AccueilLa carte du ciel. Regards croisés d’historiens et d’astronomes

*  *  *

Publié le vendredi 08 septembre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

La Carte du ciel, lancée en 1887 par Ernest Mouchez alors directeur de l’observatoire de Paris, ne sera jamais totalement achevée et s’interrompt officiellement en 1970. L’objectif affiché par ses promoteurs à la fin du 19e siècle est de « constater l’état général du ciel à l’époque actuelle [et] d’obtenir des données qui permettront de déterminer les positions et les grandeurs de toutes les étoiles jusqu’à un ordre donné de grandeur ».

Annonce

Centre Alexandre Koyré,
Muséum National d'Histoire Naturelle,
Pavillon Cheuvreul à Paris.


Entrée libre, de 9h30 à 17h.

La Carte du ciel, lancée en 1887 par Ernest Mouchez alors directeur de l’observatoire de Paris, ne sera jamais totalement achevée et s’interrompt officiellement en 1970. L’objectif affiché par ses promoteurs à la fin du 19e siècle est de « constater l’état général du ciel à l’époque actuelle [et] d’obtenir des données qui permettront de déterminer les positions et les grandeurs de toutes les étoiles jusqu’à un ordre donné de grandeur ».
La journée d’études organisée sous l’égide du Centre Alexandre Koyré (EHESS-MNHN-CNRS) aura pour ambition de confronter et de renouveler les perspectives et les champs d’investigation sur cette entreprise scientifique de grande ampleur, en croisant les points de vue des historiens et des astronomes. Nous proposons de cerner la mise en œuvre et les vies multiples de la Carte du ciel en deux temps

La matinée sera consacrée aux aspects historiques de la Carte du ciel. Centré sur l’activité astronomique classique de recension stellaire, le projet de cartographie céleste s’inscrit, à la fin du 19e et au début du 20e siècle, dans un contexte d’optimisme technologique prégnant. La Carte du ciel est aussi une entreprise savante à l’échelle du monde dont le déploiement permet de cerner les contours d’une géopolitique de la science en mouvement. Nous nous interrogerons également sur les pratiques concrètes mises en œuvre pour la réalisation de la Carte du ciel au sein des observatoires. L’analyse rapports de la cartographie céleste avec l’astronomie physique permettra de saisir les mutations de la discipline astronomique à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Nous ne négligerons pas la place des acteurs impliqués dans les projet, ni leurs ambivalences dans sa réalisation

L’après midi sera consacrée aux usages successifs de la Carte du ciel après son interruption officielle dans les années 1970. Les données récoltées sur les plaques photographiques ont permis de mettre en place des programmes de mesure de magnitude stellaire. La Carte du ciel se prolonge également au travers du projet Hipparcos qui permet de lier travail astrométrique et recherche astrophysique. Enfin, l’usage patrimonial de la Carte du ciel constitue un enjeu muséographique majeur dont il convient de mesurer la portée.

Programme

9h30 – 10h Présentation de la journée

10h-10h40 Ileanna Chinnici (Observatoire de Palerme) « L'entreprise internationale de la Carte du Ciel: genèse, déroulement et issue »

10h40-11h20 Jérôme Lamy (Observatoire de Paris) « La Carte du ciel et l’ajustement des pratiques (fin 19e – début 20e siècle) »

11h20-12h Charlotte Bigg (Institut Max Planck pour l’Histoire des Sciences, Berlin) « La Carte du Ciel vue de Potsdam »

12h-12h40 : Arnaud Saint-Martin (Université Paris IV) « De l’ambivalence à la révision du jugement. Les attitudes contradictoires d’Henri Mineur et André Danjon face à la Carte du ciel »

12 h 40 – 13 h : Discussion générale. David Aubin (Université Paris VI), discutant.

Pause

14h30-15h10 : Alain Fresneau (Observatoire de Strasbourg) « La détection de la matière interstellaire sur les plaques photographiques de la Carte du ciel »

15h10-15h50 : Frédéric Arenou (Observatoire de Paris-Meudon) Catherine Turon (Observatoire de Paris-Meudon) « Hipparcos : une troisième dimension pour la Carte du Ciel »

Pause

16h00-16h40 : Françoise Le Guet Tully (Observatoire de la Côte d’Azur, Nice), Hamid Sadsaoud (Centre de Recherches en Astronomie, Astrophysique et Géophysique, Alger), Jérôme de La Noë (Observatoire Astronomique des Sciences de l’Univers, Bordeaux) « L'aspect patrimonial de la Carte du Ciel : réflexions à partir d'études de cas »

16h 40 –17h : Discussion générale. Dominique Pestre (EHESS), discutant.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 05 octobre 2006

Contacts

  • Lamy #
    courriel : jerome [dot] lamy [at] laposte [dot] net

Source de l'information

  • Jérôme Lamy
    courriel : jerome [dot] lamy [at] laposte [dot] net

Pour citer cette annonce

« La carte du ciel. Regards croisés d’historiens et d’astronomes », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 08 septembre 2006, http://calenda.org/191855