AccueilHistoire de l'enseignement supérieur, XIXe-XXe siècles

Histoire de l'enseignement supérieur, XIXe-XXe siècles

Pour une histoire des disciplines académiques

*  *  *

Publié le mercredi 04 octobre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Pour sa seconde année d'existence, le séminaire d'histoire de l'enseignement supérieur organisé par le Service d'histoire de l'éducation (INRP-ENS) se penche sur la question de la formation des disciplines académiques aux XIXe et XXe siècles. Les différentes interventions concerneront aussi bien les sciences exactes, que le droit et les sciences humaines.

Annonce


Séminaire - Histoire de l'enseignement supérieur français, XIXe-XXe siècles                                        

Pour une histoire des disciplines universitaires

Salle Lapie, 29 rue d'Ulm, 75005  Paris

La notion de discipline peut être définie comme un mode d'organisation des pratiques, des discours et des identités professionnelles par lequel ceux-ci se trouvent stabilisés, régulés, et transmis, dans le cadre d'une production de savoirs. Stabilisation, régulation et transmission sont alors assurés par  le biais de dispositifs de publication « spécialisés », de dispositifs
éducatifs organisant la transmission des savoirs explicites et implicites  désignés comme constitutifs de la discipline (chaires, séminaires, travaux  pratiques, manuels..), de dispositifs organisant la démarcation entre le  spécialiste et le profane et créant les conditions d'un entre-soi (diplômes  et rituels académiques, mythologie des « fondateurs » ou des «  précurseurs », vocabulaire spécifique..).

Au XIXe et XXe siècles, l'émergence de l'Université comme l'un des lieux  essentiels de la production et de la transmission des savoirs s'est  largement faite par la structuration de disciplines universitaires. Ce  double mouvement a impliqué un ensemble d'interactions complexes entre  l'Université  et des champs de production de savoirs existants ou en cours de formation.
L'objectif  du séminaire « Histoire de l'enseignement supérieur » sera en 2006-2007 de  s'interroger  sur la genèse et le développement des disciplines universitaires à l'époque  contemporaine, autour de trois axes.

Il s'agira tout d'abord d'analyser les dynamiques disciplinaires à partir  d'une  lecture focalisée sur l'interaction entre l'Université et les autres « lieux  de science » (le Laboratoire, l'Hôpital, le Terrain des sciences naturelles  ou des sciences humaines..). La montée en puissance des disciplines  universitaires s'effectue en effet via une redistribution et une  co-transformation des pratiques et des discours à l'ouvre au sein de ces  espaces, qu'ils leurs préexistent ou qu'ils se structurent concurremment à  elles.

Puis nous nous concentrerons sur l'émergence, au XIXème et XXème siècles, de  disciplines universitaires organisant une production et une transmission des  savoirs concernant la Nature et les sociétés coloniales. Nous analyserons ce  phénomène et le rôle qu'il joue dans l'appropriation des territoires  d'outre-mer  par les puissances occidentales, via la production de technologies sociales  et matérielles spécifiques.

Enfin, nous considèrerons un ensemble de situations dans lesquelles des  formes d'expertise savante se trouvent progressivement structurées -pour  partie- sous la forme de disciplines universitaires. Il s'agira alors  d'analyser  les mécanismes de cette migration/transformation, en caractérisant notamment le système de relation entre ces nouvelles structures disciplinaires, les  instances d'expertise existant en dehors de l'Université, et les demandes  des « utilisateurs ».

21 novembre

Introduction

Séances autour du thème : l'Université et les autres lieux de science :  genèse, développement et démarcation des disciplines universitaires

5 décembre

Annick Ohayon : « La psychologie comme science ou comme  profession ? Débats autour des applications sociales »

9 janvier

Denis Lamy : « Quelles sciences botaniques au Muséum  National d'Histoire Naturelle et dans les facultés ? Une première approche »

23 janvier

Blaise Wilfert : « La naissance difficile de l'histoire  littéraire dans l'université, 1850-1921 »

Séances autour du thème : disciplines universitaires et appropriation  coloniale

6 février

Pierre Singaravelou : « L'enseignement des "sciences  coloniales" dans les universités et les grandes écoles françaises sous la  IIIe République »

6 mars

Emmanuelle Sibeud : « La science de l'homme au risque de la  domination coloniale : ethnologie et africanisme en France, 1910-1951 »

Séances autour du thème : disciplines universitaires et savoirs d'expertise

20 mars

Brigitte Gaïti et Loïc Blondiaux : les sciences politiques à  l'Université après 1945.

3 avril

Nader Hakim : l'enseignement de la législation  industrielle dans les facultés de droit, au XIXe siècle.

24 avril

Véronique Hébrard et Paul Schor : les spécialistes de  Étranger. Regards croisés sur la constitution des disciplines américanistes  du Nord et du Sud (XXe siècle).


15 mai

Conclusion



        

Lieux

  • 29 rue d'Ulm
    Paris, France

Dates

  • mardi 21 novembre 2006
  • dimanche 05 novembre 2006
  • mardi 09 janvier 2007
  • mardi 23 janvier 2007
  • mardi 06 février 2007
  • mardi 06 mars 2007
  • mardi 20 mars 2007
  • mardi 03 avril 2007
  • mardi 15 mai 2007
  • mardi 24 avril 2007

Contacts

  • Emmanuelle Picard
    courriel : epicard [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuelle Picard
    courriel : epicard [at] club-internet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Histoire de l'enseignement supérieur, XIXe-XXe siècles », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 04 octobre 2006, http://calenda.org/191995