AccueilLes compétences à la mobilité

Les compétences à la mobilité

Angles d’approche, échelles d’observation

*  *  *

Publié le mardi 10 octobre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Depuis quelques années se développent des recherches sur les communautés transnationales et leurs mobilités qui exigent de repenser les rapports au territoire et à l’espace chez les migrants de par le monde. Or ces processus de déterritorialisation et de re-territorialisation constituent un véritable défi aux frontières de l’État-nation tout en étant parfois limités par les politiques des pays d’émigration et d’accueil. Cette approche tranche avec les conceptions classiques de l’État-nation censé regrouper un peuple partageant une même culture sur un espace délimité par des frontières fixes. Elle interroge aussi les notions de citoyenneté, d’appartenance et d’identité et redéfinit les notions de chez-soi (home), de sédentarité et de mobilité (dwelling and traveling). Pour comprendre comment se développent aujourd’hui les expériences transnationales et les pratiques spatiales des migrants, il est nécessaire de poursuivre et affiner ce cadrage analytique. Dans ce sens, ce projet se propose de porter un regard novateur sur les études migratoires en interrogeant les déplacements contemporains à la lumière des compétences qui en sont au fondement.

Annonce

Journées organisées par L'Institut d'Ethnologie Méditerranéenne Européenne et Comparative (IDEMEC) et l'Ecole Française d'Athènes.
Responsables : Dionigi Albera, Benoit Fliche et Pierre Sintes.




Depuis quelques années se développent des recherches sur les communautés transnationales et leurs mobilités qui exigent de repenser les rapports au territoire et à l’espace chez les migrants de par le monde. Or ces processus de déterritorialisation et de re-territorialisation constituent un véritable défi  aux frontières de l’État-nation tout en étant parfois limités par les politiques des pays d’émigration et d’accueil. Cette approche tranche avec les conceptions classiques de l’État-nation censé regrouper un peuple partageant une même culture sur un espace délimité par des frontières fixes. Elle interroge aussi les notions de citoyenneté, d’appartenance et d’identité et redéfinit les notions de chez-soi (home), de sédentarité et de mobilité (dwelling and traveling). Pour comprendre comment se développent aujourd’hui les expériences transnationales et les pratiques spatiales des migrants, il est nécessaire de poursuivre et affiner ce cadrage analytique. Dans ce sens, ce projet se propose de porter un regard novateur sur les études migratoires en interrogeant les déplacements contemporains à la lumière des compétences qui en sont au fondement.       

Si de nombreux travaux insistent sur l’importance des compétences dans les migrations et les mobilités contemporaines, peu en revanche en examinent la teneur, la constitution, la transmission et les conséquences. Explorer la question des compétences à la mobilité demande de s’interroger tout d’abord sur leurs modes de production et de transmission. Comment et dans quel cadre de socialisation se forment-elles ? Les acteurs disposent-ils d’une culture familiale qui facilite leur mise en œuvre ou doit-on se tourner vers les socialisations secondaires qu’ils ont connues? Plus largement, ces formes de mobilité contemporaines s’inscrivent dans une continuité avec des formes traditionnelles telles que le nomadisme, la transhumance, le colportage etc. Dès lors, dans quelle mesure les circulations antérieures ont-elles influencé ces mobilités contemporaines ? Ont-elles ou non contribué à la constitution de dispositions, de compétences ou de savoir-faire liés à la mobilité contemporaine? Peut-on dès lors parler de cultures de la mobilité ? Comment se construisent ces compétences en relation avec les transformations de configurations territoriales comme les fermetures de frontières ou le renforcement des contrôles douaniers ?

Dès lors, le constat avéré de la différence entre migration potentielle et migration effective dans les régions de grands départs peut conduire à formuler l’hypothèse d’un différentiel de compétences..

Partant d’une telle supposition, cette journée d’études propose d’explorer la question des compétences à la mobilité par l’examen de leur nature et de leurs modes de production, de transmission et de mise en œuvre. Ce thème sera abordé dans une perspective interdisciplinaire avec la participation d’anthropologues, de géographes et de sociologues, qui réfléchiront au thème commun des compétences en situation migratoire à partir de leurs terrains respectifs.

La démultiplication des niveaux d’observation, couplés aux méthodologies variées des différents intervenants donnera l’occasion d’envisager des réponses complémentaires ou dissonantes à ces premières questions. Afin d’en tirer parti, nous visons, par cette rencontre, à jeter les bases d’un cadre méthodologique reposant sur la variation des échelles d’observation et d’analyse des phénomènes de mobilité.

Pour cela, notre démarche s’appuiera sur le comparatisme géographique et scalaire, avec pour cadre principal – mais non exclusif – le monde méditerranéen.


Vendredi 20 octobre

 

9h00 : accueil

 

9h30 – 10h00 : Introduction

 

Dominique Mulliez, Directeur de l’EfA

Dionigi Albera, Directeur de l’IDEMEC

 

 

10h – 12h00 : Retrouver les compétences : démarches historiques 

 

Dionigi Albera, IDEMEC, CNRS, MMSH

Mobilités des compétences et compétences à la mobilité : réflexions à partir d’un cas alpin

 

Alexandre Toumarkine, IFEA

Les migrants caucasiens et balkaniques de l’Empire ottoman à la Turquie républicaine

 

Işık Tamdoğan, ETO – IFEA, CNRS, EHESS

Les formes de la mobilité dans l'espace ottoman au 18e siècle

 

12h00 – 12h30 : Pause

 

12h30 – 13h30 : Suite

 

Dimitris Parsanoglou, EHESS

La mobilité migratoire dans la formation socio-historique grecque

 

Discussion

  

13h30 – 15h30 : Déjeuner

 

15h30 – 18h00 : Une nouvelle approche des migrations internationales

 

Kira Kaurinkauski, EfA, Institut finlandais d’Athènes

De l’Ukraine vers la Grèce : réflexions sur les compétences à la mobilité des migrants

 

Paola Gandolfi, Université Ca' Foscari de Venise

L’exploitation des compétences liées à la mobilité transnationale : le cas de la mobilité euro-marocaine

 

Swanie Potot, LAMES, CNRS, MMSH

Le rôle des réseaux relationnels dans la diffusion des compétences migratoires

 

18h00 – 18h30 : Pause

 

18h30 – 20h00 : Suite

 

Azita Bathaïe, Université de Paris X

Migration et itinérance de jeunes Afghans de l'Iran vers l'Europe

 

Luisa Piart, MIGRINTER, Université de Poitiers

Initiatives et stratégies commerciales : le cas des commerçants à la valise ouzbeks vers Istanbul

 

Débat

 

 

Samedi 21 octobre

 

 

9h30 – 12h00 : Mobilités, circulations et territoires

 

Giovani Fusco & Fabrice de Coupigny, ESPACE, Université de Nice

L'interaction territoire – réseaux – mobilité : une problématique au cœur des processus de métropolisation

 

Célia Forget, Université de Laval

« Dwelling-in-travelling » : une culture de la mobilité nord-américaine ?

 

Lisa Anteby, IDEMEC, CNRS, MMSH

Etre demandeur d’asile en Israël : stratégies et savoir-faire

 

Marc Bordigoni, IDEMEC, CNRS, MMSH

Dispositions légales et déplacements : l’invention tsigane de nouvelles compétences (France, 19e et 20e siècles)

 

Débat

 

12h00 – 12h30 : Pause

 

12h30 – 14h00 : Théories, modèles et questions méthodologiques

 

Benoit Fliche, ETO-IFEA, CNRS, EHESS

Pierre Sintès, EfA, Université de Provence

La question des échelles dans l’étude du mouvement

 

Fabrice de Coupigny, ESPACE, Université de Nice

Le développement de modèles de mobilité : une présentation méthodologique

 

Dana Diminescu, MSH Paris, Groupe d'Etudes sur l'Usage des TIC dans les Migrations

Nouvelles technologies et étude des migrations internationales

 

Débat

 

14h00 – 16h00 : Déjeuner

 

16h00 : Conclusion

 

Michel Péraldi, Centre Jacques Berque, Rabat

 

 

Lieux

  • Athènes
    Athènes, Grèce

Dates

  • vendredi 20 octobre 2006

Contacts

  • Pierre Sintès
    courriel : psintes [at] efa [dot] gr

Source de l'information

  • Agnès Rabion
    courriel : rabion [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les compétences à la mobilité », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 10 octobre 2006, http://calenda.org/192039