AccueilGustave Kahn, écrivain symboliste et critique d’art

*  *  *

Publié le jeudi 12 octobre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Gustave Kahn (1859-1936) marqua son époque en tant qu’écrivain symboliste, animateur de revues, critique d’art prolifique et intellectuel engagé. Surtout connu pour sa poésie, en particulier par son recueil Les Palais nomades , paru en 1887, Kahn écrivit aussi des romans, des contes, des pièces de théâtre, une histoire du mouvement symboliste et de nombreux articles de critique.

Annonce

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme,
71, rue du Temple
75003 Paris

Gustave Kahn (1859-1936) marqua son époque en tant qu’écrivain symboliste, animateur de revues, critique d’art prolifique et intellectuel engagé. Surtout connu pour sa poésie, en particulier par son recueil Les Palais nomades , paru en 1887, Kahn écrivit aussi des romans, des contes, des pièces de théâtre, une histoire du mouvement symboliste et de nombreux articles de critique. Il joua un rôle clé dans plusieurs revues d’avant-garde associées au symbolisme. À partir des années 1910, il participa à la renaissance culturelle juive, à travers ses activités au sein de plusieurs associations, son implication dans la revue Menorah , dont il fut longtemps le rédacteur en chef, et la conception d’oeuvres littéraires comme Contes juifs (1926) et Terre d’Israël (1933). Amateur d’art averti, Kahn fut un témoin passionné de l’évolution des arts plastiques sur une très longue période, de 1886 à sa mort en 1936. Il fut un critique d’art influent, grâce à de multiples écrits. Défenseur de l’impressionnisme et du néo-impressionnisme, il suivit avec attention la naissance du fauvisme, du cubisme et du futurisme, avant de devenir un soutien fidèle pour plusieurs “Montparnos”. Il avait également acquis des oeuvres de nombreux artistes, dont Pissarro, Seurat, Signac, Friesz et Foujita. Intéressé par la question de l’existence d’un art juif, il contribua régulièrement à la rubrique artistique des organes parisiens du renouveau culturel israélite et apporta son appui à plusieurs artistes et musiciens juifs.

Kahn prit part enfin aux principaux mouvements d’idées de son temps, s’engageant dans des débats politiques et sociaux extrêmement divers : anarchisme, libre pensée, dreyfusisme, sionisme et lutte contre l’antisémitisme.

L’exposition "Gustave Kahn, écrivain symboliste et critique d’art"  aura lieu du 24 octobre 2006 au 28 janvier 2007 au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, 71, rue du Temple 75003 Paris.  tél : (33) 1 53 01 86 60. L’exposition comprendra environ 180 pièces provenant des fonds de l’ancienne collection Kahn : manuscrits, ouvrages, revues, lettres, photographies, ainsi qu’un ensemble de peintures, de dessins et de gravures, exécutés par une trentaine d’artistes, feront valoir la richesse de ce parcours littéraire, artistique et intellectuel. Site de l’exposition : http://www.mahj.org/fr/02_en_ce_moment/expo_gustave_kahn.php

 

Françoise Lucbert (Université du Maine)

Richard Shryock (Virginia Polytechnic Institute & State University)

 

 

 

 

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mardi 24 octobre 2006

Contacts

  • Françoise Lucbert
    courriel : LucbertF [at] aol [dot] com
  • Richard SHRYOCK, ~
    courriel : shryock [at] vt [dot] edu

Source de l'information

  • Richard Shryock
    courriel : shryock [at] vt [dot] edu

Pour citer cette annonce

« Gustave Kahn, écrivain symboliste et critique d’art », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 12 octobre 2006, http://calenda.org/192061