AccueilLa seconde République espagnole en exil en France, 1939-1977

*  *  *

Publié le vendredi 13 octobre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Dans le cadre du 75e anniversaire de la proclamation de la Seconde République espagnole et de celui du 70e anniversaire du début de la guerre civile espagnole, le Centre Universitaire de Formation et de Recherche Jean-François Champollion d'Albi organise un colloque international sur la Seconde République espagnole en exil en France (1939-1977).

Annonce

Colloque international

La Seconde République espagnole en exil en France

(1939-1977)



Maison de Thot, Centre Universitaire Champollion, place de Verdun, Albi

Comité scientifique :

Caroline Barrera. PRCE, CUFR Jean-François Champollion. Albi

Jean-François Berdah. Maître de conférences, Université de Toulouse - le Mirail.

Abdón Mateos. Professeur, Universidad de Educación a Distancia – Madrid.

Antonio Risco. Professeur, Université de Toulouse - le Mirail.

Alet Valero. Professeur, Université de Toulouse – le Mirail.

Équipes de recherche, ufr, organismes associés À la manifestation

Filière Études Hispaniques et Hispano-américaines. CUFR Jean-François Champollion. Albi

Filière Histoire. CUFR Jean-François Champollion. Albi

CNRS-UMR 5136 FRAMESPA

Pôle Européen Jean Monnet. Université de Toulouse - le Mirail.

Avec le soutien du Conseil Général du Tarn


Présentation

Dans le cadre du 75e anniversaire de la proclamation de la Seconde République espagnole et de celui du 70e anniversaire du début de la guerre civile espagnole, le Centre Universitaire de Formation et de Recherche Jean-François Champollion d'Albi organise un colloque international sur la Seconde République espagnole en exil en France (1939-1977).
On assiste, depuis la fin des années 90, à une revendication de plus en plus forte en faveur de la reconnaissance de l?apport des républicains espagnols au développement économique, social, politique et culturel de leur pays d'accueil. Aujourd'hui, cette demande a rejoint, au-delà des Pyrénées, celle des fils et petits-fils des républicains assassinés ou emprisonnés pendant la guerre civile et sous la dictature franquiste. Ici comme là-bas, une prise de conscience intergénérationnelle sur le devoir de mémoire s'est accompagnée d?une recherche de justice pour ces hommes, femmes et enfants qui moururent ou durent quitter leur pays pour avoir défendu la République et envers ceux, plus de trente mille, qui luttèrent contre le nazisme et leurs alliés pendant la seconde guerre mondiale.
Cet effort de mémoire est venu s'ajouter à un travail que les historiens avaient engagé depuis plusieurs décennies. Complémentaires à plusieurs points de vue, la/les mémoires ne peuvent se substituer au travail d'analyse, de mise en perspective de l?historien. Notre colloque réunit des historiens, des enseignants-chercheurs, des témoins engagés dans la vie politique et culturelle de l'exil de 1939, qui vont débattre du 7 au 9 décembre sur cette « Espagne défaite, mais jamais tout à fait vaincue ».
Les camps du sud de la France et du nord de l'Algérie, la politique de la France envers les réfugiés espagnols entre 1939 et 1944, les institutions républicaines en exil au Mexique et en France après 1945, les différentes cultures de l'exil, les mémoires de(s) l'exil(s), autant de thèmes que les participants au colloque se proposent de développer et d'analyser à la lumière des récentes investigations.


Presentation

To mark the 75th anniversary of the proclamation of the Second Spanish Republic, as well as the 70th anniversary of the beginning of the Spanish Civil War, the University Jean-François Champollion at Albi is organizing an international conference on the Second Spanish Republic's government in exile in France (1939-1977).
Since the end of the 1990s, there has been an ever-increasing tendency to recognize the contributions of the Spanish Republicans in the economic, social, political and cultural development of their country of adoption. Today, these claims have traversed the Pyrenees to unite with those of the children and grandchildren of Republicans who were either assassinated or imprisoned during the Spanish Civil War or under the regime of Franco. Here as there, an intergenerational awareness of a need for remembrance has been accompanied by a quest for justice for the men, women and children who either died or were forced to leave their country for having defend the Republic, and for the more than thirty thousand who struggled against the Nazis and their allies during World War II.
This resurgence of memory has added itself to the scholarship in which historians have been engaged for several decades. In many ways complementary, such recollections cannot however act as a substitute for the analysis and perspective of the historian. This conference will join historians, scholars and participants in the political and cultural life of the 1939 exile from December 7-9 in order to discuss "Spain Defeated, but Never Conquered".
Topic to be treated include: the refugee camps in southern France and northern Algeria; the policy of France towards the Spanish refugees from 1939 until 1944; republican institutions in exile in Mexico and France after 1945; different cultures of the exile; the recollections of the exiled, as well as other themes that conference participants chose to develop and analyze in light of recent investigations.

Presentación

En el marco del 75 aniversario de la proclamación de la Segunda República y del 70 aniversario del principio de la guerra civil, la Universidad Jean-François Champollion de Albi organiza un coloquio internacional sobre la Segunda República española en el exilio en Francia (1939-1977).
Desde el final de los años noventa se asiste a una tenaz reivindicación por el reconocimiento de la participación de los exiliados españoles al desarrollo económico, social, político y cultural de Francia. Esta demanda se une hoy, a la ya existente en España, de los hijos y nietos de los republicanos asesinados o encarcelados durante la guerra civil y bajo la dictadura franquista. En ambos casos, una toma de conciencia intergeneracional sobre el deber de memoria acompaña una búsqueda de justicia para aquellos hombres, mujeres y niños que murieron o tuvieron que huir de su país por haber defendido la República; y para aquellos - más de treinta mil - que lucharon contra el nazismo y sus aliados durante la Segunda Guerra mundial.
Este esfuerzo de memoria se añade a una labor empezada hace ya varias décadas por los historiadores; trabajo de memoria que, si bien es complementario al del historiador, no puede substituirse al ejercicio de análisis y puesta en perspectiva.
En este sentido, el coloquio organizado por la Universidad Jean-François Champollion del 7 al 9 de diciembre reúne a historiadores, profesores investigadores, testigos comprometidos en la vida política y cultural del exilio de 1939, para debatir acerca de esta « España derrotada, pero nunca vencida »:
- los campos del sur de Francia y del norte de Argelia
- la política de Francia hacia los refugiados españoles entre 1939 y 1944
- las instituciones republicanas en el exilio en México y Francia después de 1945
- las diferentes culturas del exilio
- la(s) memoria(s) del o de los exilios
Temas todos éstos que los participantes en el coloquio se proponen desarrollar y analizar a la luz de las recientes investigaciones.


Programme

Jeudi 7 décembre

9h00 : Présentation et accueil des participants avec Jean-Louis Darréon, directeur du Centre Universitaire de Formation et de Recherche JF Champollion – Albi et Thierry Carcenac, président du Conseil Général du Tarn.

09h30 -10h30 Conférence inaugurale: Javier Pérez Bazo (Université de Toulouse - le Mirail. Conseiller pour l'Education et Délégué du Ministre de l’Ambassade d’Espagne à Paris). « Réflexions autour de l’exil des Républicains espagnols : une culture brisée ? »

10h30 : Pause

11h00 -13h00 1ère séance: Du sud de la France au nord de l'Algérie: l'exode des Républicains espagnols (février-mars 1939)

Présidence : Alet Valero

1- 11h00 : Julio Aróstegui (Université Complutense Madrid) « Causes et conséquences de la guerre civile »

2- 11h30 : Denis Peschanski (Université Paris1 - CNRS). « Les camps sur la plage ».

3- 12h00 : Anne Dulphy (IEP Paris) « Les camps en Algérie ».

12h30 : Débat

14h30-17h30 2ème séance: La France et les réfugiés espagnols : De la IIIe République au régime de Vichy (1939-1944).

Présidence : Jean-Pierre Amalric

1- 14h30: Geneviève Dreyfus-Armand (BDIC Paris). « La politique de la France vis-à-vis des réfugiés espagnols ».

2- 15h00 : JF Berdah (Université Toulouse-le Mirail). « CTE-CGTE dans le Tarn ».

15h30 : Pause

3- 16h00 : Mechtild Gilzmer (Université Technique Berlin). «Histoire et mémoire des réfugié(e)s espagnol(e)s dans deux camps d'internement: Rieucros et Brens (1939 - 1944)".

16h30 : Débat

Vendredi 8 décembre

9h30-12h30 3ème séance: La IIe République en exil (1939-1977)

Présidence : Rémy Pech

1- 09h30: Abdón Mateos (UNED Madrid). « L’accueil des Républicains espagnols au Mexique ».

2- 10h00 : Bruno Vargas (Université Albi). « Les gouvernements Giral et Llopis (1945-1947) : le reflet d’un exil déchiré ».

10h30 : Pause

3- 11h00 : Mónica Moreno Seco (Université d’Alicante) « L’exil au féminin : les militantes républicaines et antifranquistes en France ».

11h30 : Débat

14h00 – 17h30 - 4ème séance: Exil et culture

Présidence : Antonio Risco

1- 14h00: Alicia Alted (UNED Madrid). « Culture de l’exil espagnol de 1939 en France ».

2- 14h30 : Paul Aubert. (Université Aix-en-Provence) « Les intellectuels espagnols exilés en France ».

3- 15h00 : Placer Thibon (Université de Toulouse- le Mirail) « El Ateneo de Toulouse ».

15h30 :Pause

4- 16h00 : Enrique Baeza (Université d’Avignon). « Ligero de equipaje » o el doble exilio en una obra de Jorge Díaz ».

5- 16h30 : Ana Pacheco (Université de Toulouse-le Mirail) « La estrategia ficcional frente a los hechos históricos :

Muerte en Zamora de Ramón Sender Barayón y Los rojos de ultramar de Jordi Soler ».

17h00 : Débat

Samedi 9 décembre

9h30-12h30 : Mémoires de l’exil

Présidence : Marie-Louise Roubaud

1- 09h30 : Antoine Blanca. Diplomate et historien.

2- 10h00 : José Antonio Alonso Alcalde. « Commandant Robert ». Chef d'état major de la 3ème brigade de guérilleros espagnols

10h30 : Pause

3- 11h00 : Manuel Llatser. Président de l’Ateneo de Toulouse.

4- 11h30 : José Martínez Cobo. Médecin, historien

5- 12h00 : Rodolfo Llopis Boyé. Membre permanent de la Fondation Indalecio Prieto. Madrid.

12h30 : Clôture du colloque

Catégories

Lieux

  • Albi, France

Dates

  • jeudi 07 décembre 2006

Contacts

  • Bruno VARGAS
    courriel : bruno [dot] vargas [at] univ-jfc [dot] fr
  • Secrétariat : Karen Chevalier ~
    courriel : karen [dot] chevallier [at] univ-jfc [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Caroline Barrera
    courriel : caroline [dot] barrera [at] univ-jfc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La seconde République espagnole en exil en France, 1939-1977 », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 13 octobre 2006, http://calenda.org/192080