AccueilTraduire l'exil/Das Exil übersetzen

*  *  *

Publié le mardi 24 octobre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Les phénomènes de migration et d’exil ont généré une intensification des transferts culturels entre la France et l’Allemagne, particulièrement sensible dans le domaine de la traduction. Après une étude diachronique des activités de traduction engagée par le groupe TraHis en 2005, la journée internationale d’études de 2006 sera consacrée à l’analyse des pratiques et conceptions de la traduction dans un temps court, entre 1933 et 1945.

Annonce

La Traduction dans l’Histoire (TraHis) / EA 2115 Histoire des Représentations

Traduire l’exil / Das Exil übersetzen

Journée d’études à l'Université François-Rabelais (Tours)

24 novembre 2006

Organisation et coordination scientifique : Michaela Enderle-Ristori

Institut d'Etudes Germaniques – 3, rue des Tanneurs – 37000 Tours

enderle-ristori@univ-tours.fr

Les phénomènes de migration et d’exil ont généré une intensification des transferts culturels entre la France et l’Allemagne, particulièrement sensible dans le domaine de la traduction. Après une étude diachronique des activités de traduction engagée par le groupe TraHis en 2005, la journée internationale d’études de 2006 sera consacrée à l’analyse des pratiques et conceptions de la traduction dans un temps court, entre 1933 et 1945.

Nous nous intéresserons à l’impact, dans les deux pays, de phénomènes tels que nazisme, antinazisme, collaboration, sur des évolutions longues dans les champs artistique et intellectuel, et aux stratégies de producteurs de biens culturels – auteurs, éditeurs, médias, etc. – pour (faire) traduire leur expérience de l’étranger. On analysera les attitudes de mono-, bi- ou multilinguisme en rapport avec les approches individuelles ou collectives de l’exil, ainsi que les conceptions culturelles qu’elles sous-tendent : repli identitaire favorisé par le concept de l’Autre Allemagne, acculturation ou déterritorialisation de l’exil. Ces attitudes linguistiques pourront être rapprochées des constructions auto-référentielles de l’exilé dans sa réalité historique comme dans sa vision moderne de l’apatride ou du paria. De même, on sera attentif aux éventuels re-codages de l’exil et de l’acte de traduire nécessités, entre 1938 et 1945, par la multiplication des (lieux d’) exils, par la volonté de résister à la Lingua Tertii Imperii ou par le refus de partager l’idiome du crime.

* * *

9h30 Michaela Enderle-Ristori (Université de Tours) :

Introduction

10h00 Deborah Viëtor-Engländer (Université de Darmstadt) :

Eine Familie zwischen den Sprachen : Alfred Kerr und seine Kinder

10h30 Marianne Kröger (Université de Francfort-sur-le-Main) :

Carl Einstein : Über-Setzung als Schlüsselbegriff

Discussion et pause

11h30 Frédéric Teinturier (Université de Paris IV) :

Le repli sur la langue allemande : l’exemple de Feuchtwanger

12h00 Hélène Roussel (Université de Paris VIII), Klaus Schulte (Université de Roskilde) :

Exil - Ecriture - Traduction : Der Ausflug der toten Mädchen von

Anna Seghers und seine Übersetzungen

Discussion

14h30 Sigurd P. Scheichl (Université d’Innsbruck) :

Eine Autobiographie, zwei Zielgruppen : Berta Zuckerkandls

Lebensgeschichte für Franzosen und für Emigranten

15h00 Isabelle Kalinowski (CNRS, Paris) :

Traduire ou boycotter les auteurs allemands : un dilemme de résistants

Discussion et pause

16h00 Sylvie Aprile (Université de Tours) :

Traduire pour des idées : Engagement et traduction des œuvres des bannis d’Hitler en France (1933-1945)

16h30 Patrice Arnaud (IEP de Lille) :

Les requis pour le travail obligatoire et la langue allemande : entre mutisme, utilisation et réappropriation

Discussion

17h30 Bilan de la journée d’études

Lieu de la manifestation :

Université François-Rabelais – 3, rue des Tanneurs – 37000 TOURS

Bibliothèque Universitaire, salle de conférences (5e étage)


Catégories

Lieux

  • Tours, France

Dates

  • vendredi 24 novembre 2006

Contacts

  • Michaela Enderle-Ristori
    courriel : enderle-ristori [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Michaela Enderle-Ristori
    courriel : enderle-ristori [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Traduire l'exil/Das Exil übersetzen », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 24 octobre 2006, http://calenda.org/192141