AccueilDes catégories et de leurs usages dans la construction sociale d'un groupe de référence

*  *  *

Publié le mercredi 25 octobre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

La confrontation des terrains nord et sud américains révèle un usage accru de certaines catégories problématiques telles que « race », « ethnie » et « communauté ». Or, certains de ces termes qui sont mobilisés par les acteurs sociaux pour appuyer des revendications d’ordre divers (territoriales, politiques en faveur d’un groupe, etc.) sont aussi employés par les chercheurs pour rendre compte des réalités sociopolitiques qu’ils étudient et tentent de comprendre. Ces notions sont également centrales dans la mise en œuvre de politiques gouvernementales de « compensation », et elles reviennent encore dans les programmes des organisations internationales qui sont aussi les destinataires et les bailleurs de fonds des projets.

Annonce

Colloque international organisé par Véronique Boyer et Sara Le Menestrel (CNRS, MASCIPO)


La confrontation des terrains nord et sud américains révèle un usage accru de certaines catégories problématiques telles que « race », « ethnie » et « communauté ».
Or, certains de ces termes qui sont mobilisés par les acteurs sociaux pour appuyer des revendications d’ordre divers (territoriales, politiques en faveur d’un groupe, etc.) sont aussi employés par les chercheurs pour rendre compte des réalités sociopolitiques qu’ils étudient et tentent de comprendre.
Ces notions sont également centrales dans la mise en œuvre de politiques gouvernementales de « compensation », et elles reviennent encore dans les programmes des organisations internationales qui sont aussi les destinataires et les bailleurs de fonds des projets.
La circulation transnationale de ces notions entre populations, chercheurs et institutions (universités comprises, avec la formation de chercheurs étrangers aux USA et le financement par des fondations américaines) s’accomplit bien souvent de façon acritique, encourageant la transformation de termes du langage courant en catégories analytiques. La flexibilité de ces notions du point de vue des acteurs sociaux (on peut discerner des usages descriptifs, relationnels, identificatoires ou instrumentaux) disparaît au profit d’une interprétation univoque scientifiquement légitimée par le milieu universitaire.
Ce va-et-vient a de claires incidences sur la formulation des revendications politiques et il modèle également la façon dont s’organisent les différences socioculturelles, en d’autres termes les modes d’action et de représentations.
Le propos de ce colloque est d’engager une réflexion interdisciplinaire sur les définitions et les usages tant analytiques que pratiques de ces termes. Il mettra en lumière l’historicité de ces catégories et la diversité des paradigmes en privilégiant la confrontation des angles d’approche.



Mercredi 13 décembre 2006

  • 9h-9h30 – Présentation
    Véronique Boyer (anthropologue, CNRS)
    Sara Le Menestrel (anthropologue, CNRS)


  • 9h30-12h30 – Constructions et usages des classifications (I)
    Président de séance : Nathan Wachtel (Collège de France)


    • Clara Rodriguez (anthropologue, Fordham University) : « Comparative Perspectives: Latinos, the Census and Race in the United States »
      Commentaires :
      • Chantal Caillavet (historienne, EHESS)
      • Jean-François Veran (sociologue, Lille 3)

    • Charles R. Hale (anthropologue, University of Texas at Austin): « Racial eruptions: the awkward place of blackness in Indian-centered spaces of mestizaje »
      Commentaires :
      • Élisabeth Cunin (sociologue, IRD)
      • Daniel Sabbagh (politologue, CERI)

Déjeuner

  • 14h30-17h30 – Constructions et usages des classifications (II)
    Président de séance : Serge Gruzinski (EHESS)


    • Peter Wade (anthropologue, University of Manchester): « Defining blackness in Colombia »
      Commentaires :
      • Odile Hoffmann (géographe, CEMCA)
      • Paul Schor (historien, Paris X)


    • Peter Fry (anthropologue, UFRJ) : « The Politics of 'Racial' Classification in Brazil »
      Commentaires :
      • Armelle Enders (historienne, Paris IV)
      • Anne-Marie Losonczy (anthropologue, Université Libre de Bruxelles)

Jeudi 14 décembre 2006

  • 9h30-12h30 – Mise en ordre des rapports sociaux : race, ethnie, nation
    Président de séance : Annick Lempérière (Paris I)


    • David Robichaux (historien démographe, Universidad Iberoamericana) : « Defining the Indian: State definitions, perception of the other and community organization in southwestern Tlaxcala and Mexico »
      Commentaires :
      • Anath Ariel de Vidas (anthropologue, CEMCA)
      • Joëlle Rostkowski (anthropologue, EHESS)


    • Dominique Rogers (historienne, Université des Antilles et de la Guyane): « Racialiser la société : un projet et un échec. Autopsie du cas domingois »
      Commentaires :
      • Federica Morelli (historienne, EHESS)
      • Marie-José Jolivet (anthropologue, IRD)

Déjeuner

  • 14h30-17h30 – La « communauté »: du sentiment d’appartenance aux stratégies politiques
    Président de séance : François Weil (EHESS)


    • Raymond DeMallie (ethnohistorien, Indiana University): « American Indian community in the twenty-first century: Maintaining kinship and identity on the Plains. »
      Commentaires :
      • Gilles Rivière (anthropologue, EHESS)
      • Isabelle Schulte-Tenckhoff (anthropologue, Uni. Genève)


    • Roberto Araújo (anthropologue, Museu Paraense Emilio Goeldi) : « "Communauté" et environnement – sociologies imaginaires et discours politiques dans la gestion territoriale en Amazonie »
      Commentaires :
      • Florent Kohler (anthropologue, Univ. Tours)
      • Nicolas Ellison (anthropologue, EHESS)

Vendredi 15 décembre 2006

  • 9h30-12h30 – Racialisation des immigrés européens : la notion de « whiteness »
    Président de séance : Juan Carlos Garavaglia (EHESS)


    • Mara Loveman (sociologue, University of Wisconsin-Madison): « Whiteness in Latin America as seen through Official Statistics »
      Commentaires :
      • Jim Cohen (politologue, Paris VIII)
      • Carmen Salazar-Soler (anthropologue, CNRS)


    • Peter Kolchin (historien, University of Delaware): « Whiteness Studies: The New History of Race in America »
      Commentaires :
      • Stefania Capone (anthropologue, CNRS)
      • Christian Poiret (sociologue, Paris VII)

Déjeuner

  • 14h30-15h30 – Discussion générale

  • 16h-17h – Conférence de clôture
    Virginia Dominguez (anthropologue, University of Iowa) : « Re-balancing the Focus on Race: How Much Is Possible? How Much Is Desirable? »
EHESS, 96 bd Raspail, 75006  Paris

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mercredi 13 décembre 2006

Contacts

  • Lydia Robin
    courriel : Lydia [dot] Robin [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Sara Le Menestrel
    courriel : sara [dot] le-menestrel [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Des catégories et de leurs usages dans la construction sociale d'un groupe de référence », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 25 octobre 2006, http://calenda.org/192156