AccueilContextes artistiques périphériques

Contextes artistiques périphériques

Les apports d’une approche comparative

*  *  *

Publié le vendredi 27 octobre 2006

Résumé

Ce colloque cherchera ainsi à concrétiser un mouvement largement engagé dans la recherche actuelle, s’écartant des déterminations identitaires, notamment dans le contexte africain, ayant mené à une fixation des enjeux de telles pratiques. Dans ce cadre quelles peuvent être l’efficacité et les limites des catégories descriptives Occident et non Occident ou Occident/Orient, renvoyant à une pensée culturaliste privilégiant l’opposition moderne/traditionnel ? Comment sont-elles convoquées dans le discours sur les arts plastiques ? Peut-on leur substituer d’autres catégories telle que l’articulation local/international, dont les limites doivent là encore être questionner ?

Annonce

Colloque Bilatéral de Chercheurs et de Doctorants

Faculté des Sciences Humaines et Sociales,
Université de Tunis,
94, Boulevard du 9 avril 1938, Tunis, Salle Guermadi

Les 7, 8 et 9 décembre 2006

Organisé par

Laboratoire Genèse et Transformation des Mondes Sociaux

École des Hautes Études en Sciences Sociales 54, bd Raspail 75006 Paris, Tél. 01 49 54 24 30,

gtms@ehess.fr; http://gtms.ehess.fr/

Laboratoire DIRASET – études maghrébines

Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, 94, Boulevard du 9 avril 1938, 1007 Tunis, Tél. : 216 71 881 492, Fax : 216 71 567 551

***

Sur une initiative

Du Groupe de Réflexion : Socio-anthropologie des Arts Plastiques dans les contextes périphériques,  groupe.sap@gmail.com; http://gtms.ehess.fr/document.php?id=311

Avec le soutien de

Institut Français de Coopération

Tunisair

Arab Tunisian Bank

CERES

 

Argumentaire

Le colloque se proposera, à partir d’un contexte précis, la situation tunisienne et plus largement celle du monde arabo-musulman, de poser la problématique de l’importation des théories dans des contextes n’étant pas eux-mêmes vierges de toute théorisation.

Si le paradigme de l’image demeure le principal outil mobilisé par les chercheurs étudiant l’art dans le monde arabe, il est aujourd’hui questionné. Quels sont les éléments objectifs de cette réévaluation ? L’ambiguïté de ce paradigme réside, pour partie, dans l’uniformité de ses modes d’application à l’ensemble des pays arabo-musulmans. Ne pouvons-nous pas déterminer des conditions sociales spécifiques de son existence d’un point de vue territorial aussi bien que temporel ? Parallèlement, l’utilisation d’outils théoriques et méthodologiques conçus au sein du contexte occidental, tel la sociologie de l’art, pour l’analyse des pratiques artistiques d’autres aires culturelles pose question. Sont-ils directement utilisables dans un autre contexte culturel ou, inversement, peuvent-ils faire apparaître des problématiques que les outils théoriques habituellement associés à l’aire culturelle avaient exclus ? Ainsi, il s’agit de confronter deux types d’outils analytiques, l’un interne l’autre externe à la culture en question et d’imaginer, le cas échéant, la possibilité de les associer dans un même mouvement de théorisation.

Ce colloque cherchera ainsi à concrétiser un mouvement largement engagé dans la recherche actuelle, s’écartant des déterminations identitaires, notamment dans le contexte africain, ayant mené à une fixation des enjeux de telles pratiques. Dans ce cadre quelles peuvent être l’efficacité et les limites des catégories descriptives Occident et non Occident ou Occident/Orient, renvoyant à une pensée culturaliste privilégiant l’opposition moderne/traditionnel ? Comment sont-elles convoquées dans le discours sur les arts plastiques ? Peut-on leur substituer d’autres catégories telle que l’articulation local/international, dont les limites doivent là encore être questionner ?

Dans ce cadre, l’apport de situations extérieures au monde arabe sera nécessaire, ces questionnements n’étant, en effet, pas spécifiques à ce contexte. De même, la comparaison avec des pratiques artistiques telles que le théâtre ou le cinéma dont les développements tunisiens, aussi bien en pratique que par les recherches qu’ils ont suscitées, sont considérablement supérieurs aux développements des arts plastiques. Comment des chercheurs en sciences sociales travaillant sur des aires géographiques offrant un panel important de situations culturelles, institutionnelles, structurelles… peuvent-ils dialoguer et développer des outils méthodologiques en commun ? Tel est l’un des principaux enjeux théoriques de ce colloque.

Hamdi Ounaina, Organisateur                                                      

Annabelle Boissier, Coorganisatrice 

 Programmation

Jeudi 7 décembre 2006

Matinée 9h30 12h30 à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Ouverture colloque : Hamdi Ounaïna

Modérateur : Abdelhamid HENIA Historien (DIRASET, Université de Tunis)

Intervenants :

Tahar Chikhaoui, Théoricien du cinéma (Tunis)

Ahmed Khwaja, Sociologue (DIRASET, Université de Tunis) : Ville, cinéma et imaginaire : un art qui se fait ou une société qui se défait ?

Bernard MULLER, Anthropologue (GTMS-EHESS) : Quand tombent les masques : La performance comme manifeste d’une nouvelle génération d’artistes africains contemporains

Après-midi 14h 17h15 à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Atelier I : Politiques artistiques sous la colonisation

Modérateurs : Kmar BENDANA & Alban BENSA

Morgan CORRIOU, Historienne (IRMC, Tunis) : Radio et cinéma dans la Tunisie du protectorat.

Hamdi OUNAINA, Sociologue (CIM / Médiation Culturelle Paris 3) : La peinture en Tunisie entre le construit colonial et la reconstruction nationale.

Atelier II : Identité et circuits de reconnaissance

Modérateurs : Stephen WRIGHT & Tahar CHIKHAOUI

Mohamed BEN SOLTANE, (Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis) : Les ressorts de la reconnaissance des artistes maghrébins en Europe : cas de Ahmed Hajeri et de Rachid Koraïchi.

Annabelle O. BOISSIER, Anthropologue (GTMS-EHESS) : La question identitaire est-elle pertinente en art contemporain ? Etude comparative Thaïlande/Tunisie.

Aïda OUARHANI, Sociologue (CIM / Médiation Culturelle Paris 3) : Le cinéma tunisien des années quatre-vingt-dix et deux mille.

Conférence 18h30 à l’Association de la Sauvegarde de la Médina de Tunis

Silvia NAEF (Université de Genève) : présentation et lancement de la traduction arabe de son ouvrage : A la recherche d’une modernité arabe, L’évolution des arts plastiques en Egypte, au Liban et en Irak, par l’ALECSO

Vendredi 8 décembre

Matinée 9h30 12h30 à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Modérateur : Alban BENSA, Anthropologue (GTMS-EHESS)

Intervenants :

Kmar BENDANA, Historienne (ISHMN-Université de la Manouba, Tunis) : L’art et les revues

Jocelyne Dahklia, Historienne (CRH-EHESS) : Dynamiques de création artistiques contemporaines en pays d'islam

Ridha BOUKRAA : Arabesque, arabisance et polygone étoilé : l'art musulman entre l'extériorité de l'artiste ou du chercheur et l'intériorité du croyant

Après-midi 14h 17h15 à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Atelier III : Culture nationale et histoire coloniale

Modérateurs : Jocelyne DAKHLIA & Ridha BOUKRAA

Malik NDIAYE, Histoiren de l’art (Université Rennes II) : Enjeux critiques de la méthode : problèmes de contextualisation dans la théorie post-coloniale

Fatma SOLTANI, (Faculté des sciences Humaines et Sociales Tunis) : L’image de la femme artiste dans la presse tunisienne entre les deux guerres : Habiba Msika, Fadhila Khetmi et Chefia Rochdi.

Atelier IV : Catégorisation de l’art en pays d’Islam

Modérateurs : Bernard MULLER & Ahmed KHOUAJA

Najoua SAIDI, Patrimoine (Université de Tunis, Faculté des sciences Humaines et Sociales) : Le voile de la femme tunisienne à travers les âges dans une perspective patrimoniale et ethnologique.

Monia ABDALLAH, Historienne de l’art (CEHTA-EHESS) : Analyse d'une caractérisation artistique. Les discours sur "l'Art contemporain et l'Islam"

Jellal BESSAAD, Patrimoine traditionnel (Institut National du patrimoine) : Le traitement du corps dans le cinéma tunisien narratif.

Conférence 18h30 à l’école du cirque

Mohamed DRISS, Directeur de Théâtre National (Tunis)

Samedi 9 décembre

Matinée 9h30 13h à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Modérateur : Jocelyne Dakhlia

Intervenants :

Ali LOUATI, Critique d’art : L’image en Islam. Nécessité d’une approche historique

Abderrahmen AYOUB, Historien du patrimoine (Institut National du Patrimoine, Tunis) : Propos sur l’art populaire

Stephen WRIGHT, Philosophe et critique indépendant (Paris) : L'histoire doit-elle être fictionnée pour être pensée ? Au-delà du paradigme de l'image

Clôture :

Silvia NAEF (Université de Genève) 

Abdelkader ZGHAL, Sociologue (CERES, Tunis)

 

Le SAP

Le Groupe de Réflexion : Socio-anthropologie des Arts Plastiques dans les contextes périphériques a été créé en 2004 par trois doctorants, un tunisien, une française et une brésilienne, dans le but de créer un espace de discussion sur les pratiques artistiques dans les contextes périphériques. L’idée est née des difficultés ressenties par les trois fondateurs de mobiliser un cadre méthodologique et théorique pour l’analyse de leurs objets d’études. Une première rencontre doctorale intitulée : Les enjeux des notions de Centre(s) et de Périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques a confirmé l’utilité d’un tel espace de discussion, la confrontation des terrains a permis de faire ressortir les spécificités et points de comparaison possibles entre chaque. Par l’initiative de la présente rencontre de chercheurs et de doctorants, le groupe SAP souhaite sensibiliser les doctorants tunisiens aux apports d’une approche pluridisciplinaire des pratiques artistiques et à la diversité de ses terrains.

Coordinateurs du Groupe SAP

Annabelle O. BOISSIER (GTMS-EHESS) annabelle.boissier@free.fr

Ana Letícia FIALHO (CRAL-EHESS) analeticiaf@wanadoo.fr

Hamdi OUNAINA (CIM / Médiation Culturelle Paris 3) hamdi.ounaina@gmail.com

Comité scientifique du Groupe SAP

Kmar Bendana, Historienne (Institut Supérieur d’Histoire du Mouvement National, La Manouba, Tunis) kmar.bendana@laposte.net

Alban BENSA, Anthropologue (GTMS-EHESS, Paris) bensa@ehess.fr

Ridha Boukraa, Sociologue (Université de Tunis) bokrarid@gnet.tn

Maria Lucia BUENO, Sociologue (Université du SENAC/SP et Fundacao Alvares Penteado/SP, Brésil) jmortizramos@vol.com.br

Brigitte Derlon, Anthropologue (EHESS-CNRS, Paris) brigitte.derlon@college-de-france.fr

Marcel FOURNIER, Sociologue (Université de Montréal) marcel.fournier@umontreal.ca

Silvia Naef, Histoire culturelle du monde arabe (Université de Genève) silvia.naef@lettres.unige.ch

Stephen Wright, Philosophe et Critique d'art indépendant (Paris) swright@ext.jussieu.fr

Véra ZOLBERG, Sociologue (New School University, New York) volbergv@newschool.edu

Catégories

Lieux

  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales, Université de Tunis, Salle Guermadi - 94, Boulevard du 9 avril 1938
    Tunis, Tunisie

Dates

  • jeudi 07 décembre 2006

Fichiers attachés

Contacts

  • SAP #
    courriel : groupe [dot] sap [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Groupe de Réflexion : Socio-anthropologie des Arts Plastiques dans les contextes périphériques (SAP) ~
    courriel : groupe [dot] sap [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Contextes artistiques périphériques », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 27 octobre 2006, http://calenda.org/192164