AccueilL'invention de la décentralisation

L'invention de la décentralisation

Noblesse et pouvoirs intermédiaires en France et en Europe (XVIIe-XIXe)

*  *  *

Publié le dimanche 29 octobre 2006 par Marin Dacos

Résumé

Partout en Europe, c’est dans le cadre des « pays » primitifs (comtés, duchés, principautés) que les noblesses ont affirmé leur vocation politique. L’absorption de ces « pays » dans des ensembles plus vastes, selon des processus décalés, s’étendant du Moyen Âge à l’époque moderne, n’a pas initialement aboli les structures de représentation (assemblées d’États, diètes, cortès) dans lesquelles les corps nobiliaires se sont épanouis comme « représentants-nés » de territoires en voie de provincialisation. L’extension territoriale et le renforcement étatique, tant des monarchies nationales que des conglomérats dynastiques, se sont conjointement accompagnés de la démultiplication des attaches nobiliaires, sous l’effet du service princier et de la captation curiale, et d’un processus d’évidement des organes de pouvoir intermédiaire, qui n’a pas partout triomphé. Le rôle que les noblesses européennes ont joué dans les phénomènes de résistance et de renouvellement des pouvoirs intermédiaires sous les anciens régimes ne sera pas le seul aspect examiné au cours de ce colloque. Le prolongement de la réflexion au- delà de 1789 vise à comprendre comment les noblesses, particulièrement celles qui avaient perdu leur statut d’ordre, ont porté l’idéal et le projet de décentralisation des États post-révolutionnaires.

Annonce

Université de Lille 3 - MAISON DE LA RECHERCHE - SALLE DES COLLOQUES

JEUDI 7 DÉCEMBRE
14 H : Accueil par Daniel Dubuisson, directeur de l'IRHiS - UMR 8529
14 h 15 : Réflexions liminaires : Marie Laure-Legay et Roger Baury (Université Charles-de-Gaulle - Lille 3 - IRHiS - UMR 8529)
Séance 1 : Une certaine idée du pouvoir et des libertés politiques
Présidence : Charles Engrand (Université Charles-de-Gaulle - Lille 3 – IRHiS UMR 8529)

14 h 45 : Anne-Marie COCULA (Université Michel de Montaigne-Bordeaux III) : « Noblesses écartelées : l’exemple des provinces méridionales du royaume de France (1585-16150) »
15 h 15 : Isabelle STOREZ-BRANCOURT (CNRS – Centre d’étude d’histoire juridique – IHD Paris) – « Des "estats" à l’État : la pensée des juristes modernes face au pouvoir nobiliaire (1600-1750) »
15 h 45 : Patrick SBALCHIERO (EPHE- Paris) : « Un exemple démocratique dans le système monarchique : les modes d’élection des supérieurs dans les ordres contemplatifs dans la France moderne »
Pause
16 h 30 : Valeria FERRARI (Université La Sapienza, Rome) : « Le rôle des corps intermédiaires dans la pensée de Gaetano Filangieri (fin XVIIIe siècle)
17 h 00 : Roger BAURY (Université Charles-de-Gaulle Lille 3 – IRHiS UMR 8529) : « La noblesse française et la province dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : une réinvention réciproque ? »
17 h 30 : Arnaud DECROIX (Université Aix-Marseille III) : « La noblesse en émigration ou la tentative d’une reconstruction politique »
18 h 00 : Discussion


VENDREDI 8 DÉCEMBRE

Séance 2 : Les citadelles nobles de la décentralisation
Présidence : Bertrand SCHNERB (Université Charles-de-Gaulle - Lille – IRHiS UMR 85293)

9 h 00 : Marie-Françoise VAJDA (Doctorante, Université Paris IV - Sorbonne) : « Noblesse et administration en Hongrie sous Marie-Thérèse : les administrateurs de comitats »
9 h 30 : William GODSEY (Académie des Sciences de Vienne) : « Estates and the Austrian "Tax-State" 1640-1848 »
10 h 00 : Arlette JOUANNA (Université Paul-Valéry Montpellier III) : « Pratiques et enjeux de la décentralisation en Languedoc : les États provinciaux et le rôle de la noblesse »
Pause
10 h 45 : John ROGISTER (Université de Durham) : « Les rapports entre les États provinciaux et les parlements sous le règne de Louis XV »
11 h 15 : Jean QUÉNIART (Université de Rennes II) : « La noblesse aux États de Bretagne : rempart protecteur ou contrainte subie ? »
11 h 45 : Julian SWANN (Birkbeck College de Londres) : « The Estates General of Burgundy 1661-1790 »
12 h 15 : Discussion

Séance 3 : Stratégies familiales, stratégies de pouvoir

Présidence : Arlette JOUANNA (Université Paul-Valéry - Montpellier III)

14 h 15 : Catherine THOMAS (Doctorante, Université catholique de Louvain) : « Les politiques familiales des hauts fonctionnaires dans les Pays-Bas du XVIIe siècle »
14 h 45 : Arnout MERTENS (Institut universitaire européen, Florence) : « The Brabant Estate Nobility in the Eigthteenth Century : an Independant Elite »
15 h 15 : Doina HENDRE-BIRO (Doctorante, Université Paris IV - Sorbonne) : « Les Batthyany et le gouvernement local au XVIIIe siècle »
15 h 45 : Discussion
Pause

Séance 4 : Le XVIIIe siècle : un renouveau de la vocation provinciale
de la noblesse française


Présidence : Maria-Sofia CORCIULO (Université La Sapienza, Rome)

16 h 30 : Laurent BOURQUIN (Université du Maine) : « Dire le droit, défendre ses droits : la noblesse aux États de Vitry-le-François (1744) »
17 h 00 : Agnès RAVEL-CORDONNIER (Université Paris I Panthéon-Sorbonne) : « Les courtisans, le roi et le gouvernement du « pays » : noblesse aulique et décentralisation dans la France du XVIIIe siècle »
17 h 30 : Discussion

SAMEDI 9 DÉCEMBRE

Séance 5 : Expériences périphériques de participation nobiliaire aux pouvoirs (XVIIe-début XIXe siècle)

Présidence : John ROGISTER (Université de Durham)

9 h 00 : Maciej SERWANSKI et Michal ZWIERZYKOWSKI (Université Adam Mickiewicz de Poznan) – « Entre le centralisme et la décentralisation. L’évolution de l’importance des diétines dans le système institutionnel de la Pologne (XVIe-XVIIIe siècle)
9 h 30 : John R. YOUNG (Université de Strathclyde) : « The Nobility and the Scottish Parliament of 1648-1651 »
10 h 00 : Evelyne CRUICKSHANKS (Université de Londres) : « The English Jacobite Nobility 1689-1760 »
Pause
10 h 45 : Andrée MANSUY-DINIZ-SILVA (Université Paris III - Sorbonne-nouvelle) : « Noblesse et pouvoirs intermédiaires au Portugal à la fin de l’Ancien Régime »
11 h 15 : Maria-Sofia CORCIULO (Université La Sapienza, Rome) : « Noblesse et municipalité dans le Royaume de Naples à l’avènement du régime napoléonien : le cas de Lecce (1806-1815) »
11 h 45 : Discussion
12 h 15 : Déjeuner

Séance 6 : Noblesse et réinvention des pouvoirs intermédiaires dans la France post-napoléonienne

Présidence : Jean Garrigues (Université d’Orléans)

14 h 00 : Claude-Isabelle BRELOT (Université Lumière-Lyon II) : « Clientélisme et clientèles nobiliaires dans la France du XIXe siècle : fondements et pratiques sociales »
14 h 30 : Jean-Marc GUISLIN (Université Charles-de-Gaulle Lille 3 – IRHiS – UMR 8529) : « La participation des représentants nobles aux débats décentralisateurs à l’Assemblée Nationale 1871-1875 »
Pause
15 h 15 : Olivier CONRAD (Université Marc-Bloch Strasbourg II) : « La noblesse dans le Conseil général du Haut-Rhin entre 1800 et 1870 »
15 h 45 : Discussion

16 h 15 : Conclusions

Comité scientifique : Arlette Jouanna (Université de Montpellier 3), Neithard Bulst (Université de Bielefeld), John Rogister (Université de Durham, ICHRPI)

avec le soutien du CIHAE - Commission Internationale d'Histoire des Assemblées d'État,
du CNRS, du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, du Conseil général du Nord

Lieux

  • Lille, France

Dates

  • jeudi 07 décembre 2006

Contacts

  • Martine Aubry
    courriel : aubry [at] univ-lille3 [dot] fr
  • MARIE-LAURE LEGAY
    courriel : marie-laure [dot] legay [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Martine Aubry
    courriel : aubry [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'invention de la décentralisation », Colloque, Calenda, Publié le dimanche 29 octobre 2006, http://calenda.org/192168