AccueilL’immigration espagnole en France

L’immigration espagnole en France

La mémoire comme outil de lutte contre les discriminations

*  *  *

Publié le jeudi 02 novembre 2006

Résumé

Les mouvements migratoires espagnols en France sont désormais bien connus. Depuis les années 1970, sociologues, historiens, mais aussi linguistes ou ethnologues, entre autres, ont interrogé l’exil résultant de la Guerre civile espagnole et les mouvements de migration dite « économique », du XIXème siècle à nos jours, des « camps sur la plage » à La Plaine-Saint-Denis.

Annonce

Les mouvements migratoires espagnols en France sont désormais bien connus. Depuis les années 1970, sociologues, historiens, mais aussi linguistes ou ethnologues, entre autres, ont interrogé l’exil résultant de la Guerre civile espagnole et les mouvements de migration dite « économique », du XIXème siècle à nos jours, des « camps sur la plage » à La Plaine-Saint-Denis.

Grâce à nombre de ces travaux –publiés ou inédits–, l’apport conséquent des hommes et des femmes espagnols dans les domaines économiques, sociaux et culturels, en France comme en Espagne, n’est plus à démontrer, bien que des pans entiers de cette histoire restent à écrire.

L’action, dans le domaine de la préservation et transmission de cette mémoire, entreprise par les associations depuis les années 90, souvent en partenariat avec la Fundación Primero de Mayo, a été très importante.

Aussi convient-il de réfléchir à la place accordée à l’histoire de l’immigration espagnole en France dans les différents espaces, publics et privés, concernés par cette mémoire (CNHI, Centro de la Memoria de la Emigración Española en Francia, etc.).

Soucieuse de contribuer au débat sur cette question, la FACEEF souhaitait organiser une rencontre qui permette aux spécialistes de la question et aux représentants des associations espagnoles d’échanger sur les thèmes des liens entre histoire et mémoire, sur la constitution d’un savoir historique et sur la façon de le transmettre (à l’école, à l’université, dans la vie publique, etc.).

A moyen et long terme, cette journée devrait permettre de cibler les politiques et actions adéquates à la transmission de la mémoire des migrations espagnoles en France, élément essentiel à notre avis, dans une démarche de lutte conte toute forme de discriminations.

PROGRAMME

 

9h30 Ouverture.

Gregorio Jiménez, président de la Faceef.

9h40 La FACEEF et son action dans le domaine de la mémoire de l’immigration.

Gabriel Gasó, Directeur de la Faceef.

L’histoire et la mémoire des migrations espagnoles en France

 

 

9h55 Introduction.

Bruno Tur, Université de Paris X.

10h10 Débat avec les participants.

11h40 Pause

11h50 Projection en avant-première (sous réserve) de « La Petite Espagne, un quartier espagnol en France », un film de Natacha Lillo et Sophie Sensier.

12h50 Déjeuner.

La transmission de la mémoire : enjeux et défits pour les réseaux institutionnel et associatif

 

 

14h15 Introduction.

Driss El Yazami, Délégué Général de Génériques.

14h35 La Cité Nationale d’Histoire de l’Immigration, un lieu central et un réseau.

Christiane Herrero, Conseillère pour le Réseau à la CNHI.

15h10 Débat avec les participants autour de la place des migrations espagnoles dans le projet de la Cité Nationale d’Histoire de l’Immigration (CNHI).

16h45 Conclusion de la journée.

Catégories

Lieux

  • Saint-Denis, France (93)

Dates

  • samedi 02 décembre 2006

Contacts

  • FACEEF #
    courriel : fede [at] faceef [dot] org

Source de l'information

  • Bruno Tur
    courriel : brunotur [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’immigration espagnole en France », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 02 novembre 2006, http://calenda.org/192187