AccueilLe nom et le nombre

Le nom et le nombre

Histoire et sources nominatives en grande quantité (années 1780-années 1950)

*  *  *

Publié le lundi 06 novembre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Ce projet convie à un retour réflexif sur la manière par laquelle le travail de l’historien est lui-même producteur de catégories. Dans le cadre d’une série de journées d’études qui se dérouleront à l'Unversité Valenciennes, en 2006 et 2007, la confrontation de tous ceux qui, à propos des années 1780 aux années 1950, ont été conduits à traiter, sur le même pied, le" nom et le nombre", permettra de faire le point sur les problèmes méthodologiques rencontrés et les résolutions apportées par les uns et par les autres.

Annonce

Programme de recherches MSH : Les catégories de l’analyse en sciences humaines

 

Journée d’études organisée par Louis HINCKER et Didier TERRIER, EA 2444, CRHiCC

 

Vendredi 17 novembre 2006

Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

(campus du Mont Houy, bâtiment Matisse)

 

Ce projet convie à un retour réflexif sur la succession des questions, les obstacles rencontrés, les solutions empiriques apportées tout au long de démarches qui nous ont semblées tout à la fois originales et représentatives de la charnière des années 1980 et des années 1990 autour de l’« individu social » et des catégories habituellement maniées par l’historiographie.

Si la réflexion générale sur la construction des catégories a privilégié la part revenant aux discours des contemporains dans l’organisation des modes de classement des groupes ou des individus étudiés, la manière par laquelle le travail de l’historien est lui-même producteur de catégories reste trop rarement analysée. Aussi, la confrontation de tous ceux qui, à propos des années 1780 aux années 1950, ont été conduits à traiter, sur le même pied, le "nom et le nombre", permettra de faire le point sur les problèmes méthodologiques rencontrés et les résolutions apportées par les uns et par les autres.

Dans le cadre d’une série de journées d’études qui se dérouleront à l'Université de  Valenciennes, en 2006 et 2007, plus d’une vingtaine de spécialistes de l’Europe occidentale reviendront sur des pratiques déjà éprouvées par les uns et par les autres, souvent parallèles, autour d’une préoccupation commune, afin de contribuer à la clarification des modes de rassemblement raisonné de tous les types de documentations nominatives, par-delà la contiguïté de temps et d’espace et quel qu’ait pu être le hasard de la collecte.

 

Voici quelques questions autour desquelles s’organiserons nos échanges et qui ont envoyées préalablement aux participants :

 

- Quel était le point de départ de votre travail, peut-être très éloigné du « nom » : un espace géographique particulier, une activité productive et ses acteurs, un phénomène migratoire, une catégorie politique, etc… ?

 

- Quelles étaient les visées de la quantification que vous avez effectuée : stratification, hiérarchisation, typologie, saisie de l’ampleur et de la portée d’un phénomène puis de ses différentes transformations dans le temps ? Aviez-vous le souci de faire apparaître des moyennes statistiques, des répartitions proportionnelles, etc… ?

 

- Le caractère nominatif des sources que vous avez utilisées a-t-il été simplement un moyen de recenser et de dénombrer ou bien l’objet d’une réflexion particulière autour, par exemple, des avantages et des inconvénients d’une anonymisation des résultats ?

 

- La valorisation d’exemples significatifs a-t-elle uniquement correspondu à des opportunités documentaires ou bien résulte-t-elle d’une sélection spécifique ?

 

- L’historiographie actuelle qui rencontre la question du traitement des sources nominatives en grande quantité a tendance à privilégier l’étude « des liens sociaux », à user des noms propres comme « connecteurs d’archives », à tenter de dresser des trajets singuliers, des généalogies sociales. Cette démarche a-t-elle été, à un moment ou à un autre, la vôtre ? Si tel n’est pas le cas, suscite-elle chez vous aujourd’hui des réflexions nouvelles sur vos travaux ? Inversement si tel est le cas, avez-vous néanmoins tenté de concilier votre réflexion avec les démarches ayant le souci de la représentativité des entités collectives, du fonctionnement structurel et de la globalité des sociétés ?

 

Programme de la première journée d’études du vendredi 17 novembre 2006

 

10h30-11h00 : Accueil des participants et introduction, Didier TERRIER et Louis HINCKER, Université de Valenciennes

 

·  Questions de nomenclature

11h00-12h00 : Christian CHEVANDIER (Université de Paris 1)

Nommer ce qui doit être mesuré, mesurer ce qui a été nommé. À propos des professions et métiers en France au XXe siècle

& Cheminots en usine : les ouvriers des ateliers d'Oullins au temps de la vapeur, Presses Universitaires de Lyon, 1993

 

·  Agrégation des données et sous-groupes

12h00-13h00 : Danièle PINGUÉ (IUFM de Besançon)

Des notices biographiques au portrait de groupe. 8.800 Jacobins haut–normands

& Les mouvements jacobins en Normandie orientale : Les sociétés politiques dans L'Eure et la Seine-Inférieure, 1790-1795, CTHS, 2001

14h30-15h30 : Eric SAUNIER (Université du Havre)

Du Nombre au Nom : 6.000 Francs-maçons normands

& Révolution et sociabilité en Normandie au tournant des XVIIIe et XIXe siècles : 6.000 francs-maçons de 1740 à 1830, Publications de l’Université de Rouen et du Havre, 1999

 

·  Échelles et mesures des relations sociales

15h30-16h30 : Anne JOLLET (Université de Poitiers)

Qu’est-ce qui est peu, qu’est-ce qui est beaucoup dans une société ?

& Terre et société en Révolution. Approche du lien social dans la région d'Amboise, Paris, CTHS, 2000

 

·  L’exemplification

16h45-17h45 : Marie-Bénédicte VINCENT (Université d’Angers)

Comment valoriser le nom au sein du nombre ? Le traitement du cas individuel dans la prosopographie des élites administratives prussiennes (1871-1933).

& Servir le Reich ? Les élites administratives entre la Prusse et l’Allemagne, 1871-1933, thèse de doctorat d’histoire, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2003

 

17h45-18h00 : En guise de conclusion, vers la deuxième journée d’études du 9 mars 2007.

 

Discutants :

Gérard Gayot, IRHIS, Université de Lille 3,

Gabriel Galvez-Béhar, IRHIS, Université de Lille 3

Louis Hincker, CRHiCC, Université de Valenciennes

Didier Terrier, CRHiCC, Université de Valenciennes

 

Catégories

Lieux

  • Valenciennes, France

Dates

  • vendredi 17 novembre 2006

Contacts

  • Didier Terrier
    courriel :
  • Louis Hincker
    courriel : louis [dot] hincker [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Louis Hincker
    courriel : louis [dot] hincker [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le nom et le nombre », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 06 novembre 2006, http://calenda.org/192203