AccueilLe patrimoine religieux du Québec. Éducation et transmission du sens

*  *  *

Publié le mardi 07 novembre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Afin d’assurer la pérennité de ce vaste héritage commun qu’est le patrimoine religieux québécois, nombreuses sont les recommandations qui furent formulées à la suite des séances tenues à l’automne 2005 par la Commission de la culture, de l’Assemblée Nationale du Québec. Toutefois, force est de constater que, malgré le grand enthousiasme et la remarquable participation qu’ont suscité ces audiences auprès des communautés et organismes concernés, l’un des principaux obstacles à la conservation et à la mise en valeur de ce riche héritage fut la difficulté de mobiliser les intervenants aux potentiels et aux ressources pouvant en assurer adéquatement la survie.

Annonce

22 au 24 novembre 2006, Montréal (Québec)


La Fondation du patrimoine religieux du Québec et la Chaire religion, culture et société, de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal organisent le colloque « Le patrimoine religieux du Québec : Éducation et transmission de sens », du 22 au 24 novembre prochain. Le colloque sera inauguré par une conférence de M. Mario Dufour, président de la Commission des biens culturels du Québec, dans le cadre des Belles Soirées et Matinées de l’université de Montréal (3200, avenue Jean-Brillant, Montréal). Les droits d’entrée sont de 20$ et un tarif préférentiel de 10$ est octroyé aux participants au colloque.

Dans la foulée des audiences tenues en 2005 par la Commission de la culture concernant le patrimoine religieux du Québec, le colloque « Le patrimoine religieux du Québec : Éducation et transmission de sens. » réunira une trentaine de chercheurs, théologiens, archivistes, conservateurs, historiens et muséologues, qui réfléchiront notamment aux défis de la transmission et de l’appropriation du patrimoine québécois. Nos réflexions à cette occasion porteront essentiellement sur la relation entre l’histoire, la culture actuelle ainsi que la transcendance.

Quels sont les défis éducatifs à relever dans un contexte à la fois de continuité et de rupture avec l’histoire religieuse ? Comment les diverses générations de Québécois se réapproprient-elles les multiples dimensions de leur patrimoine ? Par ailleurs, en quoi celui-ci peut-il constituer un lieu symbolique de conflit ethnoreligieux ou encore un formidable outil relation, de médiation et de rencontre? Autant d’interrogations ancrées dans l’actualité, auxquelles ce colloque tentera de répondre.


Afin d’assurer la pérennité de ce vaste héritage commun qu’est le patrimoine religieux québécois, nombreuses sont les recommandations qui furent formulées à la suite des séances tenues à l’automne 2005 par la Commission de la culture, de l’Assemblée Nationale du Québec. Toutefois, force est de constater que, malgré le grand enthousiasme et la remarquable participation qu’ont suscité ces audiences auprès des communautés et organismes concernés, l’un des principaux obstacles à la conservation et à la mise en valeur de ce riche héritage fut la difficulté de mobiliser les intervenants aux potentiels et aux ressources pouvant en assurer adéquatement la survie.

Nous partons donc du constat que cette volonté collective de préservation et de promotion du patrimoine religieux québécois puise son assurance au sein même de ceux qui s’y impliquent, jour après jour. Les femmes et les hommes de notre société conservent à ce jour un attachement à ces paroles, bâtiments et objets historiques qui nous sont si familiers et porteurs de sens et d’histoire. C’est par la curiosité et l’intérêt même de leur regard, au-delà de leurs confessions religieuses, que nous retrouvons les artisans, gardiens et promoteurs de cette pérennité culturelle.

Il s’avère dès lors primordial de développer de nouveaux outils qui permettront au plus grand nombre de se réapproprier les savoirs relatifs à ce legs inestimable. En ce sens, nous souhaitons souligner les efforts déployés par de nombreux paliers gouvernementaux, mais aussi, par les divers intervenants qui en assurent, au quotidien, la survie pour les générations futures.

Ce colloque permettra de réfléchir notamment aux multiples enjeux de la transmission du patrimoine aux générations montantes et aux populations récemment installées en sol québécois. Des réflexions de grands experts, des discussions avec vous et des exemples d’initiatives dynamiques inspireront notre démarche de trois jours. Les contributions seront interdisciplinaires, provenant de domaines aussi divers que la muséologie, l’histoire, la théologie, les sciences des religions et l’architecture et tenteront, tour à tour, d’identifier des solutions concrètes au développement des connaissances et des moyens de mise en œuvre de ces dernières.

Poursuivant cet objectif, nous souhaitons aborder, par le biais de sept thématiques phares, l’une ou l’autre des questions suivantes, selon un angle disciplinaire et d’expertise spécifique : les difficultés de transmission (abandon, indifférence, médiations), les dimensions multiculturelles (tensions ethnoreligieuses, discrimination, défis de coopération), la mise en valeur et l’appropriation, la signification du patrimoine religieux québécois dans la culture contemporaine (transcendance, récits, histoire et mémoire, valeurs, etc.) et, enfin, l’éducation (niveau scolaire, éducation populaire, diffusion, etc.).


Cet événement se déroulera dans l’amphithéâtre du Gesù, Centre de créativité (1200, rue Bleury, Montréal). Les frais d’inscription sont de 100 $ et de 50 $ pour les étudiants.

À ce jour, de nombreux conférenciers ont déjà confirmé leur présence, notamment :

Mario Dufour, Président, Commission des biens culturels du Québec
Pierre Lucier, Titulaire, Chaire Fernand-Dumond, UQAM-INRS
Colette Dufresne-Tassé, Directrice, Programme de muséologie, Université de Montréal
Lorraine Caza, Supérieure générale, Congrégation de Notre-Dame
Christine Turgeon, Directrice, Musée des Ursulines de Québec
Laurier Turgeon, Titulaire, Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, Université Laval
Dinu Bumbaru, Directeur des politiques, Héritage Montréal et Secrétaire général, ICOMOS
Dominique Ponnau, Conservateur général du Patrimoine et Directeur honoraire, École du Louvre

Pour de plus amples informations sur le programme et les modalités d’inscription, nous vous invitons à consulter le site : www.colloquepatrimoinereligieux.qc.ca

Finalement, le colloque sera suivi de la publication de ses actes à l’automne 2007 qui, tout en étant étoffée, sensibilisera, nous l’espérons, le plus grand nombre. Par ailleurs, elle pourra ultérieurement contribuer à procurer un matériel de base aux futurs enseignants en éthique et culture religieuses et, d’autre part, donner matière à réflexion aux membres des groupes religieux eux-mêmes, aux citoyens souhaitant s’impliquer dans leur communautés ainsi qu’aux étudiants de divers domaines connexes.

Catégories

Lieux

  • Montréal, Canada

Dates

  • mercredi 22 novembre 2006

Contacts

  • Marie-Claude Ravary, Chargée de projets ~
    courriel : patrelq [at] qc [dot] aira [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Marie-Claude Ravary
    courriel : patrelq [at] qc [dot] aira [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le patrimoine religieux du Québec. Éducation et transmission du sens », Colloque, Calenda, Publié le mardi 07 novembre 2006, http://calenda.org/192214