AccueilHam et Sem, Juifs et Noirs du mythe à la réalité

Ham et Sem, Juifs et Noirs du mythe à la réalité

Convergences – et divergences - religieuses et identitaires entre Juifs et Noirs au fil de l'histoire

*  *  *

Publié le jeudi 16 novembre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

L’actualité récente nous renvoie l’écho de tensions et de malentendus entre Noirs et Juifs. Il n’en fut pas toujours ainsi. Tout au long de l’histoire, des rencontres et des convergences autrement plus constructives se sont produites.

Annonce

Ham et Sem, Juifs et Noirs du mythe à la réalité
Convergences – et divergences - religieuses et identitaires entre Juifs et Noirs au fil de l'histoire.

Symposium international
sous la direction de Stéphane Dufoix (maître de conférence à l’Université Paris X - Nanterre) et Shmuel Trigano (Professeur à l’Université Paris X - Nanterre)


"L’actualité récente nous renvoie l’écho de tensions et de malentendus entre Noirs et Juifs. Il n’en fut pas toujours ainsi. Tout au long de l’histoire, des rencontres et des convergences autrement plus constructives se sont produites.
Le monde noir, en Afrique ou aux Amériques, a souvent trouvé dans les symboles culturels et religieux du judaïsme une source d’inspiration pour forger son identité.
L’histoire des amours du roi Salomon et de la reine de Saba a nourri durant des siècles la geste de la dynastie du Négus éthiopien et laisse son empreinte jusqu’à aujourd’hui sur le rastafarisme. Le récit fondateur du peuple juif, la sortie d’Égypte et la libération de l’esclavage, fut aussi un récit libératoire pour la condition noire.
Le judaïsme s’est aussi illustré en tant que tel au sein des populations africaines,ouvertement avec les Falashas ou allusivement dans certaines tribus de l’Afrique de l’Ouest… À l’époque contemporaine, résultat de l’expérience existentielle ou sous l’influence des religions évangéliques, nourries de Bible, les Noirs ont aussi trouvé des modèles dans les formes d’identité juive élaborées à travers l’histoire (diaspora, retour à la terre d’origine…)
L’ambition du symposium est de faire le point de ces convergences exceptionnelles, mais aussi du rapport au monde noir des Juifs et du judaïsme. Quels sont les mythes et les circonstances à travers lesquels il s’est construit? Il faut notamment relire le fameux texte biblique de la malédiction de Ham, le fils de Noé, pour tarir la source à laquelle s’est abreuvé le racisme jusqu’à l’époque contemporaine, sur la base d’une lecture orientée. Les faits historiques vérifient-ils le rôle que l’on attribue aux Juifs dans la traite transatlantique? Que fut aussi l’apport des Juifs à la lutte pour les droits civiques aux États-Unis ?
Qu’est-ce qui a fait que le modèle hébraïque et biblique a été supplanté par un modèle d’hostilité ?"


Trois sessions :

• PESPECTIVES JUIVES
(La figure de Ham et la pensée rabbinique / Qui étaient les Falashas ? / Noirs et Juifs, une coalition d'espoir : la lutte pour les droits civiques aux USA / Les identités juives au miroir du racisme aux États-Unis)

• LE MODELE JUIF ET LE MONDE NOIR
(Identité juive et racines africaines / Le modèle juif dans la construction de la diaspora noire africaine / En surmontant le mal ensemble : les Juifs et les Noirs)

• RUPTURES ET CONVERGENCES
(L'origine négro-africaine des religions dites révélées / Construction d'identités juives en Afrique sub-saharienne aujourd'hui / Phénoménologie des identités juive et noire)

avec Edith Bruder, Katya Gibel Mevorach, Abdoulaye Baro, Maurice
Dorès, Dumbi Fakoly, Daniel Friedmann, Edward Kaplan, Stéphane Dufoix, Laurence Thomas, Shmuel Trigano.

Intervenants

Katya Gibel Mevorach, maître de conférences en anthropologie et études africaines à Grinell College (USA).Israélienne et américaine, elle a publié sous le nom de K. Gibel Azoulay, «Noir, Juif et de race mêlée: il ne s’agit pas de la couleur de votre peau, mais de la race de votre clan» – Black, Jewish and Interracial, (Duke U.P); et de nombreux articles sur la question.

Abdoulaye Baro, docteur en philosophie, diplômé de l’Académie diplomatique internationale de Pa r i s , il est l’une des figures pionnières, en France, du dialogue entre la tradition d’Israël et le monde négro -a f r i c a i n ; fondateur de la revue Aleph-Beth. En prépara t i o n: Les intellectuels africains et la Shoah.

Maurice Dorès, ethnologue, ancien directeur de recherches à l’université ParisVII, directeur de la

revue Aleph-Beth ; auteur de La Beauté de Cham– Mondes juifs, mondes noirs (éd. Balland) et réalisateur du film Black Israël.

Dumbi Fakoly, écrivain. Auteur de nombreux ouvrages, dont Morts pour la Fra n c e, (éd. Karthala), L a R e t raite anticipée du Guide suprême (éd. L’Harmattan), La Révolte des Galsénésiennes ( é d .P u b l i s u d ) , Un mariage forc é (éd. Ceda, Abidjan), Afrique, la Renaissance ( é d . Publisud), L’Origine négro - a f r i c a i n e des religions dites révélées (éd. Menaibuc), L’Origine biblique du racisme anti-noir (éd. Menaibuc).

Daniel Friedmann, c h e rcheur au Cnrs, membre de l’Institut interd i s c i p l i n a i re d‘anthropologie du contempora i n . Auteur de Un Chercheur dans tous ses états et Les Enfants de la reine de Saba ( é d .Métaillé), il a dirigé la publication des Juifs d’Éthiopie de J. Halévy à nos jours (éd. du N a d i r ) et réalisé Sur le chemin de la Te r re promise ( 4 0mn), Que sont les immigrants devenus? ( 4 0m n ); L’Arfe asert, 10e jour de la Nouvelle Lune (29 mn).

Edward Kaplan, professeur de français et d’études religieuses à la Brandeis University (Mass.), biographe de Abraham Heschel, il a publié en français: La Sainteté en paroles.Abraham Heschel, piété, poétique, action (éd. du Cerf), une édition critique de L’Oiseau et l’Insecte (éd.Flammarion), un ouvrage sur les poèmes en prose de Baudelaire.

Stéphane Dufoix, m a î t re de conférences en sociologie à l’université Paris X, chercheur au Sophiapol et c e n t re d’histoire sociale du X Xe siècle. Auteur de Politiques d’exil. H o n g rois, Polonais et Tc h é c o s l o v a q u es en France après 1945 (PUF) et Les Diaspora s ( P U F, coll. QSJ) co-éditeur de L’Esclavage, la colonisation et après… (PUF) et L’ É t ranger en questions. Du Moyen Âge à nos jours (éd. Le Manuscrit).

Laurence Thomas, professeur de philosophie et de sciences politiques à l’université de Syracuse (USA). Auteur de plusieurs ouvrages dont, récemment, The Family and the political self ; sur la question qui nous occupe: «Les vaisseaux du Mal: l’esclavage en Amérique et l’Holocauste » – Vessels of Evil: American slavery and the Holocaust, et de nombreux articles.

Shmuel Trigano, professeur de sociologie à l’université Paris X, directeur du Collège des études juives. Derniers ouvrages parus, L’Avenir du judaïsme français (Grasset) et Le Monde sépharade, histoire et civilisation (2 t., éd. du Seuil), dont il a dirigé la publication.



Collège des études juives de l'Alliance israélite universelle, établissement Georges Leven, 30 bd Carnot 75012 (M° Pte de Vincennes)

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • dimanche 03 décembre 2006

Contacts

  • Stéphane Dufoix / Shmuel Trigano ~
    courriel :

Source de l'information

  • Sylvain Crépon
    courriel : screpon [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Ham et Sem, Juifs et Noirs du mythe à la réalité », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 16 novembre 2006, http://calenda.org/192284