AccueilVivre avec son étrange voisin

Vivre avec son étrange voisin

Altérité et relations de proximité dans la ville, XIXe-XXe siècle

*  *  *

Publié le lundi 20 novembre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Le renouveau de la recherche sur les questions relatives à la construction du lien social dans la ville nous conduit à nous interroger, au plus près du terrain, sur les relations de voisinage qui existent entre les habitants de la rue, de l’immeuble et du quartier. En nous accrochant aux paroles, aux faits et aux gestes, nous tenterons de dessiner, au ras du sol, le cours ordinaire des relations entre les personnes dans la ville européenne. Lieu d’accumulation en strates successives de la main-d’œuvre, les villes sont, d’évidence, les premières affectées par les bouleversements de l’organisation et de la répartition du travail et par les transformations sociales qui en découlent. Espaces de tous les « remue-ménages » qui privilégient la rencontre de populations hétérogènes, les villes voient s’éprouver, entre voisins, une altérité rarement définitive, presque toujours problématique.

Annonce

Le renouveau de la recherche sur les questions relatives à la construction du lien social dans la ville nous conduit à nous interroger, au plus près du terrain, sur les relations de voisinage qui existent entre les habitants de la rue, de l’immeuble et du quartier. En nous accrochant aux paroles, aux faits et aux gestes, nous tenterons de dessiner, au ras du sol, le cours ordinaire des relations entre les personnes dans la ville européenne. Lieu d’accumulation en strates successives de la main-d’œuvre, les villes sont, d’évidence, les premières affectées par les bouleversements de l’organisation et de la répartition du travail et par les transformations sociales qui en découlent. Espaces de tous les « remue-ménages » qui privilégient la rencontre de populations hétérogènes, les villes voient s’éprouver, entre voisins, une altérité rarement définitive, presque toujours problématique.

Au cours du processus d’industrialisation et d’urbanisation massive qui s’étend sur près de deux siècles, se redéfinissent, au gré des brassages de population, des milieux de vie où la communauté d’une condition n’implique ni la confusion entre les groupes ni l’uniformité des destins. Au carrefour des mouvements migratoires – à l’échelle locale, régionale, nationale, internationale – et du côtoiement des populations dans un même espace, les relations qui se nouent sur fond d’altérité sont au cœur de ce projet. Se pose ainsi la question des formes que prend la cohabitation effective entre des populations étrangères les unes aux autres, parfois étranges les unes aux yeux des autres, mais qui partagent toujours l’impérieuse nécessité de vivre les unes avec les autres.

Université de Valenciennes, Faculté des Lettres - Le Mont Houy, Valenciennes


Jeudi 30 novembre 2006



12h30 Déjeuner d’accueil


14h Ouverture des journées d’étude par Madeleine Descargues-Grant, directrice de la FLLASH et Didier Terrier, directeur du CRHiCC (EA 2444).

Introduction, par Judith Rainhorn et Didier Terrier.


14h30 – 16h00 Être contraint, s’accommoder

Frédéric Chauvaud, Université de Poitiers : Le monstre de l’autre côté : l’inquiétant voisin (1870-1930).

Judith Rainhorn, Université de Valenciennes : Le bruit et l’odeur. Nouvelles contraintes du voisinage dans la ville en construction (Lille, fin XIXe-début XXe siècles).

Simona Ioana Schumacher, Université Paris V-René Descartes : Quand les corps s’entassent. Une production particulière de l’altérité en milieu fermé.
Discussion

16h30 – 18h00 Se rencontrer, s’acoquiner

Natacha Lillo, Université Paris 7-Denis Diderot : Résidents français, italiens et espagnols de la « Petite Espagne » de la Plaine Saint-Denis, 1914-1960.

Monika Salzbrunn, EHESS, Paris – Université de Bielefeld (Allemagne) : Faire et défaire le voisinage : les fêtes de quartier comme reflet de relations sociales et culturelles.

Salomé Berthon, Université de Nice : Repas de quartier : pratiquer l’altérité.

Discussion

Dîner convivial


Vendredi 1er décembre 2006


9h – 10h30 Être pris par la main

Amélie Flamand, Institut d’Urbanisme de Paris-Université de Paris XII : Les lieux du voisinage. L’invention des espaces intermédiaires.

Chantal Callais, École nationale supérieure d’Architecture et de Paysage, Bordeaux : Entre le territoire de la maison et celui de l’espace public, les espaces « intermédiaires » sont-ils une invention moderne ?L’exemple de Bordeaux et de l’Aquitaine.

Stéphanie Vermeersch, CNRS – École d’Architecture de Paris-Val de Seine : Les limites de l’organisation institutionnelle du « vivre ensemble ».

Discussion

11h – 13h00 Se replier, ériger des frontières

Natalie Malabre, Université Louis-Lumière Lyon-2 : Une paroisse catholique dans la périphérie de la grande ville contemporaine : vivre avec son étrange paroissien.

Henk Byls, Katholieke Universiteit Leuven, Belgique : Les Flamands à Paris : une communauté ? (1860-1896).

Marion Fontaine, EHESS Paris-Université du Littoral : Les « Polaks » et les « Sang et Or » : une lecture sportive de la relation aux étrangers dans une ville minière (Lens, années 1930-années 1950).

Florine Ballif, Université de Reims : « Walking the road » : la rue comme enjeu du conflit entre catholiques et protestants à Belfast.

Discussion

14h30 – 16h30 Se confronter, s’affronter

Chantal Petillon et Didier Terrier, Université de Valenciennes : Heurts et chicanes dans les gros bourgs textiles du Cambrésis sous le Second Empire : quel desserrement du lien social ?

Claire Zalc, CNRS – IHMC et Nicolas Mariot, CNRS – CURAPP : Les juifs du bassin lensois face à leurs voisins : entraides, concurrences, dénonciations (1940-1945).

Chloé Maurel, Université Paris 1-Sorbonne : Le projet « Tensions » de l’Unesco (années 1950) : une tentative pour apaiser les tensions résultant de la cohabitation des peuples et des individus dans la ville.

Discussion

Catégories

Lieux

  • Valenciennes, France

Dates

  • jeudi 30 novembre 2006

Fichiers attachés

Contacts

  • Judith Rainhorn
    courriel : jrainhorn [at] nordnet [dot] fr

Source de l'information

  • Judith Rainhorn
    courriel : jrainhorn [at] nordnet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Vivre avec son étrange voisin », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 20 novembre 2006, http://calenda.org/192297