AccueilLes pouvoirs territoriaux en Italie centrale et dans le Sud de la France

*  *  *

Publié le mardi 21 novembre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Ce projet se propose d’offrir un parcours de recherche et de réflexion sur les formes de l’exercice du pouvoir au sein de deux espaces importants de l’Europe chrétienne des XIIe-XIVe siècles, l’Italie centrale et le Midi français, du sillon rhodanien jusqu’à la Gascogne. Ces espaces apparaissent fort intéressants du point de vue historique en tant que cas d’études et de comparaison, car ils présentent une réelle variété de pôles de pouvoir ; terres pour partie d’Église et d’Empire, ces espaces connurent, au cours de la période concernée, des expériences urbaines importantes et des pouvoirs seigneuriaux, tant laïcs qu’ecclésiastiques aux typologies différenciées, mais aussi des communautés rurales et châtelaines en mesure d’exprimer des initiatives sociales et politiques pourvues d’une réelle autonomie, souvent durable.

Annonce

École française de Rome en collaboration avec l’Università di Firenze et l’Université de Savoie

Istituto Storico Italiano per il Medioevo

Piazza della Chiesa Nuova, 18

00186 ROMA

Atelier I : Acteurs, espaces et hierarchies

Ce projet se propose d’offrir un parcours de recherche et de réflexion sur les formes de l’exercice du pouvoir au sein de deux espaces importants de l’Europe chrétienne des XIIe-XIVe siècles, l’Italie centrale et le Midi français, du sillon rhodanien jusqu’à la Gascogne. Ces espaces apparaissent fort intéressants du point de vue historique en tant que cas d’études et de comparaison, car ils présentent une réelle variété de pôles de pouvoir ; terres pour partie d’Église et d’Empire, ces espaces connurent, au cours de la période concernée, des expériences urbaines importantes et des pouvoirs seigneuriaux, tant laïcs qu’ecclésiastiques aux typologies différenciées, mais aussi des communautés rurales et châtelaines en mesure d’exprimer des initiatives sociales et politiques pourvues d’une réelle autonomie, souvent durable. La chronologie prise en compte – du XIIe au XIVe siècle – correspond à une phase de grande maturation de ces différents pôles politiques : seigneuries territoriales, communautés rurales, autonomies urbaines et communales. Les limites ad quem, certes modulables selon les régions, correspondent à l’affirmation de pouvoirs territoriaux (principautés, duchés, états), en mesure d’intervenir durablement sur les dynamiques des pouvoirs locaux.

Trois principaux axes de recherche seront privilégiés. Ce premier atelier portera tout particulièrement sur l’étude des protagonistes territoriaux, leurs stratégies d’affirmation, les fondements économiques et les liens sociaux qui sous-tendent, informellement et formellement, leur domination. Un deuxième atelier permettra d’approfondir l’étude des profils institutionnels de ces différents pôles politiques et ce, à tous les niveaux. Enfin, une attention toute particulière sera donnée aux problèmes des langages politiques, dans leurs différentes déclinaisons (territoriales, sociales, hiérarchiques), ainsi qu’aux représentations de ces mêmes pouvoirs, de la propagande à l’identité.

La comparaison entre ces différentes expériences territoriales voudrait donner l’occasion d’insister non seulement sur les analogies possibles mais aussi sur les spécificités locales des formes du pouvoir, sans pour autant oublier l’existence de rapports politiques directs entre ces divers espaces.

Programme

Rome, 1er décembre 2006

Istituto Storico Italiano per il Medioevo

Piazza dell’Orologio, 4

(entrata in Piazza della Chiesa Nuova, 18)

00186 ROMA

Matin, 9h00

 Massimo Miglio (Istituto Storico Italiano per il Medioevo), Marilyn Nicoud (École française de Rome)

Accueil des participants

 

Guido CASTELNUOVO (Université de Savoie) et Andrea ZORZI (Università di Firenze)


Introduction

Simone Collavini (Università di Pisa)

I signori rurali in Italia centrale (secoli XII- metà XIV) :  profilo sociale e forme di interazione

 

Roland Viader (CNRS - Université de Toulouse II- Le Mirail)

Seigneurie et communautés rurales du Languedoc à la Gascogne

 

Gabriele TADDEI (Università di Firenze)
Comuni rurali e centri minori dell'Italia centrale (secoli XII-XIV)

 

Fabrice MOUTHON (Université de Savoie)

Communautés rurales et pouvoirs princiers dans la France du Sud-est, une comparaison

Jean-Claude Maire Vigueur (Università di Roma Tre), Mireille Mousnier (Université de Toulouse II - Le Mirail) et Gian Maria Varanini (Università di Verona)

Discussion

Après-midi, 15h00

 Florent Hautefeuille (Université de Toulouse II - Le Mirail)

De la juridiction de mas à la bastide : pouvoirs et imbrication des territoires en pays d'habitat dispersé (Quercy, Rouergue, Agenais) à la fin du Moyen Âge (XIIIe-XIVe siècles)

 

Maria Ginatempo (Università di Siena)

I comuni urbani e i loro territori nell'Italia centrale

Frédéric BOUTOULLE (Université Bordeaux III- Michel de Montaigne)
Seigneuries et communautés dans l’Entre-deux-Mers ducal (XIIe-XIIIe s.)

 

Enrica Salvatori (Università di Pisa)
Società e istituzioni nelle città del Midi tra XII e XIII secolo nei patti intercittadini

Jean-Claude Maire Vigueur (Università di Roma Tre), Mireille Mousnier (Université de Toulouse II - Le Mirail) et Gian Maria Varanini (Università di Verona)

Discussion

Guido CASTELNUOVO  (Université de Savoie) et Andrea ZORZI (Università di Firenze)


Conclusions

 

Contact :

École française de Rome

Grazia Perrino

Secrétariat des études médiévales

Piazza Farnese, 67 – 00186 Roma

Tél. (+39) 06 68 60 12 48

secrma@efrome.it

 

Catégories

Lieux

  • Rome
    Rome, Italie

Dates

  • vendredi 01 décembre 2006

Contacts

  • SECRMA #
    courriel : secrma [at] efrome [dot] it

Pour citer cette annonce

« Les pouvoirs territoriaux en Italie centrale et dans le Sud de la France », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 21 novembre 2006, http://calenda.org/192306