AccueilComment la musique vient-elle au territoire ?

*  *  *

Publié le jeudi 23 novembre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

« Comment la musique vient-elle au territoire ? » est la question qui sera posée dans une perspective ouverte et interdisciplinaire. D'abord, les phénomènes musicaux seront appréhendés sur les territoires sans distinguer a priori les pratiques musicales et les politiques publiques de la culture. Puis on posera l’hypothèse que les espaces publics de la culture sont coproduits avec les usagers. Enfin, les musiques ont à voir avec les transformations des espaces qu’elles peuvent interpréter, expliquer et dont elles participent probablement à la construction. Mais quelle portée réelle ont-elles dans ces phénomènes? « Comment ça marche ? ». De quelle manière peut-on en mesurer les effets ?

Annonce

Maison des suds,
domaine universitaire,
12 Esplanade des Antilles,
33607 Pessac cédex

Dans le cadre de la journée scientifique "Géographie et musique : quelles perspectives ?" qui aura lieu le 12 mars 2007 à la Maison des Suds, un appel à communication est lancé.

Cette journée pluridisciplinaire, co-organisée par l'unité Aménagement, développement, environnement et société (ADES UMR5185 - Univ. Bordeaux 3 / Univ. Bordeaux 2 / CNRS),  la Mission de Recherche sur la Culture et les Territoires en Aquitaine (MiRCTA) et l’UFR de Musicologie de l’université de Bordeaux 3 s’inscrit dans une double continuité.

La première procède d’un travail réalisé au sein de l’UMR 5185 ADES-CNRS et de l’équipe TEMPOS . Ces recherches proposent une approche régionale des rapports entre cultures et territoires. Elles explorent l’enrichissement mutuel que peuvent s’apporter l’approche culturelle en géographie, les nouveaux dispositifs régionaux d’évaluation des politiques publiques de la culture et une étude locale du “ jeu des acteurs ” capable de rendre compte des dynamiques spatiales à l’échelle des nouvelles entités territoriales.

La seconde s’inscrit dans la continuité de la journée « Géographie et musiques : quelles perspectives ? » organisée par le Laboratoire Espace et Culture, le jeudi 8 juin 2006 à l’Université de Paris IV-Sorbonne. Cette journée a démontré la richesse et la qualité des travaux menés en France par les équipes de recherche ainsi que leur connaissance de la littérature anglo-saxonne et européenne (Espagne, Portugal) sur ce sujet. Les organisateurs de cette journée proposaient de considérer la musique « comme un géo-indicateur des sentiments d’appartenance, des mobilités, des valeurs et comportements sociaux (...), un agent performatif dans la construction de territoires » et notait qu’ « associée à un territoire » elle pouvait contribuer « au développement d’idéologies et d’imaginaires territoriaux ».

Appel à communication

« Comment la musique vient-elle au territoire ? » est la question que posent aux géographes les ethnomusicologues et les anthropologues. Au delà de la question, c’est une posture épistémologique ouverte que nous avons retenue pour cette journée. Premièrement en considérant les phénomènes musicaux sur les territoires sans distinguer a priori les pratiques musicales et les politiques publiques de la culture. Il s’agit de se placer entre une géographie culturelle qui étudie les permanences existant entre une portion d’espace et une culture considérée comme relativement stable et des politiques publiques de la culture considérée de plus en plus souvent comme nécessaires au développement territorial (Augustin, Berdoulay, 2000). Les liens entre les deux approches méritent d’être mieux cernés pour s’enrichir mutuellement. Deuxièmement en ouvrant les espaces publics de la culture et en posant l’hypothèse qu’ils sont coproduits avec les usagers. Cette dynamique a été étudiée dans l’émergence des musiques actuelles, au stade de leur institutionnalisation. Elle induit une approche historique et stratégique qui est probablement reportable aux formes culturelles légitimes, elles aussi contingentes et historiquement datées. Troisièmement les musiques ont à voir avec les transformations des espaces qu’elles peuvent expliquer ou interpréter. Les musiques ne viennent pas naturellement au territoire, mais elles ne sont pas non plus la seule conséquence de déterminants géo-socio-économiques ni le seul fruit d’une volonté politique. Si la journée organisée le 8 juin 2006 a souligné qu’elles avaient une certaine autonomie dans ces phénomènes, elle a démontré qu’elles participaient également à la construction des territoires. Mais quelle portée réelle ont elles dans ces phénomènes ? Comment ça marche ? De quelle manière peut on en mesurer les effets ?

Les propositions de communication doivent être envoyées à yves.raibaud@ades.cnrs.fr avant le 15 janvier 2007.

Les articles (30 000 signes maximum) doivent être adressés avant le 1° mars 2007 en vue d’une publication de type « paperwork » (labellisée ADES-CNRS) qui sera distribuée aux participants. Une publication est envisagée. Seuls les intervenants ayant produit une communication écrite seront invités à la présenter au public.

 

Comité de pilotage :

Jean-Pierre Augustin, géographe, professeur à l’université Bordeaux 3 Michel de Montaigne,

Joël Pailhé, géographe, professeur à l’université de Bordeaux 3 Michel de Montaigne,

Dominique Crozat, géographe, maître de conférences à l’Université Paul Valéry, Montpellier III,

Lothaire Mabru, ethnomusicologue, HDR, maître de conférences à l’université Bordeaux 3 Michel de Montaigne,

Yves Raibaud, géographe, maître de conférences à l’IUT Michel de Montaigne de l’Université de Bordeaux 3,

Claire Guiu, doctorante, université Paris IV-Sorbonne, université de Barcelone, Casa de Velázquez.

 

Comité d’organisation :

Yves Raibaud, Lothaire Mabru, Claire Guiu

 

Catégories

Lieux

  • Pessac, France

Dates

  • lundi 15 janvier 2007

Contacts

  • Raibaud Yves
    courriel : yves [dot] raibaud [at] ades [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • claverie marie-josé
    courriel : mj [dot] claverie [at] ades [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment la musique vient-elle au territoire ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 23 novembre 2006, http://calenda.org/192318