AccueilPierre Semard, 1887-1942. Histoire singulière d'un cheminot dirigeant syndical et politique, et figure héroïque

*  *  *

Publié le vendredi 24 novembre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

A l’occasion du 120e anniversaire de la naissance de Pierre Semard, du 90e anniversaire de la Fédération des cheminots CGT, mais aussi du 70e anniversaire de la SNCF, l’Institut d’histoire sociale des cheminots CGT et l’Université de Bourgogne ont décidé d’organiser un colloque autour de la figure de celui qui fut secrétaire général de la fédération des cheminots, mais aussi un dirigeant du mouvement communiste, et dont l’exécution par les autorités allemandes d’occupation en 1942 suscita une émotion et une réprobation qui firent dès lors de Pierre Semard une figure de la lutte des cheminots pour l’indépendance nationale.

Annonce

Pierre Semard : Né le 15 février 1887 à Bragny-sur-Saône (Saône-et-Loire) ; fusillé le 7 mars 1942 à la prison d'Évreux (Eure) ; secrétaire général de la Fédération CGTU des cheminots (1922-1924) puis de la Fédération réunifiée des cheminots (1935-1939) ; secrétaire général du Parti communiste (1924-1928).

A l’occasion du 120e anniversaire de la naissance de Pierre Semard, du 90e anniversaire de la Fédération des cheminots CGT, mais aussi du 70e anniversaire de la SNCF, l’Institut d’histoire sociale des cheminots CGT et l’Université de Bourgogne ont décidé d’organiser un colloque autour de la figure de celui qui fut secrétaire général de la fédération des cheminots, mais aussi un dirigeant du mouvement communiste, et dont l’exécution par les autorités allemandes d’occupation en 1942 suscita une émotion et une réprobation qui firent dès lors de Pierre Semard une figure de la lutte des cheminots pour l’indépendance nationale. Ainsi le nom de Semard, certainement l'un des plus familiers – notamment parce que nombre de cités, places et rues portent son nom – est devenu, après 1945, emblématique de l'action syndicale et patriotique des cheminots. Semard est un des dirigeants ouvriers dont le souvenir a été entretenu durablement dans les années d'après-guerre par des commémorations organisées par le PCF et la CGT.

L’objectif de ce colloque est de mieux connaître et donc comprendre pourquoi Semard est devenu ce symbole. Sa vie durant il fut l’un des acteurs essentiels de l’histoire sociale et politique des organisations ouvrières politiques et syndicales. Socialiste, syndicaliste puis dirigeant communiste français et membre de l’Internationale communiste, il occupa, dès les années 1920, des responsabilités de premier plan. Homme de conviction, à plusieurs reprises emprisonné, il fut de ceux qui ne se renièrent pas. Pour autant, sa réflexion et son expérience, le conduisirent également à se méfier et à refuser le volontarisme et l’activisme tant syndical que politique. Il s’opposa ainsi à certaines orientations dont il pressentait et dénonçait le sectarisme. Critiqué il fut souvent l’objet d’intrigues dont il fut à différents titres victime. Mais sa constance, sa connaissance des dossiers, son goût de l’écriture et du contact avec les militants en firent un personnage dont la popularité s’affirma progressivement au cours des années 1930, lorsqu’après avoir été secrétaire général du PCF, il prit en charge la direction de l’une des plus grandes fédérations syndicales, celle des cheminots, qui joua de plus un rôle essentiel dans la réunification de 1936.

Combattant inlassable d’un syndicalisme d’action et de masse, il n’en devint pas moins l’un des représentant autorisé du mouvement syndical au sein du conseil d’administration de la SNCF où il fit entendre les propositions syndicales en faveur d’un système de transport développé et d’une amélioration des conditions de travail de l’ensemble des cheminots. Sa fidélité aux engagements antifascistes, son implication dans l’orientation de la CGT contre le nazisme, lui valurent bien des inimitiés. Son arrestation, à l’automne 1939, son internement, comme sa condamnation par un tribunal militaire en avril 1940, puis son exécution en 1942 comme otage, jalonnent la fin d’une vie au cours de laquelle Pierre Semard a affronté la répression avec la conviction que celle-ci confortait ses engagements et son expérience.

Les nombreuses archives d’organisation comme les écrits personnels, ainsi que les recherches engagées ces dernières années sur les organisations ouvrières où Semard a joué un rôle central, permettent la tenue d’un colloque qui s’intéressera également à la manière dont la connaissance historique peut s’enrichir de l’évocation mémorielle d’un dirigeant historique de la Fédération CGT des cheminots au moment où celle-ci porte un regard sur son histoire et celle de la SNCF.

Le colloque se proposera d’appréhender l’ensemble de l’itinéraire militant de Pierre Semard autour de quatre thèmes : apprentissages et enracinement bourguignon ; le combattant syndical ; le dirigeant communiste ; mémoire et commémoration

Programme du colloque

Ouverture : Serge Wolikow

Apprentissages et enracinement bourguignon – Présidence : Pierre Lévêque

  • Pierre Vincent (IHS) : Semard avant Semard (jeunesse, parcours)

  • Ribeill Georges : 1917-1920, l’affirmation

  • Vincent Chambarlhac : Pierre Semard et les traditions populaires de Bourgogne

Le dirigeant syndical – Présidence : Georges Séguy

  • Marie-Louise Goergen : Le militant cheminot et la figure de Pierre Semard

  • Morgan Poggioli : Pierre Semard aux origines de la CGTU (1920-1924)

  • Jean Pierre Bonnet (IHS) : Le dirigeant syndical au temps du Front populaire (1934-1938)

  • Lucien Lecanu : Pierre Semard et le syndicalisme de gestion et de proposition

Le dirigeant communiste – Présidence : Jean Vigreux

  • Serge Wolikow : Le secrétaire général du PCF (1925-1929)

  • Alexandre Courban : Les relations de Pierre Semard avec l’Humanité

  • David François : La mise à l’écart (1929-1932)

  • Frédérick Genevée : Pierre Semard et la prison (1920-1940)

Mémoire et commémoration - Présidence : Didier Le Reste

  • Christiane Roulet : Les carnets de prison

  • Tanguy Perron : Le film des funérailles

  • Xavier Vigna : La mémoire de Pierre Semard après la Libération

  • Serge Wolikow : Constitution d’un fonds documentaire « Pierre Semard »

Conclusion : Didier Le Reste et Serge Wolikow

Pour accéder aux informations pratiques :

http://www.u-bourgogne.fr/index.php

Université de Bourgogne
Amphi Mathiez,
bât. extension UFR Littéraires,
2 bd Gabriel,
21000 Dijon

Catégories

Lieux

  • Dijon
    Dijon, France

Dates

  • jeudi 25 janvier 2007

Contacts

  • Rosine Fry
    courriel : rfry [at] u-bourgogne [dot] fr
  • Morgan Poggioli
    courriel : edlisit [at] u-bourgogne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Lilian Vincendeau
    courriel : lilian [dot] vincendeau [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pierre Semard, 1887-1942. Histoire singulière d'un cheminot dirigeant syndical et politique, et figure héroïque », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 24 novembre 2006, http://calenda.org/192323