AccueilPratiques politiques communistes en Europe occidentale et dans les démocraties populaires

*  *  *

Publié le vendredi 24 novembre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Le but de ces rencontres est d’encourager des rencontres entre de jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) français et allemands sur un thème donné afin de favoriser les échanges historiographiques. Le thème de 2007 : « Pratiques politiques communistes en Europe occidentale et dans les démocraties populaires » a été retenu pour son actualité historiographique dans les deux pays.

Annonce

Cette table ronde s’inscrit dans une série de manifestations scientifiques organisées depuis vingt ans par le Groupe franco-allemand d'histoire sociale comparée (Institut d’histoire de l’université de Berlin, faculté d’histoire de l’université de Bielefeld, Centre de recherches historiques (EHESS/CNRS) et la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (Paris)).



Le but de ces rencontres est d’encourager des rencontres entre de jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) français et allemands sur un thème donné afin de favoriser les échanges historiographiques. Le thème de 2007 : « Pratiques politiques communistes en Europe occidentale et dans les démocraties populaires » a été retenu pour son actualité historiographique dans les deux pays.


Dans une perspective d’histoire comparée des communismes, la table ronde réunira des chercheurs travaillant sur les partis communistes au pouvoir (démocraties populaires) ou dans l’opposition au système politique (Europe occidentale). Ce choix n’a pas d’abord pour fonction de mettre en valeur l’uniformité, des structures politiques communistes ni de travailler sur les réseaux internationaux qui promeuvent cette uniformité.

Ces éléments constituent un cadre général connu pour nos travaux, mais dans une perspective d’histoire sociale du politique nous entendons privilégier une étude des pratiques en mettant en évidence les diverses formes d’interaction (en particulier de pouvoir) entre l’individu communiste et le monde. Les partis communistes, saisis comme un lieu de fabrication du sujet communiste, constitueront un premier observatoire de ces pratiques. Mais nous travaillerons également sur les relations que les communistes entretiennent avec des acteurs sociaux et politiques extérieurs au parti. La constitution d’un réseau de sociabilité et de militance à la marge du parti, comme les rapports entretenus sur le terrain avec les « ennemis » seront analysés. On s’interrogera sur l’organisation concrète des mobilisations politiques. Enfin on se penchera sur les formes de l’exercice du pouvoir au niveau local ou national. Sur tous ces points, on tentera de mettre en évidence des convergences et divergences entre les pratiques des partis au pouvoir et ceux qui sont dans l’opposition au système politique dominant tout en exerçant, éventuellement, des mandats locaux.

Les propositions de communication (entre 25 et 50 lignes) devront être envoyées par courrier électronique à Sandrine Kott d’ici la fin du mois de janvier 2007.

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mercredi 31 janvier 2007

Contacts

  • Sandrine Kott
    courriel : kott [at] lettres [dot] unige [dot] ch

Source de l'information

  • C. zum Kolk
    courriel : kolk [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques politiques communistes en Europe occidentale et dans les démocraties populaires », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 24 novembre 2006, http://calenda.org/192326