AccueilNouvelles approches des sociétés coloniales et post-coloniales : espaces, pouvoirs, interactions

*  *  *

Publié le mardi 12 décembre 2006 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

L’étude des mondes coloniaux et post-coloniaux a bénéficié ces dernières années d’importants renouvellements dans ses thèmes et ses outils d’analyse. Les colonial and subaltern studies ont mis l’accent sur la parole des colonisés et les aspects sociaux de la colonisation, permettant de remettre en cause une approche en termes de domination unilatérale des colonisés par les colonisateurs. Ces courants et les critiques qu’ils ont suscitées ont relativement peu touché la recherche francophone. Par ailleurs, l’apport de nouveaux courants d’analyse, en histoire et en sciences sociales, se heurte souvent au cloisonnement des aires géographiques et des disciplines.

Annonce

Journée d'étude du laboratoire de jeunes chercheurs Mondes colonisés : formes et processus de la colonisation, XVIe-XXIe siècles

le 11 janvier 2007 à l'ENS-LSH de Lyon

"Nouvelles approches des sociétés coloniales et post-coloniales : pouvoirs, espaces, interactions"


Créé en 2003, avec le soutien de l’ENS-LSH, le laboratoire de jeunes chercheurs « Mondes colonisés : formes et processus de la colonisation, XVIè-XXIè siècles » regroupe des doctorants inscrits en histoire et en anthropologie soucieux d’étudier le phénomène colonial dans sa diversité et d’en apporter une lecture enrichie par l’échange de leurs expériences de terrain.


Nous organisons une journées d’étude à l’ENS-LSH de Lyon le 11 janvier 2007, ouverte à de jeunes chercheurs, qui travaillent sur les sociétés coloniales et post-coloniales. Cette journée mettra l’accent sur la transdisciplinarité, en invitant historiens, géographes, sociologues, politistes et linguistes à échanger leurs vues et leurs méthodes sur le thème : « Nouvelles approches des sociétés coloniales et post-coloniales : pouvoirs, espaces, interactions ».


L’étude des mondes coloniaux et post-coloniaux a bénéficié ces dernières années d’importants renouvellements dans ses thèmes et ses outils d’analyse. Les colonial and subaltern studies ont mis l’accent sur la parole des colonisés et les aspects sociaux de la colonisation, permettant de remettre en cause une approche en termes de domination unilatérale des colonisés par les colonisateurs. Ces courants et les critiques qu’ils ont suscitées ont relativement peu touché la recherche francophone. Par ailleurs, l’apport de nouveaux courants d’analyse, en histoire et en sciences sociales, se heurte souvent au cloisonnement des aires géographiques et des disciplines.


C’est pourquoi nous avons choisi d’orienter notre réflexion sur les sociétés coloniales et post-coloniales autour des notions de pouvoirs, d’espaces, et d’interactions. Pour cela, trois axes guideront l’organisation de cette journée d’étude :


 Les espaces de la colonisation : contrôles, transformations, résistances.


 Les représentations métropolitaines de la colonisation, actrices de l’expansion coloniale et de la construction nationale.


 La fabrique des catégories : nommer pour agir.


10h : Présentation du laboratoire jeunes chercheurs Mondes colonisés.

  • Introduction générale par Pascale Barthélémy, maîtresse de conférences, ENS-LSH, présidente de la journée.

10h30 – 12h30 : Les espaces de la colonisation : contrôles, transformations, résistances.

  • Dao Quang Vinh, doctorant en études urbaines, Université de Montréal, Canada : "Morphogenèse du quartier de Bui Thi Xuan à Hanoi : un entre-deux négocié entre pouvoir colonial et résistance locale".
  • Rémi Manesse, doctorant en études urbaines, EHESS : "Les villes israéliennes : histoire d'un paysage urbain façonné par l'ambivalence de l'héritage colonial".
  • Myriam Suchet, doctorante en lettres modernes, Lille III-Paris XIII : "Les enjeux de la représentation de l'espace pour la construction de soi dans la littérature francophone caribéenne : l'apport des postcolonial studies à l'étude de Texaco".

Discutant : François Dumasy, EFR, Université de Provence, Mondes colonisés.

13h30 – 15h30 : Les représentations métropolitaines de la colonisation, actrices de l’expansion coloniale et de la construction nationale.

  • Adrien Delmas, doctorant en histoire, EHESS : "Culture écrite et expansion européenne à partir du cas de l'Itinerario au tournant du XVIIe siècle".
  • Nadia Vargaftig, doctorante en histoire, ICT, Mondes Colonisés : "Y-a-t-il eu un colonial-fascisme ? Ce que les expositions coloniales du Portugal et de l'Italie entre-deux-guerres nous disent".
  • Vanina Profizi, doctorante en histoire, EHESS : "U lamentu di u culuniale : la presse régionaliste corse face à la colonisation (1880-1940)".

Discutante : Marie-Albane de Suremain, IUFM Créteil.

16h – 18h : La fabrique des catégories : nommer pour agir.

  • Cécile Garcia, doctorante en anthropologie, EHESS : "Des « races » aux « classes ». Naissance et réappropriation d'une nouvelle représentation en Nouvelle-Calédonie, celle des classes sociales".
  • Claire Llanes, doctorante en histoire, Université de Toulouse-Mirail : "Le tourisme en Tunisie et au Maroc : une nouvelle approche de la colonisation (1881-1956)".
  • Vincent Bonnecase, doctorant en histoire, Université de Provence : "Avoir faim en Afrique occidentale. Investigations et représentations coloniales (1920-1960)".

Discutante : Isabelle Merle, CNRS.

Conclusion générale : Pascale Barthélémy, ENS-LSH.



Catégories

Lieux

  • Lyon, France

Dates

  • jeudi 11 janvier 2007

Contacts

  • Boris Jeanne
    courriel : borisjeanne [at] hotmail [dot] com
  • Vanessa Caru
    courriel : vanessacaru [at] hotmail [dot] com
  • Laboratoire "Mondes colonisés" ~
    courriel : mondescolonises [at] hotmail [dot] fr

Source de l'information

  • Boris Jeanne
    courriel : borisjeanne [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Nouvelles approches des sociétés coloniales et post-coloniales : espaces, pouvoirs, interactions », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 12 décembre 2006, http://calenda.org/192397