AccueilJames Bond (2)007. Histoire culturelle et enjeux esthétiques d’une saga populaire

James Bond (2)007. Histoire culturelle et enjeux esthétiques d’une saga populaire

COLLOQUE INTERNATIONAL- BNF et CEEA, Paris, 16, 17, 18 janvier 2007

*  *  *

Publié le mardi 26 décembre 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Colloque organisé par la Bibliothèque nationale de France (BNF), le Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle (CEEA), le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l’EA 3458 « Représentation. Recherches théâtrales et cinématographiques » de l’université de Paris 10-Nanterre.

Annonce

Colloque organisé par la Bibliothèque nationale de France (BNF), le Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle (CEEA), le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l’EA 3458 « Représentation. Recherches théâtrales et cinématographiques » de l’université de Paris 10-Nanterre.
Avec l'aimable soutien de l' Hôtel Park & Suites Paris Grande Bibliothèque. 

Lieu :

- Bibliothèque nationale de France (BNF), Quai François-Mauriac, Paris 13ème, petit auditorium - Hall Ouest;
- Conservatoire Européen d’Ecriture Audiovisuelle (CEEA) Hôtel de Massa, 38, rue du faubourg Saint-Jacques, Paris 14ème.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Responsables scientifiques :

Présentation :

Ian Lancaster Fleming, le créateur littéraire de James Bond, est né en 1908 : champion d’athlétisme, journaliste, banquier, agent de change, agent secret pendant la seconde guerre mondiale, éditeur ; ce n’est qu’en 1952 qu’il inventa son héros “James Bond”, lui consacrant 14 recueils. Si l’auteur est décédé en 1964, à l’âge de 56 ans, son personnage lui survit aujourd’hui dans l’édition avec de “Nouvelles aventures de James Bond” écrites successivement par Kingsley Amis, John Gardner et Raymond Benson, mais surtout sur grand écran avec 21 films. En 1965, au moment où le cinéma en fit un phénomène de société, paraissait en Italie le livre pionnier Il caso Bond, sous la direction d'Oreste del Buono et Umberto Eco, (Milan, Bompiani, coll. “cose d'oggi”, 37). Dans cet ouvrage, Umberto Eco décryptait les structures narratives des romans de Fleming. En 1980, au Danemark, Gérard Lehman montra la filiation de James Bond avec la littérature héroïque antique et médiévale (James Bond : héros mythique, Presses Universitaires d’Odense). Depuis, en dépit de quelques études principalement anglo-saxonnes, le James Bond littéraire ne semble pas avoir reçu une attention scientifique à sa mesure. Quant au James Bond cinématographique, bien qu’il constitue depuis 43 ans la plus longue série en continu de toute l’histoire du 7e art, et qu’il ait survécu à la fin de la guerre froide, il ne représente pas vraiment, en France du moins, un objet d’étude légitime. Pourtant, de 1962 – date de sortie de Dr No – à Casino Royale en 2006, on peut émettre l’hypothèse que ces films (et avant eux les romans) sont d’excellents témoins de l’histoire culturelle de nos sociétés et de leurs évolutions et qu’ils possèdent une singularité esthétique qui mérite d’être réévaluée. Si James Bond appartient à l’histoire contemporaine et aux formes populaires qu’elle a engendrées, une part de cette histoire en retour lui appartient.

Mardi 16 janvier 2007, BNF : la saga James Bond : de l’œuvre littéraire à l’œuvre cinématographique

9h15 : Accueil des participants,
9h30 : Ouverture du colloque par Jean-Noël Jeanneney, Président de la Bibliothèque nationale de France.

Programme

Matin : IAN FLEMING, CREATEUR D’UN MYTHE POPULAIRE
Présidente : Diana Cooper-Richet, CHCSC

9h45– 10h05 L'archéologie du roman d'espionnage, Claude Aziza, Université Paris 3.
10h05-10h25 James Bond, forme(s) populaire(s), Loïc Artiaga, Université de Limoges.
10h25-10h45 James Bond : le mythe de la réaction vitale, Vincent Chenille, BNF.

10h45-11h15 Discussion et pause

11h15-11h35 Ian Fleming : espion et bibliophile, William R. Cagle, The Lilly Library, Indiana University
11h35-11h55 James Bond après Ian Fleming, Pierre Rodiac, archives 007.
11h55- 12h15 The Man with the Golden Girl: the Bondless Universe of James Bond, Michel Baumgartner, University of British Columbia, Vancouver.

12h10-12h30 Discussion
12h30-14h00 Pause déjeuner

Après-midi : DES LIVRES AUX FILMS
Président : Francis VANOYE, Université Paris X

14h00-14h20 Le monde ne suffit pas. L’univers en tension des romans de James Bond, Matthieu Letourneux, Université Paris X.
14h20-14h40 Casino Royale, Vincent Bouhours, documentaliste.
14h40-15h00 You know the name, You know the number - Métamorphoses et permanence de la personnalité bondienne, Charles Girard, Université Paris I.

15h-15h30 Discussion et pause

15h30-15h50 Albert « Cubby » Broccoli et Harry Saltzman : des producteurs à l’image de leur héros, traditionnalistes et modernes, donc forcément atypiques, Henri Larski, Université de Metz.
15h50-16h10 Une beauté de circonstance, James Bond, le cinéma d’action et l’esthétique pop, Olivier Maillart, Université Paris X.
16h10-16h30 Cherchez la star : James Bond, interprètes et interprétations, François-Xavier Molia, Université
Paris X.

16h30-17h00 Discussion

Mercredi 17 janvier 2007, BNF: L’œuvre dans son contexte

Matin : LES AVATARS
Président : Gilles DELAVAUD, Université Paris VIII

9h30 – 9h50 Lectures subversives de l’univers bondien dans le cinéma comique grec des années 1960, Stéphane Sawas, INALCO.
9h50-10h10 L’armée intérieure. Espions et agents secrets à la télévision américaine de The Man from U.N.C.L.E à Alias, Martin Winckler, écrivain.
10h10-10h30 Arnold Schwarzenegger, Jean-Paul Belmondo : dont’call me James. Un classique populaire au service des stars, Raphaëlle Moine, Université Paris X.

10h30-11h Discussion et pause

11h-11h20 James Bond et la bande dessinée, Laurence Grove, University of Glasgow.
11h20-11h40 "My name is Bond. Games Bond". Synergie intermédiatique entre cinéma et jeu vidéo., Alexis Blanchet, Université Paris X.

11h40-12h10 Discussion

12h10-14h00 Pause déjeuner

Après-midi : LES ASPECTS ECONOMIQUES ET GEOPOLITIQUES DE LA SAGA
Président : Laurent CRETON, Université Paris III

14h00-14h20 James Bond, du roman populiste au film populaire : l’angoisse de la conspiration et du sur-pouvoir capitalistes, Hubert Bonin, Université Bordeaux IV.
14h20-14h40 James Bond 003,6 (milliards), Joël Augros,Université Paris X.
14h40-15h00 James Bond, saga populaire : questions d’économie du cinéma, Frédéric Gimello-Mesplomb, Université de Metz.
15h00-15h20 La Suisse comme place financière dans la série cinématographique des James Bond, Sébastien Guex et Gianni Haver, Université de Lausanne.

15h20-15h40 Discussion et pause

15h40-16h00 « From Russia with love ». Contextes politiques et mises en scène idéologiques en aventures cinématographiques, Floreal Jimenez, EHESS.
16h00-16h20 Stirred not Shaken : the Geopolitics of James Bond, Klaus Dodds, University of London Egham Surrey.
16h20-16h40 James Bond, une “relique de la guerre froide”?, Pierre Fabry, revue Le Bond.
16h40-17h00 Bond or Play : Cold War Games, Gambling, and Game Theory, Jennifer E Steenshorne, Columbia University, New-York.

17h-17h30 Discussion

Jeudi 18 janvier 2007, CEEA : L’univers Bondien et sa réception

Matin : L'UNIVERS BONDIEN
Présidente : Françoise GOMEZ, IA-IPR de lettres, chargée d'une mission d'Inspection générale arts / théâtre

9h15-9h30 Accueil des participants par Christian Biegalski, directeur du CEEA.

9h30-9h50 James Bond : une virilité fantasmée et rassurante, Alain Brassart, Université de Lille III.
9h50-10h10 James Bond et la représentation de l’identité britannique, Luc Shankland, Université de Nancy II.
10h10-10h30 L’évolution des figures féminines dans les films de James Bond, Jean Ferrette et David Ledent, Université de Caen.

10h30-11h Discussion et pause

11h00-11h20 Double zéro sept, un héros qui s'adapte : doublage et adaptation de la série de films, François Justamand, La Gazette du doublage.
11h20-11h40 L’espion qui aimait les techniques : pluralité des « lectures automobiles » de James Bond, Mathieu Flonneau, CHS Université Paris 1 et Vincent Guigueno, LATTS Ecole des ponts.
11h40-12h00 Le mythe du smoking, Arnaud de Vallouit, Université du Sud-Toulon.

12h00-12h30 Discussion

12h30-14h Pause déjeuner

Après-midi : PERCEPTION ET RECEPTION DE L’OEUVRE
Président : Christian BIET, Université Paris X

14h00-14h20 « A la merci d’un courant violent ». Les modes de la violence dans les films de la saga James Bond, Fabien Boully, Université Paris X.
14h20-14h40 La mort au petit déjeuner. A la table d’un agent secret, Claire Dixsaut, CEEA, Paris.
14h40-15h00 La saga James Bond : des génériques audiovisuels populaires, Alexandre Tylski, Université de Toulouse II.

15h00-15h30 Discussion et pause

15h30-15h50 Emploi et incorporation du rôle de James Bond. La culture du spectateur et la « formule personne-rôle » au cinéma, Jean-Marc Levaretto et Fabrice Montebello, Université de Metz.
15h50-16h10 James Bond : un héros pour la jeunesse?, Françoise Hache-Bissette, Université Paris V et CHCSC.
16h10-16h30 Savoir vivre et permis de tuer. Eléments d’analyse sociologique des deux corps de James Bond au cinéma, Emmanuel Ethis, Université d'Avignon.

16h30-17h00 Discussion

17h00 – 17h30 : Conclusion du colloque.

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mardi 16 janvier 2007

Contacts

  • Françoise Hache-Bissette
    courriel : francoise [dot] hache-bissette [at] uvsq [dot] fr
  • Fabien Boully
    courriel : fabien [dot] boully [at] wanadoo [dot] fr
  • Vincent Chenille
    courriel : vincent [dot] chenille [at] bnf [dot] fr

Source de l'information

  • Françoise Hache-Bissette
    courriel : francoise [dot] hache-bissette [at] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« James Bond (2)007. Histoire culturelle et enjeux esthétiques d’une saga populaire », Colloque, Calenda, Publié le mardi 26 décembre 2006, http://calenda.org/192454