AccueilLes transformateurs Lyotard

ColloquePensée

Dates

Catégories

Les transformateurs Lyotard

Colloque International 25-27 janvier 2007

*  *  *

Publié le jeudi 04 janvier 2007 par Natalie Petiteau

Résumé

Le Collège International de Philosophie et le Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine organisent les 25, 26 et 27 janvier 2007 un colloque consacré à Jean-François Lyotard. Intitulé « Les Transformateurs Lyotard » après son livre Les Transformateurs Duchamp (1977), ce colloque souhaite se tenir dans l’après-coup de la pensée de Jean-François Lyotard sans en prolonger illusoirement l’époque. Presque dix ans après sa mort, il manque une compréhension propre de la voix qui fut la sienne dans le débat philosophique de la fin du siècle dernier.

Annonce

Le Collège International de Philosophie et le Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine organisent les 25, 26 et 27 janvier 2007 un colloque consacré à Jean-François Lyotard. Intitulé « Les Transformateurs Lyotard » après son livre Les Transformateurs Duchamp (1977), ce colloque souhaite se tenir dans l’après-coup de la pensée de Jean-François Lyotard sans en prolonger illusoirement l’époque. Presque dix ans après sa mort, il manque une compréhension propre de la voix qui fut la sienne dans le débat philosophique de la fin du siècle dernier.




Jean-François Lyotard est devenu célèbre à la faveur de deux livres : Economie libidinale (1974) et La Condition postmoderne(1979) dont l'invention lexicale s'est imposée, sans garder trace de l'analyse qui lui donnait sens. Le renom acquis n'a pas ensuite dissipé les malentendus qui ont gêné la réception de son œuvre. Sans préjuger des raisons de l'équivoque, on constate que les champs de réflexion de Lyotard ont été multiples et croisés (cf. Discours, figure, Le Différend, Heidegger et « les juifs », Signé Malraux) et surtout que leur traitement a connu de notables révisions. Le questionnement politique initial a été si intransigeant que, pour comprendre l'histoire bouleversée du vingtième siècle, Lyotard a dû procéder à des deuils et des refontes drastiques, où le nihilisme semblait le disputer au souci d'une résistance critique. Les« jeux de langage » d'un côté et « l'affect » de l'autre lui ont ainsi servi d'axes pour remodeler – et ce, à plusieurs reprises – le tableau de la condition humaine.
Entre l'incohérence supposée de ses résultats et la ténacité présumée de son dessein, l'œuvre de Lyotard prête à confusion et s'entoure aujourd'hui d'ombre. D'un usage malcommode, sa pensée est le plus souvent rabattue sur celle de ses voisins de « la pensée française » : Deleuze et Derrida. Confusion où s'oublie la place si singulière que Lyotard accorde au sujet entre la décision exigée par le jugement et l'intensité anonyme où se donne l'« événement ».
Presque dix ans après sa mort, il manque une compréhension propre de la voix qui fut la sienne dans le débat philosophique de la fin du siècle dernier. Cette compréhension demande de reformuler le contexte du travail de Jean-François Lyotard, de distinguer son entreprise de celles avec lesquelles elle a peu à faire, de la rattacher au contraire à celles qui ont une profonde résonance avec elle ; mais aussi d'outrepasser le privilège qu'on accorde à certains thèmes de sa pensée (l’esthétique et le relativisme sophistique) pour en affirmer d’autres qui comptent aussi de façon permanente et structurante (celle du juste).
Sans ignorer le chassé-croisé des registres dont chaque livre de Lyotard témoigne fortement, mentionnons quelques lieux distincts autour desquels le questionnement pourra prendre forme : la philosophie politique, la question du désir et l'esthétique, le judaïsme, l’histoire de la philosophie.


Jeudi 25 janvier 2007

Matinée Transformateurs généraux (Président : Bruno Clément)

  • 9h00 Présentation du colloque
  • 9h30 De Discours, figure à Signé Malraux : l'image-matrice de Jean-François Lyotard (Frédéric Worms)
  • 10h30 Le figural et l'événement : conditions génétiques et transformateurs pour toute structure ? (James Williams)
  • 11h30 Pause
  • 11h45 "Formes libres d'intuitions possibles". Lyotard lecteur de Kant (Clemens-Carl Härle)
  • 12h45 Fin

Après-midi Transformateurs esthétiques (Président : James Williams)

  • 14h15 L'autobiographie de l'autre - à propos de La Confession d'Augustin (Bruno Clément)
  • 15h15 Les peintres de Jean-François Lyotard (Françoise Coblence)
  • 16h15 Pause
  • 16h30 Le canon littéraire de Lyotard (Anne Tomiche)
  • 17h30 Télégraphies du jugement réfléchissant (Bernard Stiegler)
  • 18h30 Fin

Vendredi 26 janvier 2007

Matinée Transformateurs éthiques (Présidente : Corinne Enaudeau)

  • 9h30 "A l'écart des intellectuels : dérivés du prescriptifs" (Gaëlle Bernard)
  • 10h30 L'enfance de la philosophie - Figures et structures de la probité chez Lyotard (Olivier Dekens)
  • 11h30 Pause
  • 11h45 Exister "avant" d'exister (Elisabeth de Fontenay)
  • 12h45 Fin

Après-midi Transformateurs théoriques (Président : Jean-François Nordmann)

  • 14h15 L'amour de la sophistique (Barbara Cassin)
  • 15h15 Entre enthousiasme et mélancolie. Jean-François Lyotard et la critique de la faculté de juger postmoderne (Alberto Gualandi)
  • 16h15 Pause
  • 16h30 Le Différend : concept langagier unificateur ou impasse ? (Michel Olivier)
  • 17h30 La profondeur référentielle chez Jean-François Lyotard (Jean-Michel Salanskis)
  • 18h30 Fin

Samedi 27 janvier 2007

Matinée Transformateurs analytiques (Président : Jean-Michel Salanskis)

  • 9h30 D'une lecture apathique de Freud (Laurence Kahn)
  • 10h30 L'Occident, ses traumatismes et ses victimes (Jean-François Nordmann)
  • 11h30 Pause
  • 11h45 La séance analytique, ouverture des différends (Dominique Scarfone)

Après-midi Transformateurs politiques (Président : Frédéric Worms)

  • 14h15 L'instruction de l'idiome (Marc Crépon)
  • 15h15 Lyotard dans le "différend" Platon/Aristote (Patrice Loraux)
  • 16h15 Pause
  • 16h30 Jean-François Lyotard, un philosophe à la dérive (Pierre Zaoui)
  • 17h30 Lyotard : la politique étrangère (Corinne Enaudeau)
  • 18h30 Fin
Lieu : Collège International de Philosophie (25 et 26 Janvier, Amphithéâtre Poincaré 1, rue Descartes 75005 Paris) et ENS Ulm (27 Janvier, 45, rue d'Ulm 75005 Paris)

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 25 janvier 2007

Contacts

  • Corinne Enaudeau
    courriel : corinne [dot] enaudeau [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Corinne Enaudeau
    courriel : corinne [dot] enaudeau [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les transformateurs Lyotard », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 04 janvier 2007, http://calenda.org/192466