AccueilParler, lire, écrire : troubles ou difficultés ? Impacts des remédiations ou des interventions didactiques

*  *  *

Publié le vendredi 05 janvier 2007 par Natalie Petiteau

Résumé

Après deux journées consacrées, la première, à confronter des points de vue théoriques diversifiés sur l’accès à l’univers de l’écrit et, la seconde, à interroger des recherches sur le rôle de l’oral dans les apprentissages du lire et de l’écrire au cycle 2, la troisième journée se propose d’interroger les apprentissages langagiers en abordant de manière plus frontale les spécificités des approches orthophonique et didactique.

Annonce

L'institut d'Orthophonie de Lille (Université de Lille 2) en partenariat avec l'équipe d'accueil Théodile (Unievrsité de Lille 3 - IUFM Nord-Pas de Calais) et l'IUFM Nord-Pas de Calais organise le 23 novembre 2007 à Arras la 3ème journée d'études "Parler, Lire, Ecrire".


Après deux journées consacrées, la première, à confronter des points de vue théoriques diversifiés sur l’accès à l’univers de l’écrit et, la seconde, à interroger des recherches sur le rôle de l’oral dans les apprentissages du lire et de l’écrire au cycle 2, la troisième journée se propose d’interroger les apprentissages langagiers en abordant de manière plus frontale les spécificités des approches orthophonique et didactique.


Deux questions ont été retenues, d’ampleur différente mais dont on peut penser qu’elles vont s’éclairer mutuellement.


La première concerne la description des problèmes que certains enfants rencontrent dans le parler-lire-écrire ? Certains professionnels évoquent des troubles spécifiques, d’autres des difficultés scolaires à causalités multiples. Par ailleurs, certains enfants dont les difficultés sont sévères ne reçoivent aucune aide spécifique ; d’autres qui semblent n’avoir que des difficultés mineures sont engagés dans une dynamique rééducative.
Ainsi une des questions théoriques qui se posent aux deux champs professionnels et de recherche concernés par cette journée d’étude, est celle de l’appréciation des niveaux de difficulté identifiables par l’enseignant ou l’orthophoniste, sachant que de cette appréciation dépend en grande partie leur intervention. Comment situer, décrire, analyser le trouble ou les difficultés ? Quelles interventions proposer et avec quelles spécificités dans le champ orthophonique ou scolaire ?
La rencontre de chercheurs visant l’espace de la consultation orthophonique ou l’espace de la classe est un des objectifs majeurs de cette journée. Il s’agit non pas de s’échanger des pratiques mais de comprendre ce qui différencie les interventions, de construire les limites de chacune pour mieux identifier les spécificités des deux champs.


La seconde question est celle de l’identification d’évolutions dans le trouble ou dans les difficultés. Il s’agira de présenter des recherches sur l’impact des rééducations, des remédiations ou des médiations, des dispositifs scolaires ou des pratiques d’enseignement sur d’une part les troubles, dans l’espace orthophonique, et d’autre part les difficultés d’apprentissage, dans l’espace scolaire. Cette orientation ne vise pas la présentation de tests initiaux, de bilans de départ, d’outils de dépistage, etc. Il semble plus important aujourd’hui de savoir analyser les évolutions d’élèves, de faire le point sur l’évaluation des interventions à visée de (re)médiation, et de confronter ces analyses.


Des recherches portant sur les articulations entre ces deux espaces institutionnels ont également toute leur place dans cette journée. On peut en effet penser ces espaces comme entrant en dialogue, et non seulement comme deux institutions complémentaires, relativement étrangères l’une à l’autre. A quelles conditions ce « dialogue » peut-il avoir lieu ? Quelles en sont les modalités, les effets, les limites éventuelles, etc., notamment en ce qui concerne les évolutions des élèves ? Ce sont une fois de plus les spécificités de deux champs de recherche et de pratiques qui sont ici interrogées.


-

La journée d’étude rassemblera six à huit contributions sélectionnées suite à l’appel à communications. Les communications se verront allouer un temps de 30 minutes d’exposé oral suivi de 15 minutes de discussion collective, sous la responsabilité d’un modérateur, chargé de mettre en lumière des éléments de synthèse et/ou de débat.

Les propositions de communications devront parvenir aux organisateurs le 26 janvier 2007 au plus tard. Le formulaire de saisie des contributions sera accessible sur ce site à partir de décembre 2006. Elles comporteront :
- un titre précis,
- le nom du/des auteur(s) avec la mention de l’appartenance institutionnelle,
- 5 mots-clés précisant la thématique choisie (trouble ou difficulté, impacts des interventions ou des remédiations, espace scolaire ou orthophonique, etc.)
- un résumé de l’intervention. Le tout ne devra pas dépasser une page (Times 12, interligne 1.5).

L’organisation de la journée et les résumés des communications seront mis en ligne sur le site de l’IUFM Nord-Pas-de-Calais à partir du 15 février 2007.

Les auteurs devront faire parvenir aux organisateurs le texte complet de leur communication le 15 septembre 2007. Un CD-Rom comprenant toutes les communications sera distribué aux participants de la journée d’études, le 23 novembre 2007.



Catégories

Dates

  • vendredi 26 janvier 2007

Contacts

  • Isabelle Delcambre
    courriel : isabelle [dot] delcambre-derville [at] univ-lille3 [dot] fr
  • Institut d'orthophonie
    courriel : inst-orthophonie [at] univ-lille2 [dot] fr

Source de l'information

  • Hélène Farcy
    courriel : helene [dot] farcy [at] lille [dot] iufm [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Parler, lire, écrire : troubles ou difficultés ? Impacts des remédiations ou des interventions didactiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 05 janvier 2007, http://calenda.org/192473