AccueilDémocratie, élections, territoires

*  *  *

Publié le lundi 08 janvier 2007 par Natalie Petiteau

Résumé

La démocratie, par nature polysémique, est une construction permanente qui s’enrichit davantage par sédimentation que par substitution. Les exigences démocratiques apparaissent indissociables du contexte historique et géographique dans lequel elles s’expriment. Mais une difficulté supplémentaire tient à la double nature de la démocratie : une utopie philosophique qui ne prend de sens que dans son application sociétale. On peut alors distinguer la démocratie normative (la démocratie telle qu’elle devrait être) de la démocratie descriptive (telle qu’elle est). Le rapport entre géographie et démocratie doit donc aussi bien interroger des formes concrètes d’application de la démocratie (internationales, nationales, locales), mais également, d’un point de vue conceptuel, les relations entre spatialités et idéaux démocratiques. Plus précisément, les communications exploreront deux directions : la transition démocratique - ou le passage mondial à la démocratie- et l'individualisation de l’opinion politique et les formes de mobilisations collectives.

Annonce

La démocratie, par nature polysémique, est une construction permanente qui s’enrichit davantage par sédimentation que par substitution. Les exigences démocratiques apparaissent indissociables du contexte historique et géographique dans lequel elles s’expriment. Mais une difficulté supplémentaire tient à la double nature de la démocratie : une utopie philosophique qui ne prend de sens que dans son application sociétale. On peut alors distinguer la démocratie normative (la démocratie telle qu’elle devrait être) de la démocratie descriptive (telle qu’elle est). Le rapport entre géographie et démocratie doit donc aussi bien interroger des formes concrètes d’application de la démocratie (internationales, nationales, locales), mais également, d’un point de vue conceptuel, les relations entre spatialités et idéaux démocratiques. Plus précisément, les communications exploreront deux directions : la transition démocratique - ou le passage mondial à la démocratie-  et l'individualisation de l’opinion politique et les formes de mobilisations collectives.


9h00-9h30 : accueil

Atelier 1-transitions démocratiques nationales, 9h30-12h30

Présidence de séance, Stéphane Rosière

- EL SAMAD Ali.

Gester -EA 3760 (Gestion des Sociétés, des Territoires et des Risques).

Le découpage électoral au Liban : une étude géopolitique sur la loi de 2000.

- Anne-Laure AMILHAT SZARY

Institut de Géographie Alpine / Université Joseph Fourier

Laboratoire PACTE-TERRITOIRES UMR 5194

Projet de territoire et démocratie directe en Amérique Latine : où en est le processus de "transition territoriale" au Chili ?

- IATU Corneliu

Département de Géographie, Université de Iasi, Roumanie

Transition démocratique en Roumanie et implications spatiales

- Michel Bussi

UMR IDEES MTG

Université de Rouen

Un atlas des élections maliennes est-il possible ?

- Mickaël Davie

« Démocraties » au Proche-Orient

Atelier 2. Du mondial au local : nouveaux espaces démocratiques, 14h00-17h30

Présidence de séance : Pascal Buléon

Amaël Cattaruzza,

Coordinateur des Ateliers de Recherches Internationales (ARI),

Ministère des Affaires étrangères, Université de Belgrade

Les référendums d'autodétermination à l’heure de la mondialisation : démocratisation ou balkanisation du monde ?

Boulineau Emmanuelle*, Merchez Luc*, Hélène Roth**, et Delage Aurélie***

ENS LSH, Laboratoire Géophile (UMR 5600)

Les espaces du vote en Europe. La participation aux élections du Parlement européen en 2004.

Dra. Iná Elias DE CASTRO

Université Fédérale de Rio de Janeiro – Brésil

Décentralisation, démocratie et représentation législative locale au Brésil.

HULBERT François

CENTRE D’ETUDES GEOGRAPHIQUES DE L’UNIVERSITE DE METZ (CEGUM), Laboratoire GEOPOL (Groupe d’études en géopolitique urbaine et régionale).

Evolution comparative de la représentation politique dans les agglomérations urbaines (France, Canada, Etats-Unis).

Merchez Luc*

ENS LSH, Laboratoire Géophile (UMR 5600)

Les logiques spatiales du vote corse lors des scrutins régionaux et européens 2003-2005, héritage et renouvellement des comportements électoraux

Meftah Larbi

CENTRE D’ETUDE GEOGRAPHIQUE DE L’UNIVERSITE DE METZ (CEGUM)

L’intercommunalité dans le département des Vosges : sensibilité politique contre cohérence territoriale


Université de Rouen, campus de Mont Saint Aignan, Maison de l’Université, salle divisible Sud.

Catégories

Lieux

  • Rouen, France

Dates

  • vendredi 19 janvier 2007

Contacts

  • Michel BUSSI
    courriel : michel [dot] bussi [at] univ-rouen [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuelle Chaveneau
    courriel : echaveneau [at] aol [dot] com

Pour citer cette annonce

« Démocratie, élections, territoires », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 08 janvier 2007, http://calenda.org/192478