AccueilProspective, agricultures, politiques publiques et territoires (PAPPET)

Prospective, agricultures, politiques publiques et territoires (PAPPET)

Premier séminaire transversal du volet "Agricultures, acteurs et territoires" (cluster de recherche Rhône-Alpes Qualité des plantes, agricultures, acteurs et territoires)

*  *  *

Publié le mardi 23 janvier 2007 par Natalie Petiteau

Résumé

Le volet "Agricultures, acteurs et territoires" du cluster de recherche Rhône-Alpes Qualité des plantes, agricultures, acteurs et territoires organise son premier séminaire transversal les 25 et 26 janvier 2007 au Pradel. Intitulé "Prospective, Agriculture, Politiques publiques et Territoires", les communications et les débats visent à répondre à trois questions : - L'espace rural : comment passe-t-on de la question agricole à la question territoriale ? - Les politiques agricoles : quelles adaptations, spatialisations, déconcentrations, innovations... et quelle territorialisation ? - Les territoires : comment les territoires agissent-ils en matière agricole ?

Annonce

Recomposons ! Ce mot d’ordre implicite des politiques publiques de l’aménagement du territoire depuis quelques années, convient de mieux en mieux au monde agricole. Que les agriculteurs s’orientent vers des productions de qualité, deviennent des entrepreneurs ruraux, contractualisent des mesures agri-environnementales, ou s’intègrent à des filières agro-alimentaires mondialisées, ils doivent affronter des recompositions sans précédent de leurs cadres d’action.

Dans cette France qui n’est plus agricole mais dont les agriculteurs, exerçant des métiers de plus en plus diversifiés, sont soumis à de multiples influences, quelle(s) prospective(s) pour l’agriculture à l’époque territoriale ? Quelles évolutions pour l’agriculture et quels modes d’organisation des acteurs peuvent aboutir, entre déclinaisons des schémas européens et nationaux et mobilisation des spécificités locales, entre prise en compte des héritages et repérage d’innovations ? Comment se réorganisent l’action publique agricole et les politiques publiques agricoles ? Quels acteurs émergent ? Lesquels s’effacent ? Quels sont les nouvelles configurations (institutions, organisations, procédures, etc.) qui permettraient de considérer que les acteurs agricoles sont en train d’inventer de nouvelles manières de procéder ?

Au cœur de cette interrogation sur le devenir de l’agriculture, en tant que politique publique sectorielle de plus en plus contestée, on connaît les questions sur le rapprochement de l’agriculture et des territoires, et/donc de la territorialisation de l’agriculture et des politiques agricoles. Mais que faut-il entendre par « territorialisation des politiques agricoles » ? Quelle place celle-ci peut-elle occuper dans le renouvellement de l’intervention publique en matière agricole ?

S’il faut emprunter aux théories de la territorialisation quelques-uns de ses postulats et principes, on pourra considérer que la « territorialisation des politiques agricoles » est le fruit de quatre processus conjoints :

- Changement du contenu des politiques, avec deux caractéristiques fondamentales, une spatialisation, c’est-à-dire une différenciation dans l’espace avec prise en compte des spécificités locales en lieu et place des ressources génériques habituelles, et une ouverture transversale des politiques sectorielles ;

- Différenciation des systèmes d’acteurs, constitués ad hoc pour chaque territoire ;

- Construction d’un système de légitimité en partie propre à la dynamique engagée dans chacun des territoires ;

- Changement du référentiel qui définit l’action publique, en opérant des variations.

Comment ces processus s’expriment-ils dans les évolutions de l’agriculture et des politiques agricoles ? Ces caractéristiques peuvent-elles être identifiées dans les transformations actuelles des politiques agricoles et de la PAC, aux politiques agricoles des collectivités territoriales ? Où et selon quelles modalités, comment et pourquoi ?

Le séminaire est organisé autour de trois questions :

1. L'espace rural : comment passe-t-on de la question agricole à la question territoriale ?

À travers les changements de représentations sociales de l’agriculture portés par l’affirmation des questions paysagères, de qualité des produits, de proximité, etc., dans quelle mesure la territorialisation de l’agriculture et des politiques agricoles ne recouvre-t-elle pas en certains endroits un processus de patrimonialisation, à forte charge idéologique, du paysan et des terroirs, figures « retrouvées » et réinventées par les nouveaux usages du rural ? La question ici est également celle de savoir si cette dynamique de transformation profonde de la ruralité est liée à celle qui caractérise les recompositions territoriales et aboutit à la création de territoires de projets, d’intercommunalités et de supracommunalités, de pays et d’agglomérations tous constitués et justifiés par un « projet », etc. Cette dynamique de territorialisation qui concerne au premier rang les espaces ruraux tend à se construire sans référence explicite à l’agriculture. Quelle est en fait la place de l’agriculture dans ces dynamiques ? Quel peut y être son rôle ? Est-ce que cela peut nous aider à comprendre l’évolution des politiques agricoles, leur progressive transformation vers une plus grande prise en compte des autres usages de l’espace agricole, des autres attentes de la société vis-à-vis de l’agriculture, des autres impératifs des politiques publiques « voisines » ?

2. Les politiques agricoles : quelles adaptations, spatialisations, déconcentrations, innovations... et quelle territorialisation ?

Pour de nombreuses raisons, l’action publique agricole se transforme sous une double influence : l’action publique agricole se complète de mesures prenant en compte d’abord l’espace agricole (terroirs et agronomie), la diversité des contraintes et des ressources pesant sur l’exercice de l’activité agricole, la qualité des produits, la diversité des systèmes d’exploitation ; l’action publique agricole se place dans le sillage de nombreuses procédures qui, depuis longtemps, s’inscrivent implicitement et/ou explicitement dans une dimension territoriale.

3. Les territoires : comment les territoires agissent-ils en matière agricole ?

En France, depuis les lois de décentralisation de 1982-83, les collectivités territoriales ont en charge quelques actions agricoles. Malgré des financements limités, au regard des investissements nationaux et européens, des actions originales, menées par ces collectivités territoriales, régions au premier chef, ont émergé ça et là depuis deux décennies maintenant dans les domaines de l’agriculture et du développement rural. Quels sont les territoires qui conçoivent des interventions spécifiquement agricoles. Comment ? Avec quels moyens ? Selon quels objectifs ? Sur quelles thématiques ? Dans quels cas ces transformations de l’action publique agricole ressortent-elles d’un simple transfert de compétences et dans quels cas ressortent-elles d’une territorialisation de la politique agricole et d’un changement de référentiel ? Sont ainsi mis en question les formes et modes d’organisation des acteurs du monde agricole et des agriculteurs. Quel est le degré de territorialité de ces dernières, les configurations des organisations entre secteur et territoire ?

Organisation scientifique : UMR PACTE-Territoires (CNRS 5194), R. Lajarge (Romain.Lajarge@ujf-grenoble.fr), A. Esposito et B. Pecqueur

Programme

Jeudi 25 janvier 2007

10h15, Accueil, café

10h30 : Introduction, présentation du séminaire PAPPET dans le Cluster 9 : Romain Lajarge, maître de conférences en géographie / Bernard Pecqueur, professeur des universités en géographie, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble

10h45 : La question territoriale dans le champ de la recherche ruraliste, Jean-Luc Mayaud, professeur des universités en histoire contemporaine, LER-SEREC, Université Lumière Lyon 2

Rapporteur de la 1ère journée : Hervé Gumuchian

Présentations : 15’ pour présentation succincte + 15’ pour les informations et compléments demandés à propos de l’intervention

Atelier 1 : L’espace rural : comment passe-t-on de la question agricole à la question territoriale ?

11h00 : Yves Jean, économiste et géographe, professeur des université, Université de Poitiers : Ce qu’on connaît, ce qu’on ne connaît pas à propos de la question du rural, agricole et/ou territorial.

11h30 : Emmanuel Roux, maître de conférences en géographie, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble : Que restera-t-il de l’espace rural, demain ?

12h00 : Patrick Mundler, enseignant-chercheur, LER-SEREC, ISARA Lyon : Systèmes d’activités des ménages agricoles en Rhône-Alpes, des liens aux territoires par les produits, les services et l’emploi

12h30 : débats sur le contenu de l’atelier 1

13h : Repas sur place

Atelier 2 : Les politiques agricoles : quelles adaptations, spatialisations, déconcentrations, innovations … et quelle territorialisation ?

14h00 : Roger Le Guen : (en attente de confirmation du titre)

14h30 : Claude Janin, professeur associé, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble : Paysage et territoires : enseignements tirés d’un programme de recherche FNCAUE

15h00 : Lucette Laurens : Innovations territoriales, émergence et gouvernance de projets agri-urbains

15h30 : Loïc Perron et Philippe Fleury, SUACI Montagne/GIS Alpes du Nord : Approches multi-acteurs et projets locaux d'agriculture durable: passer de logiques sectorielles à une dynamique territoriale

16h30 : pause

17h : Cécile Praly, ingénieure en agriculture, doctorante en géographie, LER-SEREC, Université Luière-Lyon 2 : La difficile rencontre entre organisations agricoles et collectivités territoriales

17h30 : Aurélien Esposito, doctorant en géographie, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble, allocataire cluster de recherche Rhône-Alpes : Organisations Professionnelles Agricoles locales et territorialisation des politiques agricoles : du territoire dans les organisations ?

18h-18h15 : François Purseigle, sociologue, chercheur post-doctorant, centre de recherches politiques de Sciences Po Paris : Quand engagement professionnel rime avec territoires. Le cas des jeunes agriculteurs français.

18h30-18h45 : Ce que le rapporteur de la 1ère journée a à dire …

18h45-19h30 : Débats sur le contenu des ateliers 1&2

20h : Dîner-buffet sur place puis déplacement sur le site de l’hébergement

Vendredi 26 janvier 07

7h30-8h30 : Petit-Déjeuner au Pradel

Atelier 3 : Les territoires : comment les territoires agissent-ils en matière agricole ?

Rapporteur de la 2ème journée : Claire Delfosse

8h30-8h45 : André Micoud, directeur de recherche, CRESAL : L'agriculture entre soi, ou comme si l'écologie n'existait pas (réaction à un texte d'appel à communication)

9h00-9h15 : Olivier Turquin, professeur associé, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble : « Je t’aime ! Moi non plus » : désirs d’agriculture des territoires et envies des agriculteurs

9h30-9h45 : Duvillard Sylvie, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble : La « territorialisation des politiques agricoles »  à l’épreuve de la question foncière

10h00-10h15 : Sandrine Bacconnier, UMR Dynamiques rurales, Université Toulouse le Mirail : L’agriculture dans les espaces périurbains toulousains. Discours, pratiques et enjeux autour de l’activité agricole dans les politiques d’aménagement.

10h30 : pause café

10h45-11h00 : Anne-Cécile Douillet, maître de conférences en science politique à l'Université de Franche-Comté, CRJFC & Sciences Po Recherche : L’agriculture saisie par les Régions et les intercommunalités : politiques publiques et construction territoriale

11h15-11h30 :Pierre-Antoine Landel, directeur du Cermosem, UMR 5194 PACTE-Territoires, Université Joseph Fourier, Grenoble : Entre décentralisation et territorialisation, les enseignements de l'agriculture

11h45-12h00 : Aurélie Trouvé, ingénieure-chercheure en économie, Cemagref Grenoble et ingénieure du GREF, doctorante INRA-ENESAD, Dijon : Le territoire comme élément de renouvellement de la régulation agricole ? Mise en évidence à partir des politiques agricoles des Régions européennes

12h30 : Repas sur place

13h45-14h30 : Débats sur le contenu de l’atelier 3

14h30-14h40 : Ce que le rapporteur de la 2ème journée a à dire …

14h40-16h00 : Pistes ouvertes, hypothèses à retenir, éléments de travail pour suivre

 

Lieux

  • CERMOSEM, Le Pradel
    Miribel, France

Dates

  • jeudi 25 janvier 2007

Mots-clés

  • agriculture, politiques publiques, territoires, rural

Contacts

  • Romain Lajarge
    courriel : condition [dot] territoriale [at] umrpacte [dot] fr

Source de l'information

  • Gaelle Charcosset
    courriel : gaelle [dot] charcosset [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Prospective, agricultures, politiques publiques et territoires (PAPPET) », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 23 janvier 2007, http://calenda.org/192571