AccueilLes pères du théâtre médiéval

*  *  *

Publié le jeudi 22 février 2007 par Corinne Cassé

Résumé

L’Université d’Amsterdam aimerait rendre un hommage critique à ceux qui, à l’image de Gustave Cohen, en l’appréciant et en l’éditant, en rassemblant une documentation aussi précieuse qu’abondante, ont permis l’accès à ce qu’on appelle aujourd’hui « théâtre médiéval ».

Annonce

Colloque NWO/Universiteit van Amsterdam
Les pères du théâtre médiéval
organisé par Marie Bouhaïk-Gironès, Véronique Dominguez & Jelle Koopmans

Amsterdam jeudi 22 et vendredi 23 mars 2007

Le colloque se tient à la Maison Descartes, Institut français des Pays-Bas.

 

En octobre 1912, Gustave Cohen fonde le département de français de l’Université d’Amsterdam. Le 27 octobre 1933, il inaugure la Maison Descartes, dont la vocation est de favoriser une meilleure connaissance respective des cultures française et néerlandaise, et notamment du théâtre médiéval dont Gustave Cohen, auteur de l’Histoire de la mise en scène dans le théâtre médiéval (1906), est déjà un spécialiste reconnu.

L’Université d’Amsterdam aimerait rendre un hommage critique à ceux qui, à l’image de Gustave Cohen, en l’appréciant et en l’éditant, en rassemblant une documentation aussi précieuse qu’abondante, ont permis l’accès à ce qu’on appelle aujourd’hui « théâtre médiéval ». La recherche actuelle sur le théâtre médiéval ne peut se faire sans réflexion sur le patrimoine légué par ses grands historiens, au premier rang desquels se trouvent Louis Petit de Julleville, Emile Picot, Raymond Lebègue, Gustave Cohen, Grace Frank, mais aussi Achille Jubinal, Joseph Bédier ou Gaston Paris, mieux connus pour leurs travaux dans d’autres domaines. Ces grandes figures ont façonné notre vision du théâtre médiéval. Leurs méthodes d’édition et de classement, et leurs préoccupations, politiques (guerres, Vichy, politique raciale), morales (choix religieux), ou esthétiques, ont orienté leur présentation du théâtre médiéval, dans des listes, des ouvrages de synthèse, des éditions, des traductions, des mises en scène ou des enseignements aussi divers que fortement marqués.

Aujourd’hui, une approche nouvelle de leur œuvre s’avère nécessaire pour cerner l’objet « théâtre médiéval » tel qu’ils l’ont construit. L'un des enjeux majeurs du colloque est de mener une réflexion sur la constitution du savoir qu’ils ont légué : comment les hypothèses, les options, les intuitions de ces chercheurs sont-elles devenues canoniques ? Et comment travailler aujourd’hui à partir de ce savoir constitué ? Le colloque souhaite offrir la possibilité d’une confrontation entre les spécialistes du théâtre médiéval et ceux du « médiévisme », sur un domaine que les rencontres et les ouvrages majeurs consacrés aux études médiévales n’ont encore jamais abordé en tant que tel. Dans un ensemble d’études historiques, épistémologiques, biographiques, politiques et poétiques, le colloque mettra en contexte les découvertes des « pères » du théâtre médiéval et leur pensée de cet objet, afin de dessiner les contours d’un avenir à ce passé scientifique riche et complexe.

 

Jeudi 22 mars

9h : Accueil et ouverture du colloque par M. Patrick Lamentini, directeur de la Maison Descartes

Présidence : Elisabeth Lalou

9h30/11h

Véronique Dominguez (Université de Nantes) & Marie Bouhaïk (Université d’Amsterdam)

Introduction au colloque : Genèse et constitution du savoir académique sur le théâtre médiéval

Denis Hüe (Université de Rennes 2)

Les grands-pères du théâtre médiéval, XVIe-XVIIIe siècle

11h30/13h

Robert Clark (Kansas State University)

Les historiens du théâtre du XVIIIe siècle : les frères Parfaict et cie

Katell Lavéant (Université d’Amsterdam)

Les recherches des historiens locaux du Nord sur le théâtre médiéval au XIXe siècle

Déjeuner : 13h/14h30

Présidence : Helen Solterer

14h30/16h

Alain Corbellari (Université de Lausanne)

De Renan à Bédier : une vision classicisante du théâtre comique médiéval

Elisabeth Lalou (Université de Rouen)

Le dogme Petit de Julleville

16h30/18h

Ursula Bähler (Université de Zürich)

Gaston Paris face au théâtre médiéval : un rapport difficile et ambigu

Marie Bouhaïk (Université d’Amsterdam)

Le Recueil général des sotties d’Emile Picot ou la construction d’un genre dramatique

20 h : Portrait de Gustave Cohen (1879-1958), fondateur de la Maison Descartes (H. Solterer/V. Dominguez/J. Koopmans)



Vendredi 23 mars

Présidence : Alain Corbellari

9h30/11h

Xavier Leroux (Université de Toulon)

La structure du texte dramatique à l'épreuve de la numérotation des vers

Mario Longtin (Western Ontario University)

La parole doublant l’action : maladresse ou poétique de la scène médiévale ? La critique et ses présupposés

11h30/13h

Estelle Doudet (Université de Lille 3)

Terra incognita : la longue « invention » de la moralité dans l’histoire des théâtres médiévaux de langue française

Isabelle Ragnard (Université de Paris-Sorbonne)

Les musicologues et le renouveau du théâtre médiéval

Déjeuner : 13h/14h30

Présidence : Denis Hüe

14h30/16h45

Jelle Koopmans (Université d’Amsterdam)

Où est Cohen dans le Recueil Cohen ?

Helen Solterer (Duke University)

Gustave Cohen et l’aventure théophilienne

Véronique Dominguez (Université de Nantes)

Les théophiliens après-guerre : mises en scène d’Aucassin et du Mystère de la Passion des théophiliens

17h15/18h

Conclusions au colloque

par Darwin Smith (CNRS) & Jelle Koopmans (Université d’Amsterdam)



contact : marie.bouhaik@wanadoo.fr

 

Lieux

  • Maison descartes, Institut français des Pays-Bas
    Amsterdam, Pays-Bas

Dates

  • jeudi 22 mars 2007
  • vendredi 23 mars 2007

Mots-clés

  • épistémologie, Moyen Age, théâtre

Contacts

  • Marie Bouhaïk-Gironès
    courriel : marie [dot] bouhaik [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Marie Bouhaïk-Gironès
    courriel : marie [dot] bouhaik [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les pères du théâtre médiéval », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 22 février 2007, http://calenda.org/192725