AccueilMémoire de l'immigration

Mémoire de l'immigration

Paysage et architecture comme stimulant ou anesthésiant de la mémoire

*  *  *

Publié le mardi 27 février 2007 par Natalie Petiteau

Résumé

Les hommes sont sensibles à l’environnement qui les entoure. Qu’il soit naturel ou construit, il participe à la structuration de nos mémoires.

Annonce

Depuis février 2006, le CMLO organise un séminaire de recherche sur les processus de stigmatisation entre autochtones et allochtones d’un même territoire. Pour analyser les divers modes de construction de ces stigmatisations, 24 approches ont été sélectionnées (voir programme ci-joint). Ce séminaire se déroule à raison de 2 jours par mois à Alès. Il est dirigé par Marc Aubaret (directeur du CMLO) et fait l’objet d’invitation à des chercheurs, praticiens ou animateurs pouvant éclairer le sujet.
L’accès y est libre, mais les réservations obligatoires.
Les résultats de recherche de ce séminaire seront publiés sur le site www.euroconte.org et feront l’objet d’un colloque en octobre 2008.
 

Paysage, architecture et mémoire

Les hommes sont sensibles à l’environnement qui les entoure. Qu’il soit naturel ou construit, il participe à la structuration de nos mémoires. Certains lieux sont, de ce fait, porteurs de mémoires collectives à tel point qu’ils sont parfois classés au patrimoine national (voire international). Pour l’ethnologue, le paysage, l’urbanisme ou l’architecture sont des construits sociaux, ils consistent donc en des représentations sociales et n’ont pas de réalités objectives.  En ce sens, leur perception peut être source de représentations différentes et de malentendus entre autochtones et allochtones. C’est à cette altérité perceptive et aux malentendus qu’ils peuvent engendrer entre autochtones et allochtones que ce séminaire s’attachera.

Comment le paysage, "cet espace élaboré par les forces conjuguées de la nature, de l’homme et du temps… "  et l’architecture participent-ils à l’élaboration de nos structures mémorielles ? Comment sont-ils des éléments de réminiscence ou d’oubli ? Quels sont leurs effets dans les processus d’intégration des personnes d’origines culturelles allochtones ? Comment contribuent-ils à fonder un sentiment d’autochtonie ou d’allochtonie ? Comment réagissent nos mémoires quand les paysages ou les architectures se métamorphosent ? Comment ressent-on les architectures différentes de nos architectures référentes ? En quoi certains éléments architecturaux sont référents de nos mémoires collectives ou individuelles ? Quelles traces l’immigration laisse-t-elle sur l’architecture, le paysage, le patrimoine matériel ? …

Catégories

Lieux

  • CMLO - 4 Bd Gambetta - 30100 Alès
    Alès, France

Dates

  • jeudi 08 mars 2007
  • vendredi 09 mars 2007

Fichiers attachés

Contacts

  • Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO) ~
    courriel : cmlo [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO) ~
    courriel : cmlo [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoire de l'immigration », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 27 février 2007, http://calenda.org/192750