AccueilVilles dans la guerre, guerre dans la ville

*  *  *

Publié le samedi 03 mars 2007 par Marianne Blidon

Résumé

La question de la guerre est associée à celle de la ville depuis les origines les plus anciennes. Rares sont les cités qui, au cours de leur histoire, n’ont pas subi de sièges, de pillages, qui n’ont pas été le théâtre de luttes armées, d’insurrections, de mouvements révolutionnaires. Nombreuses sont également les villes à avoir été anéanties par le feu ou les bombardements. Beaucoup portent l’empreinte matérielle de la guerre passées ou présentes, qu’il s’agisse de murailles, de châteaux, de ruines, de monuments, etc. De même, la composition sociale, ethnique, nationale ou religieuse de la population urbaine, sa répartition au sein des espaces de la ville renvoient dans bien des cas à des conflits anciens ou actuels.

Annonce

La question de la guerre est associée à celle de la ville depuis les origines les plus anciennes. Rares sont les cités qui, au cours de leur histoire, n’ont pas subi de sièges, de pillages, qui n’ont pas été le théâtre de luttes armées, d’insurrections, de mouvements révolutionnaires. Nombreuses sont également les villes à avoir été anéanties par le feu ou les bombardements. Beaucoup portent l’empreinte matérielle de la guerre passées ou présentes, qu’il s’agisse de murailles, de châteaux, de ruines, de monuments, etc. De même, la composition sociale, ethnique, nationale ou religieuse de la population urbaine, sa répartition au sein des espaces de la ville renvoient dans bien des cas à des conflits anciens ou actuels.

 

Au cours de la journée, deux axes de réflexion seront privilégiés :

La ville comme enjeu stratégique de la guerre.

Si les villes peuvent former le cadre de guerres qui dépassent ses simples frontières urbaines (Bagdad, Sarajevo), elles peuvent également être l’enjeu des conflits, que ces derniers soient de nature géostratégique (Berlin-Ouest), symbolique et religieuse (Jérusalem, Belfast), etc. Dans les deux cas cependant, les objectifs des belligérants prennent deux formes : soit la conquête de la ville, de ses richesses, de son patrimoine architectural et urbanistique, afin d’y imposer une domination politique et sociale, soit la recherche pure et simple de son anéantissement.

 

La vie dans les villes en guerre.

La vie économique, sociale et culturelle des villes est directement affectée par les conflits, quelle que soit la nature des problèmes auxquels sont confrontées les populations – pénuries alimentaires, manques de logements consécutifs aux bombardements, violences physiques ou morales, etc. Les citadins sont donc amenés à développer des stratégies de survie, fondées sur la mobilisation de ressources individuelles et collectives. Ces stratégies diffèrent selon le type de problèmes rencontrés, leur durée ou leur importance. Elles dépendent du statut socio-économique des populations et de leur implication, subie ou volontaire, dans les évènements.


 

Programme de la journée :

 

 
9 h 30 - 10 h 00 :  Accueil des participants

10 h 00 - 11 h 15 : Danièle VOLDMAN (Directrice de recherche au CNRS, Centre d’histoire sociale Paris I).

 

Villes et guerres, repères historiographiques XIXème – XXème siècle.

 


11 h 15 -  12 h 00 : Benjamin BARTHE (Doctorant en histoire contemporaine, CRHQ, université de Caen).

Falaise sous les bombes : subir la guerre.


12 h 00 - 14 h 00 : Repas

 

 

14 h 00 -  14 h 45 : Grégory MOUGEL (Docteur en géographie, CRÉSO, université de Caen)

La destruction des villes allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale : enjeux, stratégies, conséquences.


14h 45 -  15 h 00 : Pause

 

15 h 00 - 15 h 45 : Fabien GUILLOT (Doctorant en géographie, CRÉSO, université de Caen).

Villes et stratégies militaires et politiques : l’exemple des conflits israélo-arabes (Liban, Israël, Palestine).

 

 

15 h 45 -  16 h 30 : Marie-Noëlle VALLÉE (Maître de Conférence en Anglais, Université de Caen).

Le Blitz de Londres dans la littérature britannique de la seconde guerre mondiale (sous réserve).

 

 

 

16 h 30—17 h 30 : Débat de clôture de la journée d’étude.

(Maison de la recherche en Sciences Humaines - salle 005)


 

Catégories

Lieux

  • Maison de la Recherche en Sciences Humaines - Salle 005 - Université de Caen - Campus I
    Caen, France

Dates

  • mardi 20 mars 2007

Mots-clés

  • Ville, guerre, stratégie, appropriation, destruction, bombardement

Contacts

  • Bergel Pierre
    courriel : pierre [dot] bergel [at] unicaen [dot] fr
  • Milliot Vincent
    courriel : vincent [dot] milliot [at] wanadoo [dot] fr
  • Guillot Fabien
    courriel : fabien [dot] guillot [at] unicaen [dot] fr

Source de l'information

  • Pierre Bergel
    courriel : pierre [dot] bergel [at] unicaen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Villes dans la guerre, guerre dans la ville », Journée d'étude, Calenda, Publié le samedi 03 mars 2007, http://calenda.org/192772