AccueilUsages de méthodes phénoménologiques en sciences humaines

*  *  *

Publié le lundi 05 mars 2007 par Marianne Blidon

Résumé

Ces deux journées d’études sont nées d’un constat : la revendication d'une "démarche" ou d'une "méthode phénoménologique" par toute une série de chercheurs opérant dans différentes disciplines des sciences humaines. Inspirés de manière plus ou moins explicite et de manière plus ou moins directe des travaux de l'école philosophique de phénoménologie, les travaux de ces chercheurs témoignent des potentialités que représentent les ressources phénoménologiques pour ces disciplines. Cet usage se fait la plupart du temps dans un souci opératoire plutôt qu’avec l’ambition de répondre à des questions de fondation, qui sur le terrain sont peu pertinentes aux scientifiques pour la pratique concrète de leur discipline. Cependant ces chercheurs en sciences humaines et sociales usant de méthodes phénoménologiques ressentent aujourd'hui le besoin d'échanger davantage et de redéfinir quelques fondamentaux phénoménologiques afin de rendre leurs pratiques respectives plus cohérentes et systématiques. Le principal objectif de ce colloque consistera donc à évaluer la spécificité des usages de la phénoménologie dans les sciences humaines. Il s’agira essentiellement de se mettre à l’écoute des « praticiens », pour tenter de comprendre en quel sens ils revendiquent un point de vue et une approche phénoménologiques.

Annonce

 

Usages de méthodes phénoménologiques en sciences humaines

 

Colloque international organisé par l’Institut des sciences humaines et sociales, le Groupe Pragma - recherche en sociologie théorique et politique -, l’unité de recherche “Phénoménologies” du Département de Philosophie  (Université de Liège) et le pôle d’anthropologie philosophique et transdisciplinaire du Département de Philosophie des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur.

 

Programme

 

 

Mercredi 9 mai 2007 :

 

Ouverture par Monsieur le Recteur Bernard Rentier,
Didier Vrancken (directeur de l’ISHS) et Denis Seron (directeur de l’unité « Phénoménologies)


Président de séance :  Florence Caeymaex

10h : Jean-Marie Gauthier, psychiatre, Chargé de cours, ULg : « Perspective phénoménologique dans le projet psychothérapeutique »

10h40 : discussion

 

11h : Emmanuelle Tulle, sociologist,  ». University Lecturer, Glasgow caledonian University,  « I don't feel old ? Capturing ageing using the phenomenological imagination  

11h40 : discussion

12h : pause midi

 

Président de séance : Christophe Lejeune

14h : Natalie Depraz, philosophe, Maître de conférences, Université de Paris IV-Sorbonne : « L'unité de l'épochè à l'épreuve de sa mise en pratique  : anthropologie, psychiatrie et religion »

14h40 : discussion

15h : Daniel Céfaï, sociologue, maître de conférence à l'Université de Paris X  : « Biographies de l'engagement public. Une réflexion a partir des Structures de la vie d'Alfred Schutz »

15h40 : discussion

16h : pause

16h30 : Antoine Masson, psychiatre, Chargé de cours, FUNDP-UCL : « Approches phénoménologiques de la psychose comme existence menacée, en détresse, en échec ou en suspens : ouverture et limite. »

17h10 : discussion

17h30 : Grégory Cormann, philosophe, assistant et maître de conférences, ULg : « Psychopathologie et phénoménologie : autour de K. Jaspers et de E. Minkowski »

18h10 : discussion

18h30 : fin de la première journée


Jeudi 10 mai 2007 :

Président de séance : Mohamed Nachi

10h : Luc Boltanski, sociologue, directeur d'étude à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) : « Engendrement et avortement : une phénoménologie de la chair en contexte hospitalier »

10h40 : discussion

11h : André-Frédéric Hoyaux, géographe, Maître de conférences, Université de Bordeaux 3 : « La question de la proximité : Rencontre entre perspectives géographiques et phénoménologiques »

11h40 : discussion

12h : pause midi


President de séance : Bruno Leclercq

14h : Patrick Baert, philosopher of social sciences, University Senior Lecturer and Director of Studies, University of Cambridge : « Understanding and self understanding ». 

14h40 : discussion

15h : Bruno Frère, sociologue, chargé de recherches du FNRS, ULg : « Topiques phénoménologiques pour une représentation de l’imaginaire de l’économie solidaire »

15h 40 : discussion

16h : Sébastien Laoureux, philosophe, Maître de conférences/FUNDP-ULg : « L'auto-affection et la souffrance. Quels types d'usages de la phénoménologie en sociologie des régimes d'action »

16h40 : discussion

17h  fin des journées d'étude.

Infos : http://www.ishs.ulg.ac.be - http://www.pheno.ulg.ac.be


Contacts :

 

Bruno Frère – chargé de recherches du FNRS

bfrere@ulg.ac.be  04 3664889

Institut des sciences humaines et sociales

Sart-Tilman Bd du Rectorat, 7 – B 31 –  B 4000 Liège

 

Sébastien Laoureux – Maître de conférences (ULg. – FUNDP)

S.Laoureux@ulg.ac.be  04 3665592 – 081 72 40 89

Pôle « Anthropologie philosophique et transdisciplinaire » - FUNDP

Unité « Phénoménologies » - ULg.

Place du 20 Août, 7, Bât. A1 – B 4000 Liège

Catégories

Lieux

  • Université de Liège
    Liège, Belgique

Dates

  • mercredi 09 mai 2007
  • jeudi 10 mai 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Phénoménologie, méthodes, sciences humaines, sociologie, géographie, psychiatrie, psychanalyse, anthropologie

Contacts

  • Sébastien Laoureux
    courriel : S [dot] Laoureux [at] ulg [dot] ac [dot] be
  • Bruno Frère
    courriel : bfrere [at] ulg [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Sébastien Laoureux
    courriel : S [dot] Laoureux [at] ulg [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Usages de méthodes phénoménologiques en sciences humaines », Colloque, Calenda, Publié le lundi 05 mars 2007, http://calenda.org/192783