AccueilComment la musique vient-elle au territoire ?

*  *  *

Publié le lundi 05 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

« Comment la musique vient-elle au territoire ? » est la question que posent aux géographes les ethnomusicologues et les anthropologues. Au-delà de la question, c’est une posture épistémologique ouverte que nous avons retenue pour cette journée.

Annonce

« Comment la musique vient elle au territoire ? »

Journée scientifique géographie et musiques
12 mars 2007 - Maison des Suds (Pessac, 33) - TEMPOS - UMR 5185 ADES-CNRS

8 h 30 Accueil

9 h 00 Séance d’ouverture
Présidence : Philippe Schar, chercheur, directeur de l’équipe Tempos, ADES
Jean-Pierre Augustin, professeur des universités, ADES

Présentation générale : Guy Di Méo, professeur des universités, directeur d’ADES

Géographie et musique, état des lieux de la recherche, Claire Guiu, docteure en géographie, Casa de Velasquez, Paris

Musique, université, recherches, quelles perspectives ? Lothaire Mabru, maître de conférences (HDR), Bordeaux

Présentation de la journée : Yves Raibaud, maître de conférences, ADES

10 h 30 Pause
11 h 00 Ateliers

Atelier 1 : Hip-hop et rap, entre global et local

Animation de séance Joël Pailhé, professeur des universités, directeur de TIDE, Bordeaux

Laurent Béru, doctorant en communication, Paris 3 Sorbonne-nouvelle : « La globalité du rap engagé, dissémination d’une logique sociomusicale mondiale »

Loïc Lafargue de Grangeneuve, docteur en sociologie, ENS Cachan : « Le développement du hip-hop dans deux métropoles du sud de la France : analyse comparée du rôle des variables ethniques, politiques et géographiques »

Claire Dubus, master en géographie ENS Cachan : « Le rap comme discours de connexion entre échelles territoriales, à partir de trois exemples de rap africain, américain et français »

Atelier 2 : Territoires musicaux éphémères

Animation de séance Mayté Banzo, maître de conférences, ADES

Eric Boutouyrie, docteur en géographie ATER à l’université d’Artois « La fête techno comme coutumière de lieux contemporains de loisirs : l’exemple des parties-transes »

Vincent Rouzé, docteur en sciences de l’Information et de la Communication, CEMTI (Université de Paris 8), « A l’écoute de ces ambiances sonores fondatrices de territoires éphémères »

Anthony Pecqueux, docteur en sciences de l’Information et de la Communication, laboratoire SUSI, chercheur post- doctorat à France Télécom « Ecoute musicale et TIC : ce que la mobilité urbaine fait à l’écoute de la musique ».

12 h 30 Repas

14 h 00 Ateliers

Atelier 3 : La musique, identité et ressource pour les territoires

Animation de séance Michel Favory, professeur des universités, IEP de Bordeaux, ADES

Elsa Grassy, doctorante, Paris 4, Cultures anglophones : « La Nouvelle-Orléans et le jazz : un mariage de raison ? »

Nicolas Canova, doctorant, Institut de géographie alpine : « La musique, du produit identitaire à la ressource territoriale : le cas du flamenco à Jerez de la Frontera »

Laurent Legrain, doctorant en anthropologie, Bruxelles « Métamorphoses de la musique et des territoires dans un district rural de Mongolie »

Olivier Gore, docteur en géographie, RESO, UMR 6590 Rennes : « La musique bretonne entre régionalisme culturel et politique publique de la culture »

Bernard Chérubini, maître de conférences (HDR), Université de Bordeaux 2 « Métissage musical et imaginaire de la créolité, de l’insularité réunionnaise à l’espace monde »

Thierry Rougier, docteur en anthropologie, IUT Michel de Montaigne, « Chansonniers improvisateurs du Nordeste brésilien »

Atelier 4 : les pratiques musicales et leurs territoires

Animation de séance André-Frédéric Hoyaux, maître de conférences, ADES

Gérald Guillot, doctorant en didactique de la musique, professeur de musique traditionnelle : « Transplantations musicales : nouveaux territoires ? Nouvelles territorialités ? Brésil et Bretagne à Bordeaux »

Marie Pendanx, doctorante en géographie, Université de Bordeaux 3 « Territoires musicaux et inspirations hispaniques : bandas du Sud-Ouest et penas musicales du Sud-Est »

François Aussaguel, master 2 recherche, Université de Montpellier : « La production d’un événement culturel : dynamiques spatiales et stratégies d’acteurs. L’exemple du festival de rock métall Hellfest »

Anaïs Vaillant, doctorante en anthropologie, Université de Provence : « Les territoires de la batucada : des quartiers brésiliens aux fêtes municipales en France »

Djemila Zeneidi, chercheure CNRS, ADES : « Punk, musiques populaires, territoires populaires ? »

16 h 15 Pause

16 h 30 Synthèse

Dominique Crozat, maître de conférences,Université de Montpellier
Daniel Latouche, géographe, INRS Montréal

17 h 00 Conclusion

Alain Lefebvre, professeur émérite, Université de Toulouse : « Perspectives territoriales pour la musique »

17 h 30 Apéritif concert

Lieux

  • Maison des Suds Esplanade des Antilles, Salle des Stages
    Pessac, France

Dates

  • lundi 12 mars 2007

Mots-clés

  • géographie, musique

Contacts

  • Yves Raibaud
    courriel : yves [dot] raibaud [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-José Claverie
    courriel : mj [dot] claverie [at] ades [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment la musique vient-elle au territoire ? », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 05 mars 2007, http://calenda.org/192785