AccueilRapports de pouvoir

Rapports de pouvoir

Dossier Tsantsa 13 - 2008

*  *  *

Publié le dimanche 11 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Tsantsa, la revue de la Société Suisse d'Ethnologie, consacrera le dossier de son numéro 13-2008 à la thématique "Rapports de pouvoir". Qu’entend-on aujourd’hui par "rapport de pouvoir"? Que peut dire l’anthropologie sur un tel sujet? Comment thématiser cette question en s’efforçant d’en montrer la dynamique et non uniquement les effets? Qu’ont apporté les mouvements sociaux (féminismes, droits civiques, droits sexuels, etc.) et des courants, tels que les cultural studies, les études postcoloniales, ou les études genre, par exemple, à l’anthropologie?

Annonce

Appel à contribution – Dossier Tsantsa 13 - 2008

Rapports de pouvoir

Chefferie, religion, parenté, guerre, échanges, ancêtres… A travers les domaines qu’elle a étudiés, l’anthropologie culturelle et sociale a toujours abordé la question du ou des pouvoir(s). Un tournant s’est cependant opéré avec d’une part l’émergence de mouvements sociaux (féminismes, droits civiques, droits sexuels, etc.) et en marge de processus comme la décolonisation et, d’autre part, la constitution de différents courants interdisciplinaires, comme les cultural studies, les études postcoloniales, les études genre, etc. Ces différentes cadres de réflexion et de production scientifique ont alors mis l’accent sur les cultures populaires, l’histoire par le bas, les dominé·e·s dans le cadre de la colonisation ou des rapports sociaux de sexe, les résistances des dominé·e·s à l’ordre dominant, les cultures minoritaires, bref les oublié·e·s et sans-voix de la science. Ils ont rendu légitimes ces différents objets de recherche, largement étudiés dès lors en anthropologie. Ce faisant, ils ont visibilisé et critiqué certains biais qui ont imprégné le discours scientifique (eurocentrisme, androcentrisme, etc.), inscrivant ainsi les rapports de pouvoir au cœur de la démarche de connaissance.

Le dossier de Tsantsa 13 sera consacré à une réflexion sur les rapports de pouvoir. Finalement, qu’entend-on aujourd’hui par «rapport de pouvoir», au-delà du concept général? Que peut dire l’anthropologie sur un tel sujet? Comment thématiser cette question en s’efforçant d’en montrer la dynamique et non uniquement les effets? Qu’ont apporté ces mouvements et ces courants, leurs concepts et leurs critiques, à l’anthropologie (de nouveaux outils et perspectives? d’autres sortes de biais?)?

Nous souhaitons publier des articles présentant des réflexions théoriques qui peuvent – ou pas – se baser sur des données ethnographiques.

Veuillez envoyer un résumé de 600 à 1000 mots, ainsi qu’une courte notice biographique, à: Séverine Rey (Severine.Rey@unil.ch) jusqu’au 1er mai 2007.

Après acceptation du résumé, les articles finalisés devront nous parvenir jusqu’au 30 septembre 2007, à la suite de quoi ils seront soumis à une double évaluation (interne et externe).

Pour des informations sur Tsantsa, la revue de la Société Suisse d’Ethnologie, ou sur les directives aux auteur·e·s, veuillez consulter le site: http://www.seg-sse.ch/fr/publications/tsantsa.shtml

Catégories

Dates

  • mardi 01 mai 2007

Contacts

  • Séverine Rey
    courriel : Severine [dot] Rey [at] unil [dot] ch

URLS de référence

Source de l'information

  • Séverine Rey
    courriel : Severine [dot] Rey [at] unil [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Rapports de pouvoir », Appel à contribution, Calenda, Publié le dimanche 11 mars 2007, http://calenda.org/192809