AccueilRencontre avec les cinéastes Maria Klonaris et Katerina Thomadaki

*  *  *

Publié le mardi 13 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Le mardi 20 mars 2007 à 14h00 - Salle 49 Rencontre avec Maria KLONARIS et Katerina THOMADAKI et projection exceptionnelle de leurs films Requiem pour le XXème siècle & Pulsar (du Cycle de l’Ange) A l’occasion de la parution de l’ouvrage monographique Klonaris / Thomadaki Le cinéma corporel Corps sublimes / Intersexe et intermédia Ouvrage coordonné par Cécile Chich Préface Marie-José Mondzain Editions L'Harmattan - 2006 Séance ouverte à tous - Entrée libre Cinémathèque de l’Université Paris III - Censier 13, rue de Santeuil, 75005 Paris, M° Censier En présence du Professeur Bruno Péquignot, directeur de la collection Champs Visuels, L’Harmattan Organisation : Isabelle Marinone et Cinémathèque Universitaire

Annonce

Le mardi 20 mars 2007 à 14h00 - Salle 49

 

Rencontre avec

 

Maria KLONARIS et Katerina THOMADAKI

 

et projection exceptionnelle de leurs films

Requiem pour le XXème siècle & Pulsar

 (du Cycle de l’Ange)

 

 

A l’occasion de la parution de l’ouvrage monographique

Klonaris / Thomadaki
Le cinéma corporel
Corps sublimes / Intersexe et intermédia

Ouvrage coordonné par Cécile Chich
Préface Marie-José Mondzain
Editions L'Harmattan - 2006

Séance ouverte à tous - Entrée libre

Cinémathèque de l’Université Paris III - Censier

13, rue de Santeuil, 75005 Paris, M° Censier

 

En présence du Professeur Bruno Péquignot,

directeur de la collection Champs Visuels, L’Harmattan

 

Organisation : Isabelle Marinone et Cinémathèque Universitaire



L’œuvre de Maria Klonaris et Katerina Thomadaki ne ressemble à aucune autre. Cinéastes, photographes, plasticiennes, théoriciennes, d’origine grecque, elles réalisent depuis le milieu des années 70 un cinéma riche et complexe à la croisée des arts plastiques, de la performance et des nouvelles technologies multimédias. Dans la lignée des réalisatrices d’avant-garde telles Germaine Dulac ou Maya Deren, leur travail « décloisonne » le cinéma classique, « repense » l’image. Image hydride, s’attachant à plusieurs registres, elle mêle mythologie et philosophie ancestrales aux questionnements actuels et aux techniques visuelles les plus modernes. Engagées, dans leur vie et dans leurs œuvres, Maria Klonaris et Katerina Thomadaki s’intéressent à de nouvelles approches artistiques à partir d’une réflexion radicale et politique liée à la représentation du corps, corps féminin ou corps étrange, qu’elles définissent comme « dissident ». Créatrices du Cinéma corporel avec leur premier film réalisé à Paris, Double Labyrinthe (1975-76), elles initient quelques années plus tard, au début des années 80, les réflexions sur le genre à partir de leur Cycle des Hermaphrodites et de leur Cycle de l’Ange. Elles proposent des images profondes, novatrices, parfois dérangeantes, qui interrogent. Loin de la profusion visuelle (et télévisuelle) actuelle diffusant des images consommables rapidement - « produits » de communication visuelle - Maria Klonaris et Katerina Thomadaki créent des images véritables qui ont du « corps » et qui nécessitent un temps de  regard différent.

Isabelle MARINONE

UFR Cinéma, Université Paris III

 

Lieux

  • salle 49 - Université Paris III - Censier - 13 rue de Santeuil - 75005 - Paris - Métro Censier Daubenton
    Paris, France

Dates

  • mardi 20 mars 2007

Source de l'information

  • isabelle marinone
    courriel : isabelle [dot] marinone [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rencontre avec les cinéastes Maria Klonaris et Katerina Thomadaki », Informations diverses, Calenda, Publié le mardi 13 mars 2007, http://calenda.org/192817