AccueilFilmer le travail, film et travail

Filmer le travail, film et travail

Colloque international transdisciplinaire

*  *  *

Publié le jeudi 15 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Ce colloque s'adresse autant aux chercheurs en sciences humaines et sociales qu' aux spécialistes du cinéma et de la télévision, dès lors qu' ils s'interrogent sur les représentations du travail par l'image, ou qu'ils produisent eux-mêmes ces représentations à des fins d'analyse scientifique, voire de communication plus large. Il concerne donc également les chercheurs-cinéastes ou cinéastes-chercheurs du moment que leur démarche croise l'objet travail et l'approche filmique. Quatre axes de réflexion sont proposés, qui doivent permettre la diversité et la complémentarité des approches.

Annonce

 APPEL A COMMUNICATIONS

Université de Provence

Laboratoire d'Études en Sciences des Arts (LESA)

 Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES)

 Laboratoire de Sociologie du Travail (LEST)

 Présentation de la manifestation

Ce colloque s' adresse autant aux chercheurs en sciences humaines et sociales qu' aux spécialistes du cinéma et de la télévision, dès lors qu' ils s' interrogent sur les représentations du travail par l' image, ou qu' ils produisent eux-mêmes ces représentations à des fins d' analyse scientifique, voire de communication plus large. Il concerne donc également les chercheurs-cinéastes ou cinéastes-chercheurs du moment que leur démarche croise l' objet travail et l 'approche filmique.

Nombreux sont en effet ceux qui ont recours aux images pour rendre compte du monde du travail, attester de ses réalités, tenter de le comprendre et de l'analyser. Films documentaires, films de fiction, films scientifiques sont autant de témoignages de faits sociaux auquel chacun se confronte. Qu 'il s'agisse de montrer ou de démontrer, toutes les interrogations des chercheurs et des réalisateurs, comme les pratiques qui les sous-tendent, font débat autour de deux questions centrales : qu est-ce que filmer le travail ? , qu est-ce qu on filme quand on filme le travail ? .

 L' appréhension du travail et a fortiori son analyse passent par une multitude de rencontres : rencontre physique des opérateurs entre eux bien sûr, rencontre de l 'opérateur et de la tâche qu 'il a quotidiennement à exécuter, mais rencontre aussi d' un ensemble de composants subjectifs relatifs aux valeurs, à l'histoire, au vécu par chacun du lieu, du collectif. Autant d' éléments qui créent une dynamique singulière et complexe rendant délicate toute tentative de circonscrire l' objet travail, tant il est vrai qu' il déborde toujours l' ici et maintenant de sa manifestation concrète. Face à cet objet multi-référentiel, les chercheurs peuvent recourir à des approches micro- ou macro-analytiques, mono- ou pluri-disciplinaires. Ils ne peuvent en tous cas considérer le travail sans prendre en compte l 'ensemble des entités en présence (opérateurs, tâches, lieux, activité globale...), qui sont à la fois autonomes et liées entre elles. Les cinéastes documentaires sont confrontés aux mêmes questions : l'immédiateté des situations ne prend sens que dans l' inter-dépendance et l' inter-relation des enjeux. Dans le cadre fictionnel les images de travail, qu'elles soient banales,  mornes, ou spectaculaires, prennent sens lorsqu elles s inscrivent dans une perspective (figurative, politique...) déterminée.

 Contributions attendues

Quatre axes de réflexion sont proposés, qui doivent permettre la diversité et la complémentarité des approches.

 Premier axe : le statut accordé à l image vidéo et cinéma, dans et pour la recherche. Qu apporte-t-elle de plus que les supports habituels à l étude des situations et des activités de travail ? A quoi sert l image : à témoigner, observer, illustrer, décrire, analyser ? Autant de procédures qui se positionnent entre monstration et démonstration  et soulèvent de nombreuses problématiques d ordre technique, méthodologique, théorique, épistémologique, mais aussi esthétique et éthique.

Deuxième axe : les représentations du travail par le documentaire et par la fiction. Le colloque sera l 'occasion d' une réflexion sur la production audiovisuelle disponible aujourd hui dans ce domaine, son évolution au cours des dernières années, sa diffusion et sa place dans le paysage médiatique. S il est courant en effet de rendre compte des situations de travail par le biais de témoignages, entretiens, ou commentaires, qu en est-il du statut de ces images, en termes de standards télévisuels notamment ?

Troisième axe : l utilisation des films vidéo dans et par les entreprises. Quelle médiatisation, pour quel objectif ? Filmer le travail pour qui et pour quoi faire ? Quelles sont les formes et les fonctions de la restitution aux acteurs du terrain : prise de conscience, outil de connaissance, de formation, de transformation ?

Autant de questions qui impliquent une réflexion autour du statut de la commande et des contraintes qu elle implique.

Quatrième axe : la place des travailleurs. Si le filmage peut permettre une meilleure compréhension de l activité de travail, quelle est la place de la parole des opérateurs, quels dispositifs utiliser pour la recueillir ?  A quelles conditions la prise en compte des savoirs et savoirs-faires des opérateurs s inscrit-elle dans un processus de co-élaboration qui les positionne comme producteurs de connaissances ?

 -----------------------------------------

* Chaque contribution devra s' appuyer sur des séquences filmées ou sur un objet filmique fini,représentatifs du lien entre la problématique du chercheur ou du cinéaste et l' analyse proposée.

 * Le colloque se déroulera durant trois journées (les dates définitives seront fixées très prochainement). Selon la nature et le nombre des contributions, l organisation des journées pourra se faire sous forme de communications, d ateliers et de tables rondes.

 * Le programme comportera également des séances de films avec des réalisateurs invités, et sera complété par un cycle de projections en amont et/ou en aval des journées.

 

 Important : Les propositions (une page maximum) doivent être adressées avant le 15 Mai 2007 à l' attention d' Alexandra Thierry, Colloque Filmer le travail , Département Arts du spectacle, Université de Provence, 29 Avenue Robert Schuman, 13 621 Aix en Provence, France

Email : cinema@up.univ-aix.fr Contacts téléphoniques : 06 62 73 15 40 (Alexandra Thierry) - 06 76 81 66 10 (Mélodie Tabita)

 

 

Lieux

  • Maison Méditerranéene des Sciences de l'Homme (MMSH) et Institut de l'Image
    Aix-en-Provence, France

Dates

  • mardi 15 mai 2007

Contacts

  • 06 62 73 15 40 (Alexandra Thierry) - 06 76 81 66 10 (Mélodie Tabita) ~
    courriel : cinema [at] up [dot] univ-aix [dot] fr

Source de l'information

  • Martine Perron, chargée de communication au Lest ~
    courriel : martine [dot] perron [at] univmed [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Filmer le travail, film et travail », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 15 mars 2007, http://calenda.org/192832