AccueilLes administrations coloniales

Les administrations coloniales

État de l'historiographie. Structures et acteurs

*  *  *

Publié le mercredi 21 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

L'objectif de cette première journée d'études, organisée par l'Institut d'histoire du temps présent, dans cadre du groupe de recherche « Les administrations coloniales », dirigé par Samya El Mechat, Professeur à l'Université de Nice, chercheur associé à l'IHTP, est d'amorcer une réflexion pluriannuelle sur un sujet encore peu exploré systématiquement. Historiens du droit, juristes, sociologues, philosophes et anthropologues ont pensé et repensé le concept de l'État. Les uns et les autres ont explicitement construit des théories de l'État, défini la notion même d'État et la signification que le concept peut revêtir en fonction des contextes, des champs théoriques, voire des idéologies.

Annonce

Institut d'histoire du temps présent
59/61 rue Pouchet
75849 Paris cedex 17
Salle de lecture - 3e étage

Métro : ligne 13
Stations : Brochant ou Guy Môquet


L'objectif de cette première journée d'études, organisée par l'Institut d'histoire du temps présent, dans cadre du groupe de recherche « Les administrations coloniales », dirigé par Samya El Mechat, Professeur à l'Université de Nice, chercheur associé à l'IHTP, est d'amorcer une réflexion pluriannuelle sur un sujet encore peu exploré systématiquement.
Historiens du droit, juristes, sociologues, philosophes et anthropologues ont pensé et repensé le concept de l'État. Les uns et les autres ont explicitement construit des théories de l'État, défini la notion même d'État et la signification que le concept peut revêtir en fonction des contextes, des champs théoriques, voire des idéologies.
C'est sans doute la relative absence de travaux historiques qui appelle à aborder l'administration coloniale et ses pratiques avec les outils de l'historien. Sans exclure les apports des autres disciplines dont la contribution aide à poser la problématique d'ensemble, l'approche qui est proposée laisse de côté la vision théorique et abstraite de l'État pour s'attacher à l'étude de l'administration coloniale.
La démarche combine, dans une perspective comparée, des travaux portant sur le rôle de l'administration dans les processus constitutifs de l'hégémonie impériale. Elle fait place à l'étude de divergences, voire d'oppositions dans les conceptions et les pratiques administratives mises en œuvre par les puissances coloniales.
Une analyse comparative des structures et des pratiques administratives des puissances coloniales européennes permettra ainsi d'aborder la nature des liens entre les métropoles et les territoires qui leur sont rattachés.
Pour cette première journée deux axes ont été retenus :
- l'état de l'historiographie,
- Les structures et les acteurs de l'administration coloniales


Programme


9h15 : Accueil et ouverture de la séance

Président : Jean-François Sirinelli,
Directeur du Centre d'histoire de Sciences Po

9h30 : Introduction, Samya El Mechat, Professeur à l'Université de Nice
Présentation du projet. Le point sur l'historiographie.

9h45 : 1ère séance - INSTITUTIONS ET ESPACES

Caroline Treiber, doctorante à l'Université de Nice
Le contrôle urbain au Maroc de 1947 à 1955.

Michèle Sellès-Lefranc, doctorante à l'EHESS
Réforme communale et institutions locales en Kabylie pendant la période coloniale (1945 - 1961) : les ambiguïtés des outils méthodologiques d'une politique administrative.

10h30 - 10h45 : Pause

Anne-Claire Bonneville, Maître de conférences à Saint-Cyr
L'administration impériale britannique dans la Vallée du Nil.

Samya El Mechat, Professeur à l'Université de Nice
Le secrétariat général en Tunisie (1883-1956).

11h30 : Débat

Discutante : Emmanuelle Sibeud,
Maître de conférences à l'Université Paris VIII

12h30 : Déjeuner


14h30 : Accueil et ouverture de la séance

Président : Pierre Boilley,
Directeur du CEMAF-CNRS/Université Paris I

14h45 : 2e séance - ADMINISTRATEURS ET PRATIQUES

Valérie Pouzol, Chargée de cours à l'Université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines
« Hygiène, moralité et maternité » : l'encadrement des femmes arabes palestiniennes par l'administration mandataire britannique (1920-1948).

Anne Dulphy, Maître de conférences à l'École polytechnique
L'administration en Algérie face à l'accueil et l'internement des réfugiés espagnols : acteurs concernés, politiques suivies et perceptions spécifiques des internés (1939-1945).

Tahar Ouachi, Fondation Mohammed Boudiaf. Département mémoire et archives
La mise en place de l'administration civile en Algérie et la pérennité du caïdat.

15h45 - 16h : Pause

Nathalie Rezzi, docteur en histoire de l'Université de Provence
Les gouverneurs dans les colonies françaises (1880-1914) : un modèle de fonctionnaires coloniaux ?

Daho Djerbal, Université d'Alger, directeur de la revue « Nadq »
La question de l'intérêt général ou les déconvenues de l'administrateur civil colonial face à la versatilité des élus locaux (1930-1945).

16h45 : Débat

Discutante : Françoise de Barros,
Maître de conférences à Paris VIII, rattachée au CSU

17h45 : Clôture par Samya El Mechat

Lieux

  • IHTP/CNRS, 59/61 rue Pouchet, 75849 Paris Cedex 17
    Paris, France

Dates

  • vendredi 30 mars 2007

Mots-clés

  • colonisations, administrations, Méditerranée

Contacts

  • Gabrielle Muc
    courriel : gmuc [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Gabrielle Muc
    courriel : gmuc [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les administrations coloniales », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 21 mars 2007, http://calenda.org/192858