Accueil« L'événement tragique » aux époques moderne et contemporaine

*  *  *

Publié le mercredi 21 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

L’événement « tragique » à la période moderne et contemporaine, sera envisagé selon trois axes, correspondant à trois types de discours. Le premier est historiographique ; le deuxième axe est social et politique : social quand il s’agit d’étudier les canaux de communication donnant aux faits la résonance quantitative et qualitative propre à « l’événement tragique » ; politique quand il s’agit de prendre en considération l’organisation mais aussi la manipulation de celui-ci. Le troisième registre s’attache à la valeur culturelle de « l’événement tragique », tel qu’on le rencontre dans la culture occidentale, pour dire la fragilité des hommes face aux forces qui les dépassent, tels que les divinités, la nature, mais aussi l’Histoire.

Annonce

L’historiographie française du second XXe siècle s’est en grande partie construite en opposition à la notion d’événement au bénéfice de la « longue durée » chère à Fernand Braudel et aux Annales E. S. C. Cependant, après une tentative de réévaluation de l’événement esquissée en 1972 (Pierre Nora) et en 1983 avec le colloque organisé à Aix-en-Provence par le Centre méridional d’histoire sociale, l’étude de l’événement n’a été reprise à nouveaux frais que depuis peu. Il a paru plus que légitime de tenir à la FLSH une journée d’études sur ce thème en variant les approches et en privilégiant les lectures des historiens moderne et contemporain, avec en contrepoint, les analyses des historiens de l’art.

Il s’agira de s’intéresser aux événements qui, par leur considérable intensité émotionnelle, possèdent une qualité d’événement « tragique ». La notion de « tragique » introduit en effet l’idée d’une subjectivité, se traduisant par une sensibilité à la souffrance humaine qui oblige à penser simultanément le fait et sa réception.

L’événement « tragique » à la période moderne et contemporaine, sera envisagé selon trois axes, correspondant à trois types de discours.

Le premier est historiographique ; le deuxième axe est social et politique : social quand il s’agit d’étudier les canaux de communication donnant aux faits la résonance quantitative et qualitative propre à « l’événement tragique » ; politique quand il s’agit de prendre en considération l’organisation mais aussi la manipulation de celui-ci. Le troisième registre s’attache à la valeur culturelle de « l’événement tragique », tel qu’on le rencontre dans la culture occidentale, pour dire la fragilité des hommes face aux forces qui les dépassent, tels que les divinités, la nature, mais aussi l’Histoire.  

Organisation administrative : daniele.bierne@unilim.fr ; Tél  O5 55 43 56 36

Organisation scientifique : susanna.caviglia@club-internet.fr            

m.cassan@wanadoo.fr

Lieux

  • Faculté des Lettres et des Sciences Humaines - Salle des Actes
    Limoges, France

Dates

  • mercredi 11 avril 2007

Source de l'information

  • Danièle BIERNE
    courriel : daniele [dot] bierne [at] unilim [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « L'événement tragique » aux époques moderne et contemporaine », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 21 mars 2007, http://calenda.org/192860