AccueilMoral Boundaries : A Political Argument for an Ethic of Care

*  *  *

Publié le vendredi 23 mars 2007 par Corinne Cassé

Résumé

Ni vision essentialiste, ni inscrit dans le seul registre des « soins à la personne » le care conceptualisé par Joan Tronto opère une conversion radicale en le plaçant au cœur du débat éthique, politique et féministe: de « tâche » (généralement dévolue aux femmes ou aux plus faibles), elle en fait un fondement politique majeur, au même titre que la justice : « Au niveau le plus général, nous suggérons que le care soit considéré comme une activité générique qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre “monde”, de sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible.

Annonce

Le Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique LISE, CNRS, en partenariat avec le  Centre de recherche universitaire lorrain d’Histoire de l’Université Paul  Verlaine de Metz

ont le plaisir de vous inviter  à la Conférence que donnera la
Professeure JOAN C. TRONTO, Politologue, Hunter College, New York
pour présenter son ouvrage

Moral boundaries : a political argument for an ethic of care, 1993, Routledge, traduction française à paraître, Economica

Le mardi 24 avril à l'amphithéâtre "C - Abbé Grégoire"
AU CNAM,
292 rue Saint Martin
75003 Paris

 

Ni vision essentialiste, ni inscrit dans le seul registre des « soins à la personne » le care conceptualisé par Joan Tronto opère une conversion radicale  en le plaçant au cœur du débat éthique, politique et féministe: de « tâche » (généralement dévolue aux femmes ou aux plus faibles), elle en fait un fondement politique majeur, au même titre que la justice : « Au niveau le plus général, nous suggérons que le care soit considéré comme une activité générique qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre “monde”, de sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible. Ce monde comprend nos corps, nous-mêmes et notre environnement, tous éléments que nous cherchons à relier en un réseau complexe, en soutien à la vie » (Tronto, 1993). Loin d’être une posture abstraite, le care est donc un processus de travail, contextualisé et immanent, qui entraîne dans son mouvement, celles/ceux qui le prodiguent, comme celles/ceux qui en sont destinaitaires. Loin de toute position doloriste, philanthropique ou bienveillante, le care informe toutes les actions au sens où tous les êtres de ce monde dépendant du care d’un-e autre. C’est cette fragilité humaine, cette nécessité de chacun-e de bénéficier d’un care approprié et qui lui convient, qui en fait le pendant exact de la justice.

Programme

8 heures 30 : Accueil

9 heures 00 : Ouverture de la Conférence par Michel Lallement, Lise CNRS

9 heures 15 : Brève présentation de Joan Tronto par Liane Mozère, CRULH

9 heures 30 : Conférence de Joan Tronto

10 heures 30 : Pause

10 heures 45 : Débat

12 heures 30 : Clôture du de la Journée par Michel Lallement et Liane Mozère.

L'après-midi sera réservé à des échanges plus informels.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Lieux

  • CNAM, Amphithéâtre « C » Abbé Grégoire, 292 rue Saint Martin
    Paris, France

Dates

  • mardi 24 avril 2007

Mots-clés

  • Ethique politique du care, politologue, Tronto

Contacts

  • Liane Mozère
    courriel : mozere [at] univ-metz [dot] fr

Source de l'information

  • Liane Mozère
    courriel : mozere [at] univ-metz [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Moral Boundaries : A Political Argument for an Ethic of Care », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 23 mars 2007, http://calenda.org/192869