AccueilLa mémoire des camps de concentration nationaux-socialistes

La mémoire des camps de concentration nationaux-socialistes

Quatorzième Workshop sur l'histoire des camps de concentration

*  *  *

Publié le mardi 27 mars 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Le quatorzième Workshop sur l'histoire des camps de concentration se tiendra a Neuengamme près de Hambourg du 01.10.2007 au 04.11.2007. L'appel à participation s'adresse à tout jeune chercheur ou jeune chercheuse dont l'objet de recherche est lié aux « camps de concentration » (tout particulièrement les doctorant-e-s). Le Workshop a la forme d'un atelier : à l'issue de chaque intervention, la discussion se porte sur les questions restées en suspens. Les intervenant-e-s seront présent-e-s durant toute la durée du colloque afin d'offrir les meilleures conditions de discussion et de favoriser possibilités d'échanges entre participant-e-s.

Annonce

"La mémoire des camps de camps de concentration nationaux socialistes : acteurs, contenus et stratégies"

Organisateurs  : Andreas Ehresmann, Philipp Neumann, Alexander Prenninger, Régis Schlagdenhauffen en coopération avec l'Institut d'histoire du temps présent de Hambourg Forschungstelle für Zeitgeschichte Hamburg (FZH) et le mémorial du camp de concentration de Neuengamme KZ-Gedenkstätte Neuengamme.

Dates, lieu :

31 octobre – 4 novembre 2007, KZ-Gedenkstätte Neuengamme (Hambourg)

Deadline :

30 avril 2007 

 
Depuis sa création en 1994, le « workshop sur l´histoire des camps de concentrations » s'est institué comme un forum de discussions et d'échanges international et interdisciplinaire pour les doctorant-e-s et jeunes scientifiques travaillant sur l´histoire et la mémoire des camps de concentration. Ce workshop, organisé chaque année, offre aux participant-e-s la possibilité de présenter leurs projets respectifs et d'en discuter collégialement, tout en tenant compte des dernières tendances de la recherche sur le sujet.

Le Workshop est organisé par des doctorantes et doctorants en coopération avec l'Institut d'histoire du temps présent de Hambourg (FZH : Forschungstelle für Zeitgeschichte Hamburg) et le mémorial du camp de concentration de Neuengamme (KZ-Gedenkstätte Neuengamme). En outre, une journée au mémorial de Bergen Belsen est inscrite au programme. Les communications seront publiées, comme chaque année, dans les actes du colloque.

Les communications s'orienteront autour de trois thèmes principaux :

l'histoire des camps de concentration après la Libération et les cultures mémorielles propres à chaque camp ;

La conception et la mise en scène des mémoriaux des camps de concentration (plus particulièrement ceux de Neuengamme et Bergen Belsen) ;

Réflexions méthodologiques  : l'interdisciplinarité dans la recherche sur les camps de concentration.

1. Cette année, l'accent sera mis sur la mémoire des camps de concentration nationaux-socialistes. S'agissant des recherches sur la mémoire individuelle et collective, Aleida Assman a récemment proposé, à la suite de Reinhart Koselleck, un modèle d'analyse pertinent. Celui-ci se résume aux quatre questions suivantes : de qui se souvient-on ? de quoi se souvient-on ? comment se souvient-on ? et, qui se souvient ? Partant de la dernière question, l'éclairage se focalisera plus particulièrement sur les acteurs, c'est-à-dire les porteurs de la mémoire des camps de concentration. Parmi ces derniers, les survivants, qui ont souvent été à l'origine de la création d'organisations et comités régionaux, nationaux et internationaux, se sont donnés pour mission d'entretenir la mémoire de la déportation : ils sont ainsi, la plupart du temps, à l'origine de la réalisation de(s) mémoriaux et monuments commémoratifs.Mais il existe aussi une autre mémoire, jusqu'à présent très peu étudiée, celle des coupables. Par conséquent, quels individus, groupes, Etats ou acteurs supra-étatiques produisent, interprètent, organisent, occupent, transmettent ou instrumentalisent la mémoire ? Quelles motivations justifient leurs actions et en sont à l'origine ? Quelles ressources idéelles et matérielles sont à leur disposition afin de faire prévaloir leurs intérêts, et quels sont leurs effets ? Quelles constellations et quels conflits en résultent ? Les réflexions porteront sur ces points, mais aussi sur les trois premières questions posées : de qui, de quoi et comment se souvient-on ?

2. En considérant le thème du colloque, l'histoire du camp de concentration de Neuengamme est particulièrement remarquable. Les polémiques, de ces dernières dizaines d'années, au sujet de la réalisation d'un monument commémoratif à Neuengamme, sont représentatives du traitement mémoriel (complexe) des lieux historiques du nazisme, ou lieux authentiques du crime, en Allemagne de l'Ouest. L'histoire de ces lieux, avant et après 1945, se lit dans leur forme actuelle et celle-ci met en scène, à chaque fois, la rencontre de différents acteurs de mémoire. Ainsi, se dessine à l'intérieur des camps, mais également au niveau local, national ou international, une véritable topographie de la mémoire. Cette année, en plus de l'accent mis, l'année précédente, sur les camps de concentration en Europe de l'Ouest – dont en France –, la Scandinavie sera aussi à l'ordre du jour.

De plus, les mémoriaux de Neuengamme et Bergen Belsen sont actuellement dans une phase de re-conceptualisation, à partir notamment des nouvelles connaissances historiques mais aussi d'une nouvelle « pédagogie de la transmission ». Par conséquent, une approche comparative de la configuration et de la mise en scène des expositions permanentes s'impose. Quels points communs, quelles différences peut-on mettre en lumière ?

3. Comme les années précédentes, le Workshop invite à une réflexion sur laméthodologie de la recherche sur les camps de concentration. A cette occasion, la mise en avant d'approches pluri- et interdisciplinaires, du croisement de ces dernières, ainsi que la critique des sources et des témoignages des réscapé-e-s seront au centre des discussions.

 ----------------

Après chaque communication (exposé d'une durée moyenne de vingt minutes), s'ouvre une discussion d'une quarantaine de minutes. Les communications sont réparties en « panels thématiques » qui reflètent les grands thèmes de discussion. Les résultats de chaque panel seront mis en commun.

Le Workshop a la forme d'un atelier : à l'issue de chaque intervention, la discussion se porte sur les questions restées en suspens.

Les intervenant-e-s seront présent-e-s durant toute la durée du colloque afin d'offrir les meilleures conditions de discussion et de favoriser possibilités d'échanges entre participant-e-s.

Cet appel à participation s'adresse à tout jeune chercheur ou jeune chercheuse dont l'objet de recherche est lié aux « camps de concentration ». Nous invitons tout particulièrement les doctorant-e-s (et étudiant-e-s en fin de master) issu-e-s de France, Bénélux, Scandinavie, Pologne et autres pays d'Europe de l'Est à postuler. Les langues de communication sont l'allemand et l'anglais.

 -----------

Toute proposition est à envoyer avant le 30 avril 2007 accompagnée d'un résumé et d'une courte biographie de son auteur (une page au total) à l'adresse suivante : Neuengamme2007@gmail.com

------------

Un avis de confirmation sera envoyé aux personnes sélectionnées avant la fin du mois de mai.

L'équipe organisatrice :

Andreas Ehresman, Philipp Neumann, Alexander Prenninger, Régis Schlagdenhauffen.

Lieux

  • Neuengamme (Hambourg) , Allemagne

Dates

  • lundi 30 avril 2007

Mots-clés

  • déportation, internement, mémoire, nazisme

Contacts

  • Team Neuengamme 2007 ~
    courriel : neuengamme2007 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Régis Schlagdenhauffen
    courriel : regis [dot] schlagdenhauffen [at] cnam [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La mémoire des camps de concentration nationaux-socialistes », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 27 mars 2007, http://calenda.org/192898