AccueilVocations religieuses et laïques, XVIIe-XXe siècle

Vocations religieuses et laïques, XVIIe-XXe siècle

Journée d'études Lhamans-Cehrio, Université du Maine

*  *  *

Publié le lundi 02 avril 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Vocations religieuses et laïques, XVIIe-XXe siècles (journée d'études, Université du Maine, 27 avril). Cette journée, qui s’inscrit dans le cadre des axes de recherches du Lhamans et du Cehrio sur les cultures politiques et religieuses modernes et contemporaines, a pour objet d’étude l’engagement professionnel et spirituel des individus. Il s’agit de comprendre ensemble les vocations religieuses et laïques, en s'attachant notamment aux récits individuels.On propose donc ici avant tout de dégager quelques problématiques nouvelles à partir d’exemples variés pris sur une période longue faisant appel à l’histoire religieuse et à l’histoire sociale, et ouvrant sur l’anthropologie historique et la dynamique psychologique des professions.

Annonce

Vocations religieuses et laïques XVIIe-XXe siècles

Journée d’études Lhamans – Cehrio
Vendredi 27 avril 2007 – 10 heures
Université du Maine – Salle 105

  Cette journée, qui s’inscrit dans le cadre des axes de recherches du Lhamans et du Cehrio sur les cultures politiques et religieuses modernes et contemporaines, a pour objet d’étude l’engagement professionnel et spirituel des individus.

Il s’agit en premier lieu de reprendre le chantier de recherche sur la vocation religieuse, dont on sait le caractère mouvant entre conception passive (prédestination) et active (attrait). On s’intéresse particulièrement aux sources de renouvellement que peuvent représenter les moments de crise (Contre Réforme, XXe siècle, Vatican II). Les itinéraires spirituels des laïcs et des missionnaires peuvent apporter un éclairage neuf sur cette histoire de la vocation religieuse, qui s’enrichira sans doute d’une attention portée aux récits individuels. Il s’agit aussi de tenter de comprendre ensemble les vocations religieuses et laïques, dans l’Eglise ou hors d’elle. Comment la vocation est-elle conçue et perçue hors du champ religieux ? Les sociologues ont ainsi pointé l’origine religieuse des modèles professionnels sous la forme des « vertus d’état ». La définition profane de la vocation - « inclination pour une profession » - héritant de « l’appel » religieux, un regard sur les professions traditionnellement dévolues aux personnels religieux (les professions médicales et éducatives par exemple) peut permettre de prolonger la réflexion sur les formes de vocations sociales, leurs divergences, mais aussi leur identité. Ce regard croisé sur les vocations religieuses et laïques peut offrir de nouvelles problématiques historiques. Dans quelle mesure certains corps de métiers appelés à former une partie du service public hérite-t-il d’une dimension spirituelle dans leur engagement ? L’apparition d’un nouveau discours sur la vocation et le sacerdoce au sein d’une profession représente-t-il un apogée de cette profession ou plutôt une contrepartie de sa massification, voire le signe d’une crise ou d’un déclassement social ? On propose donc ici avant tout de dégager quelques problématiques nouvelles à partir d’exemples variés pris sur une période longue (quatre siècles) faisant appel à l’histoire religieuse et à l’histoire sociale, et ouvrant sur l’anthropologie historique et la dynamique psychologique des professions.

Programme de la journée

10H00 Amélie VANTARD (Le Mans), "La Vocation aux missions lointaines chez les jésuites français du XVIIe siècle"

10H30 Evelyne GUIHUR (Lorient), "L'Asie et les missionnaires vannetais de la Société des Missions étrangères de Paris au XVIIIe siècle".

Débat

11H15 Brigitte WACHE (Le Mans), « Enseignements tirés de  récits de vocation au XIXe siècle: exemple du diocèse du Mans »

11h45 Gérard LEFEUVRE (Nantes), "La Querelle Lahitton-Branchereau (1909-1912) : antécédents et  conséquences"

 Débat et déjeuner.

 14H00 Thomas HERVOUET (Le Mans), "La Vocation de Jean-Jacques, sécularisation d'un concept chrétien".

14H30 Hervé GUILLEMAIN (Le Mans), « Devenir médecin au XIXe siècle. Vocation et sacerdoce au sein d’une profession laïque. »

Débat

15H15 Christian CHEVANDIER (Paris I), "De la vocation à la profession : les justifications du choix du métier"

15H45 Sabine ROUSSEAU (IEP Lyon), « La Vocation religieuse féminine dans les années 1960-70 : crise collective, itinéraires singuliers. »

Débat

Lieux

  • Université du Maine, 1 avenue Olivier Messiaen - Batiment lettres, salle 105.
    Le Mans, France

Dates

  • vendredi 27 avril 2007

Mots-clés

  • vocation, profession, religieux, missionnaires, clergé, médecin, sécularisation, récits

Contacts

  • Hervé Guillemain
    courriel : herve [dot] guillemain [at] univ-lemans [dot] fr

Source de l'information

  • Hervé Guillemain
    courriel : herve [dot] guillemain [at] univ-lemans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Vocations religieuses et laïques, XVIIe-XXe siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 02 avril 2007, http://calenda.org/192918