AccueilLa participation politique et ses défis : territoires, action collective et registers

*  *  *

Publié le mercredi 04 avril 2007 par Corinne Cassé

Résumé

La Chaire UNESCO "Politiques urbaines et citoyenneté" organise sa première conférence internationale sur la démocratie participative dans les politiques urbaines et/ou territoriales. Elle lance cet appel à communications pour cette conférence de 2 jours qui sera bi-langue (français, anglais) grâce à la traduction simultannée. A l'issue de la conférence, un prix de 1000 euros sera attribuée à la meilleure communication présentée par un doctorant.

Annonce

Programme scientifique

Les débats relatifs à la démocratie sur un registre participatif prennent corps au sein de sociétés dans lesquelles le rapport entre la société civile et le politique se recomposent rapidement. Plus exactement, c’est un type d’organisation du politique historiquement daté qui est en cause. En effet, il a longtemps été inconcevable de penser le politique en dehors de l’État, de ses institutions et de son territoire contrôlé par le biais d’un ensemble de frontières et d’instruments normatifs. Ce modèle politique est actuellement remis en question. Depuis plusieurs années, on assiste ainsi à une inflation considérable, à la fois dans le champ du politique et dans la sphère académique, des réflexions sur la démocratie participative. Pour aller à l’essentiel, on fait généralement l’hypothèse – voire le postulat – que les régimes politiques contemporains ont une tendance à la pluralisation ; l’espace local, plus particulièrement les villes, étant des terrains d’observations privilégiés de cette dynamique dans laquelle la place des élus politiques et la démocratie représentative sont questionnées à l’aune d’un « impératif délibératif » qui s’impose aussi bien dans les pays du « Nord » que dans les pays du « Sud ».

On a vu se multiplier les travaux théoriques relatifs à la participation et à la délibération qui insistent sur la possibilité, au cours des processus, de faire évoluer les positions et les préférences des acteurs en présence. La délibération aurait une fonction éminemment pédagogique puisqu’elle permettrait de faire évoluer les registres de préférences des individus, à les obliger à « penser en termes publics, en citoyens ». Cette lecture théorique de la délibération trouve bien entendu ses fondements dans les travaux séminaux de J. Habermas  même s’il est indéniable que les œuvres de Machiavel, Rousseau, de Tocqueville ou encore J. S. Mill ont largement contribué à cette lecture somme toute très positive. Un certain nombre de travaux nord-américains  sont venus également appuyés cette perspective.

Cependant, on dispose également d’un ensemble de travaux empiriques adoptant une analyse beaucoup plus prudente quant à l’impact réel de la participation sur le processus de transformation d’acteurs ordinaires en citoyens actifs. On sait en effet que les arènes délibératives conduisent à un alignement des modes d’expression et du contenu des arguments sur un certain nombre de règles grammaticales élaborées au cours des échanges au sein d’un groupe donné ; règles dominantes qui imposent aux participants d’endosser les « habits » du « bon citoyen ». On sait par ailleurs que la participation ne se résume pas à un jeu à somme nulle, sanctionnant la position des acteurs déjà dominants mais qu’elle s’accompagne également de processus d’apprentissage, par exemple de nouveaux registres d’action aussi bien chez les acteurs de la société civile que chez les acteurs institutionnels. Entre l’idéal et l’épreuve des faits, la participation se trouve actuellement confrontée à un certain nombre de défis et d’enjeux que cette conférence internationale se propose d’analyser à travers la tenue de 6 ateliers centrés sur un type de défi particulier.

Afin de limiter le champ investigué, cette conférence se focalisera sur les politiques à dimension territoriale et/ou urbaine, à l’exception de l’atelier 1.

Atelier 1 : La démocratie participative comme fabrication du consentement et du concernement

Atelier 2 : Les « experts » de la participation

Atelier 3 : Démocratie participative et mouvements sociaux

Atelier 4 : L’action publique et ses publics : comment rendre compte des formes plurielles de participation des citoyens ?

 Atelier 5 : La participation au défi des échelles spatiales

Atelier 6 : L’empowerment: portée et limites

 

Comité scientifique

 Marie-Hélène Bacqué (Université d’Evry), Loïc Blondiaux (Université Lille 2), Gaspar Mairal Buil  (Université de Saragosse), Silvio Caccia Bava (Institut Polis, Brésil), Philippe Genestier (UMR CNRS 5600), Mona Harb (Université Américaine de Beyrouth), Olivier Ihl (Institut d’Etudes Politiques de Grenoble), Aziz Iraki (Institut National d'Aménagement et d'Urbanisme, Maroc), John Flint (Sheffield Hallam University), Pierre Hamel (Université de Montréal), Bernard Jouve (UMR CNRS 5600), Vladimir Kolossov (Université de Moscou), Françoise Lafaye (UMR CNRS 5600), Christian Lefèvre (Université Paris 8), Laurent Lepage (Université du Québec à Montréal), Emmanuel Négrier (Université de Montpellier, CNRS), Gilles Pollet (Institut d'Etudes Politiques de Lyon), Anaïk Purenne (UMR CNRS 5600), Franck Scherrer (Institut d’Urbanisme de Lyon), Peter Simmons  (University of East Anglia), Yves Sintomer (Université Paris 8), Marie-Gabrielle Suraud (Université Toulouse 3).

   Lieu : Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines - Lyon

 

Date limite d’envoi des propositions de communication : 30 mai 2007

 

Modalités : Un titre et un résumé de 1 page maximum (en français ou en anglais) mentionnant le numéro de l’atelier dans lequel vous souhaitez communiquer, votre institution de rattachement, votre statut (doctorant, enseignant-chercheur, chercheur) et votre adresse de courrier électronique envoyé à chaire-unesco@entpe.fr

Les langues de travail seront le français et l’anglais. Une traduction simultanée des communications est prévue.

Les communications, en français et en anglais, retenues devront être envoyées sur la forme d’un fichier Word de 40 000 – 45 000 signes pour le 15 novembre 2007 à  chaire-unesco@entpe.fr

 

Prix : A l'issue de la conférence, un Prix de 1000 euros de la Chaire UNESCO « Politiques urbaines et citoyenneté » sera attribué à la meilleure contribution présentée par un doctorant.

Lieux

  • Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines
    Lyon, France

Dates

  • mercredi 30 mai 2007

Mots-clés

  • démocratie participative, politiques urbaines, politiques territoriales

Contacts

  • Nadine Tavernier
    courriel : chaire-unesco [at] entpe [dot] fr

Source de l'information

  • Chaire UNESCO "Politiques urbaines et citoyenneté" ~
    courriel : chaire-unesco [at] entpe [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La participation politique et ses défis : territoires, action collective et registers », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 04 avril 2007, http://calenda.org/192935