AccueilCultures libres, innovations en réseau

Cultures libres, innovations en réseau

Le (logiciel) libre comme phénomène technique et social

*  *  *

Publié le mercredi 18 avril 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Appel à participation - Colloque interdisciplinaire : « Cultures libres, innovations en réseau, Le (logiciel) libre comme phénomène technique et social » les 17 et 18 septembre 2007 à l'Université du Québec à Montréal. Échéance pour les propositions : 1er juin 2007 Pour favoriser l'échange entre les chercheurs et les praticiens lors du colloque, les propositions pourront être soumises sous deux formats : le format « recherche » où les textes appuyant la communication (environ 10 pages) devront être transmis quelques jours avant l'événement et seront publiés sur le site du LabCMO; le format « pratique » qui permettra aux praticiens d'exposer leurs projets, sans obligation de rédiger un texte long. Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 1 juin 2007 à l'adresse suivante colloque2007@cmo.uqam.ca et doivent inclure le titre ainsi qu'un résumé de la présentation (maximum 250 mots), de même que le nom, l'adresse de courriel du ou des auteurs(es) ainsi qu'une courte biographie déscriptive (environ 100 mots). Le texte complet des intervenants du format « recherche » devra être soumis avant le 1er septembre 2007. Les présentations seront de 20 minutes lors du colloque.

Annonce

Appel à participation - Colloque interdisciplinaire :

"Cultures libres, innovations en réseau
Le (logiciel) libre comme phénomène technique et social"
17 et 18 septembre 2007 - Université du Québec à Montréal

Échéance pour les propositions : 1er juin 2007

Dans le cadre de l'édition 2007 de la Semaine québécoise de l'informatique libre, le Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO) et le Laboratoire de recherche en gestion du logiciel (LRGL) de l'UQÀM invitent les chercheurs et les praticiens à soumettre une proposition de communication sur le thème « cultures libres, innovations en réseau ». Cet événement fait suite au colloque « Le logiciel libre en tant que modèle d’innovation sociotechnique » tenu en mai 2006 à Montréal. Ce colloque avait réuni une vingtaine de chercheur(e)s de divers horizons disciplinaires autant que géographiques et avait permis aux participants d’élargir leur vision du phénomène. Nous pensons que les principaux thèmes proposés alors sont encore d’actualité, mais nous souhaitons cette année mettre l'accent sur l'expérience des praticiens de même que sur la présentation de recherches plus ancrées empiriquement.

L'expression « logiciel libre » fait référence à la liberté pour tous d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de modifier et d'améliorer le logiciel. Alors qu'en anglais, l'expression Free Software souffre d'une ambiguïté entre le sens « logiciel libre de droit » et « logiciel gratuit », l'expression Open source apparaît en 1998 pour appuyer notamment les avantages techniques et économiques du maintien du libre accès au code source. Par extension, on parle de contenu libre pour des documents dont le contenu est librement consultable et copiable, voire parfois modifiables par tout le monde, comme Wikipedia. Le libre constitue ainsi un phénomène technique et social.

Sur le plan technique, le développement des logiciels libres se distingue des processus de développement plus « traditionnels » par le rôle de la communauté. Les utilisateurs sont conviés à participer au développement. Les principaux succès de ce paradigme sont bien documentés. Quelles leçons tirer pour des contextes de développement plus traditionnels? En particulier, comment cela pourrait-il s’appliquer aux petits projets? Et dans d’autres contextes comparables au libre en termes d’ouverture ?

Sur le plan social, l'histoire du logiciel libre est associée à une volonté explicite de faire du logiciel un bien commun. Certains groupes militent ainsi pour l'utilisation de logiciels libres, à l’exclusion de tout produit commercial. Quelles processus sociaux, culturels et politiques sont à l'oeuvre dans les communautés de logiciel libre? Dans quelle mesure le projet du logiciel libre rencontre-t-il le projet politique et social de certains mouvements sociaux et groupes communautaires? Quels enjeux de politiques publiques sont soulevés par ces nouvelles initiatives? Quelles sont les conditions permettant l'appropriation du logiciel libre chez les usagers « non-techniciens »?

Les propositions peuvent aborder les thèmes suivants, sans y être limitées :

  • Génie logiciel et aspects techniques. Pratiques et difficultés de développement du libre dans les petits projets. Intégration de pratiques du libre dans des équipes de développement traditionnelles. Sécurité dans le développement et l’utilisation du logiciel libre; aspects techniques de développement du logiciel libre pour les groupes associatifs.
  • Les communautés: études des processus de collaboration, études de cas de certaines communautés, la place des femmes dans les communautés de logiciel libre.
  • Usages et appropriations du logiciel libre au sein des collectivités locales; des groupes associatifs et communautaires; de l'administration publique; des entreprises. Diffusion du logiciel libre chez les usagers "non-technicien(e)s".
  • « Extensions » du domaine du libre: Contenu libre, art libre; infrastructures libres, modèles d'affaires plus ouverts, wikipedia, barcamps....
  • Logiciel libre et enjeux sociopolitiques : stratégies politiques et institutions fédératives du logiciel libre institutions et stratégies politiques (Free Software Foundation, Open Source Initiative, April, Facil). Politiques publiques et logiciel libre (la loi DADVSI, DRMs, lois sur la propriété intellectuelle).

Pour favoriser l'échange entre les chercheurs et les praticiens lors du colloque, les propositions pourront être soumises sous deux formats : le format « recherche » où les textes appuyant la communication (environ 10 pages) devront être transmis quelques jours avant l'événement et seront publiés sur le site du LabCMO; le format « pratique » qui permettra aux praticiens d'exposer leurs projets, sans obligation de rédiger un texte long. Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 1 juin 2007 à l'adresse suivante colloque2007@cmo.uqam.ca et doivent inclure le titre ainsi qu'un résumé de la présentation (maximum 250 mots), de même que le nom, l'adresse de courriel du ou des auteurs(es) ainsi qu'une courte biographie déscriptive (environ 100 mots). Le texte complet des intervenants du format « recherche » devra être soumis avant le 1er septembre 2007. Les présentations seront de 20 minutes lors du colloque.

Renseignements : steph@stephcouture.info, dupuis.robert@uqam.ca

Pour plus d'informations sur la conférence, visitez ce lien:
http://cmo.uqam.ca/colloquell_2007

Participez à la Semaine québécoise de l'informatique libre - pour un développement durable
http://2007.sqil.info

Lieux

  • Université du Québec à Montréal
    Montréal, Canada

Dates

  • vendredi 01 juin 2007

Mots-clés

  • logiciels libres, réseaux, interdisciplinaire, culture, innovation, science technique et société

Contacts

  • Stéphane Couture
    courriel : steph [at] stephcouture [dot] info

Source de l'information

  • Guillaume Blum
    courriel : philo [dot] gestion [at] laposte [dot] net

Pour citer cette annonce

« Cultures libres, innovations en réseau », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 18 avril 2007, http://calenda.org/192989