AccueilDe l’imitation dans les musées

De l’imitation dans les musées

La diffusion de modèles de musées en Europe aux XIXe-XXIe siècles

*  *  *

Publié le vendredi 20 avril 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Avec l’ouverture du musée du quai Branly en 2006 et la gestation de plusieurs musées de l’Europe, comme le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille ou le musée de l'Europe de Bruxelles, les enjeux muséologiques se retrouvent au cœur des débats de société. Héritiers d'illustres prédécesseurs ou créations ex nihilo, ces nouveaux projets, et d'autres, posent la question de l'existence de modèles de musées et de leur diffusion. C'est à cette question que ces journées d'études souhaitent répondre, en invitant chercheurs, débutants et confirmés, et professionnels des musées à réfléchir sur la notion de modèle dans les musées européens, du XIXe siècle à nos jours.

Annonce

6-7 décembre 2007, École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris

JOURNÉES D’ÉTUDES – APPEL À COMMUNICATIONS

De l’Imitation dans les Musées 

La diffusion de modèles de musées en Europe aux XIXe-XXIe siècles

Avec l’ouverture du musée du quai Branly en 2006 et la gestation de plusieurs musées de l’Europe, comme le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille ou le musée de l'Europe de Bruxelles, les enjeux muséologiques se retrouvent au cœur des débats de société. Les deux projets français sont partis de collections déjà existantes et d’une volonté politique. Le projet européen à Bruxelles, au contraire, est une initiative privée, au nom qui s’imposait, mais sans collections disponibles. Tandis que les premiers projets se proposent d’adapter les collections provenant de certaines aires culturelles aux nouvelles sensibilités de la société française, le second vise à créer ex nihilo un musée qui réponde aux nouvelles interrogations sur l'identité européenne.

Là où le musée du quai Branly cherche à dépasser les catégories antérieures du musée de l’Autre, le musée de l’Europe de Bruxelles se réfère au modèle ancien de musée national, en l’adaptant à l’idée d’une nouvelle communauté supranationale. Ces projets actuels laissent entrevoir la complexité des débats sur ce que peut ou doit être un musée. Les possibilités sont en effet nombreuses. Dans cette mesure, plusieurs questions se posent : quels sont les modèles de musées existants? Comment les créateurs de musées utilisent-ils ces modèles ? Comment, le cas échéant, inventent-ils de nouveaux modèles ? Et comment ces modèles, s'ils existent, sont-ils mis en oeuvre dans les musées ?

Par les présentes journées d’études, nous souhaiterions mettre en oeuvre une démarche originale pour répondre à ces questions. Il s'agit d'inviter chercheurs et professionnels des musées à réfléchir, sur la base d'observations théoriques et d'études de cas, à la question de la diffusion des modèles de musées en Europe. Nous avons choisi de nous limiter à l’espace géographique de l’Europe, où les réseaux de diffusion furent les plus denses. On s'attardera notamment sur l'évolution des musées européens depuis le XIXe siècle, la diffusion d’un modèle pouvant prendre plusieurs générations. Le but serait d’identifier les modèles de musées qui ont existé et les éléments qui les ont composés, de voir lesquels ont eu du succès, et si ce succès a été national ou international ; de suivre l’itinéraire de leur diffusion, à travers l’espace et le temps, et d’examiner quel impact la popularité d'un modèle donné peut avoir sur sa forme d'origine ; de voir, enfin, pourquoi certains modèles n'ont pas eu le succès des autres.

Une telle étude apparaît d’autant plus pertinente qu’elle permettra, semble-t-il, de dépasser l’exercice de classification de musées. Celle-ci ne cesse d’évoluer, car l’apparition de nouveaux musées rend régulièrement les anciennes typologies obsolètes. Or, l’analyse des musées à travers le prisme des modèles et de leur diffusion peut fournir un outil nouveau et intéressant pour comprendre et ordonner la diversité des musées, tout en tenant compte du contexte de leur dynamisme et de leur évolution permanente. En outre, une telle démarche peut aussi répondre au besoin de comparer l’évolution de musées dans plusieurs pays, en fournissant les paramètres d’analyse et le socle théorique commun nécessaires à l'étude de contextes divers.

Les journées d’études se voudront un lieu de débats et de partage de connaissances, entre tous ceux qui se sentent concernés par le phénomène de musée dans la société. L'objectif est d’élaborer ensemble une méthodologie utile et efficace.

Les journées d’étude se présenteront en deux volets, étalés sur deux jours. La première partie, « Questions de méthodes », étudiera les principes de la méthodologie de modèles, les sources et les paramètres d'analyse. On y insistera sur la notion de modèle applicable à notre sujet d'étude, et on pourra rapprocher ce sujet d'autres analyses comparatives effectuées dans le champ de l'histoire et des sciences sociales. On y reviendra aussi sur les typologies de musées et leur pertinence dans le cadre de la question des modèles.

La deuxième partie, la plus développée, « Les modèles de musées et leur diffusion », sera consacrée à des études de cas. Par de tels approfondissements ponctuels, on cherchera à compléter les éléments théoriques de la première partie. Il s'agira alors d'aborder divers exemples de musées européens dont l'histoire et le développement illustrent la diffusion ou le rejet, à l’échelle nationale ou européenne, d'un modèle donné. L'accent sera notamment mis sur les musées qui sont au coeur de la construction de l'identité d'une nation ou d'une communauté. On pourra également aborder l'importance de certaines personnalités dans le développement de tels modèles.

Par le présent appel à communications, nous espérons réunir des chercheurs confirmés aussi bien que débutants, désireux de réfléchir ensemble sur le rôle de modèles dans l’évolution de musées.

Les propositions de communication, en français, (1500 caractères espaces compris maximum), accompagnées d'un court CV, sont à envoyer avant le 30 juillet 2007 à l'adresse suivante : musees.modeles@gmail.com

L'acceptation des propositions sera notifiée le 15 septembre 2007.

La cellule "diffusion des savoirs" de l'ENS assurera, dès la fin des journées d'études, une diffusion intégrale des communications sur le site Internet de l'ENS.

Suggestions de thèmes qui peuvent être abordés (la liste n’est pas exhaustive) :

1. Questions de méthode

    1. La présentation de la méthode. Qu’est-ce que l’étude de la diffusion de modèles dans le monde des musées peut apporter à l’histoire de musées et à la muséologie ? La question du modèle est très importante pour l’histoire de l’art en général, est-elle aussi importante en études de musées et en muséologie ?

    2. Les sources de données et les paramètres d’analyse. Qu’est-ce qui permet de constater les instances de la diffusion de modèles (les références aux autres musées dans les énoncés des fondateurs, les paramètres propres aux modèles dans de nouveaux projets, etc.) ? Les emprunteurs n’ont-ils pas tendance à dissimuler les véritables sources de leur inspiration ? Pourquoi ?

    3. La généalogie de la méthode. L’histoire des typologies et des tentatives de classification de musées comme introduction à l’étude de la diffusion de modèles. La conception de l’histoire de la création de musées en termes de modèles et de leur diffusion est-elle conforme avec l’idée de la spécialisation de musées avec le temps ?

    4. Les études comparatives et le modèle

2. Les modèles de musées et leur diffusion

  1. Le terme « museum » comporte-il déjà certains principes ?

      1. L’idéal de Muséum d’Alexandrie ou le mythe d’origine

      2. « Musée » comme revue. Qu’est-ce qu’apporte l’utilisation du terme en dehors du monde des musées-institutions ?

  1. L’invention de modèles. Quels modèles peut-on discerner ? Quels éléments les constituent ? Le modèle est-il une collection abstraite de principes et de paramètres ? Le XXe siècle et maintenant le XXIe sont-ils toujours en train de créer de nouveaux modèles de musées ou bien améliorent-ils simplement les anciens ? Comment le modèle est-il adopté ou réinventé dans des contextes divers ? Il peut s’agir des musées modèles tels le British Museum, le Louvre, les musées suédois Nordiska Museet et Skansen d’Arthur Hazelius, du Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg, du Musée des monuments français de Lenoir et d’autres ; aussi bien que des projets plus contemporains tels le Deutsches Historisches Museum récemment rouvert, le musée d’histoire de France en rénovation, le musée des Confluences de Lyon, etc. Ou encore de la question très actuelle de "l'internationalisation des musées", avec les exemples du Louvre à Abu-Dhabi ou des annexes du musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg. Les communications sur des musées moins connus mais qui présentent des cas pertinents seront particulièrement bienvenues.

  2. Les cas extrêmes :

  1. L’imitation parfaite, l’idéal égalitaire (tels quinze « petits Louvres » d’après la Révolution en France ou la duplication de musées révolutionnaires en URSS dans les années 1920 et 1930, etc.)

  2. La négation de l’imitation, une décision princière, la célébration du particularisme d’un collective (nation, par exemple) ou d’un individu (roi) – cela a-t-il existé ?

Renseignements et contact : musees.modeles@gmail.com

Organisateurs : Hanna Murauskaya, École normale supérieure / Université Paris I

Anne-Solène Rolland, Institut national du patrimoine / Université Paris 3

Catégories

Lieux

  • Ecole Normale Supérieure, 45 rue d'Ulm 75005 Paris
    Paris, France

Dates

  • lundi 30 juillet 2007

Fichiers attachés

Mots-clés

  • musées,histoire,diffusion,modèles,Europe,identités

Contacts

  • Anne-Solène Rolland
    courriel : musees [dot] modeles [at] gmail [dot] com
  • Hanna Murauskaya
    courriel : musees [dot] modeles [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Anne-Solène Rolland
    courriel : musees [dot] modeles [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« De l’imitation dans les musées », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 20 avril 2007, http://calenda.org/192994