AccueilExpertise et gouvenance du changement climatique

Expertise et gouvenance du changement climatique

Quelles contributions des sciences sociales ?

*  *  *

Publié le dimanche 06 mai 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Le mardi 18 septembre 2007 se tiendra a Faculté de droit et des sciences politiques de Nantes, amphi F, un colloque intitulé "Expertise et gouvernance du changement climatique. Quelles contributions des sciences sociales ?".

Annonce

Colloque, mardi 18 septembre 2007

Université de Nantes, Faculté de droit et des sciences politiques

(amphi F)

Expertise et gouvernance du changement climatique

Quelles contributions des sciences sociales ?

Étudier le changement climatique et agir avec efficacité contre ses effets exige le concours de scientifiques de nombreuses disciplines. C’est d’ailleurs la réunion de chercheurs d’horizons divers au sein d’une instance d’expertise spécifique, le Groupement intergouvernemental d’étude du climat, qui a permis de réunir les preuves du réchauffement et de ses effets, d’établir la corrélation entre les variations du climat et les émissions croissantes des gaz à effet de serre dues aux activités humaines, et de présenter divers scénarios invitant à stabiliser et à réduire ces émissions. Les experts sont ainsi associés aux choix normatifs et à la prise de décision.

Le processus par lequel les États, les groupements de la société civile et les citoyens parviennent à des décisions qui les concernent prend, de nos jours, le nom de gouvernance. En accord avec le phénomène climatique qu’elle appréhende, cette gouvernance est globale, mais elle est aussi européenne, nationale et locale. L’expertise est par conséquent organisée à chacune de ces différentes échelles. Le niveau d’intervention doit aussi être pris en compte de manière différenciée selon qu’il s’agit d’adopter des normes ou de les mettre en œuvre.

L’expert du changement climatique prend souvent le visage d’un géophysicien ou d’un ingénieur. Mais il est aussi économiste, juriste, sociologue, historien ou géographe.  Les sciences sociales n’apportent par seulement leur contribution en prenant l’expertise pour objet d’étude. Elles produisent aussi des expertises dans les domaines qui leur sont propres. Le présent colloque vise à clarifier quel est l’apport de chercheurs spécialisés en droit, en économie, en histoire, en sociologie ou encore en sciences politiques et relations internationales. Son but est d’abord de confronter les analyses et les points de vue. Il vise à rendre explicites les voies par lesquelles les chercheurs conjuguent une activité d’expert avec les réflexions qu’ils mènent dans leur domaine de compétence. L’enjeu est tout autant de concevoir par quels processus les connaissances des sciences de la nature et de la société s’agencent à des fins de prise de décision.


Colloque organisé par  les membres d’une Action concertée incitative (ACI) « Jeunes chercheurs » financée par le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

 

PROGRAMME


8 H 40 – Accueil des participants

8 H 55 – 9 H 45 : Ouverture des travaux 

 

  • Rafael Encinas de Munagorri, « Présentation du colloque », Université de Nantes, Membre de l’IUF, ACI.
  • Sylvie Joussaume, « Actualité du réchauffement et identification de ses causes », IPSL, Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement.

 

9 H 45 – 10 H (pause café)

 

Expertise et gouvernance : quel objet pour les sciences sociales ?

 

Quels apports attendre des sciences sociales lorsqu’elles prennent pour objet d’étude l’expertise et la gouvernance ? La perspective adoptée par ces chercheurs est-elle descriptive ou prescriptive ? L’objet de la matinée est d’envisager, à partir de quelques exemples,  comment les chercheurs définissent leur objet, formulent des questions et produisent des analyses (et jugements ?). Le débat devrait permettre de faire ressortir la diversité des sciences sociales et les points de rencontre par lesquels elles s’enrichissent sur le plan méthodologique ou pratique. 

 

10 H – 11 H 30   : Contributions

        sous la présidence de Mme Amy Dahan, CNRS, Centre Alexandre Koyré.

 

  • Olivier Leclerc, « L’expertise du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat : l’encadrement juridique de la production d’un consensus scientifique », Université de Paris X, ACI.
  • Benjamin Denis, « Les critères de validation des projets "mécanisme de développement propre" : primauté du physicisme et marginalisation des sciences sociales », Facultés universitaire Saint-Louis, Bruxelles.
  • Marta Torre-Schaub, « Expertise scientifique, élaboration de la loi et principe de précaution : des vases communicants ? », CNRS, Paris, ACI. 

 

11 H 30 – 12 H 45 : Débat introduit par :

  • Michel Armatte, Université de Paris Dauphine. 

 

Expertise et gouvernance : quel rôle pour les chercheurs en sciences sociales ?

 

Les chercheurs en sciences sociales, en particulier les économistes, interviennent en qualité d’experts dans les processus de gouvernance du changement climatique. Quelle est la spécificité de leurs contributions ? Les expertises mises en oeuvre sont-elles susceptibles d’aboutir à des consensus ? Ces interrogations invitent à réfléchir sur les pratiques de chercheurs engagés dans des activités d’expertise. Elles conduisent aussi à envisager les liens qu’entretient l’expertise en sciences sociales (droit, économie, sociologie…) avec la décision politique. Le débat sera sans doute l’occasion de rappeler l’importance politique de l’implication des citoyens dans la gouvernance du changement climatique.

 

14 H 30 – 16 H : Contributions

        sous la présidence de M. Paul Watkinson, Mission interministérielle de l’effet de serre.

 

  • Cédric Philibert, « Quels engagements après 2012 : s’accorder sur les résultats ou sur le niveau des efforts », Agence internationale de l’énergie. 
  • Sandrine Rousseaux, « La gouvernance du marché mondialisé du carbone », CNRS, Nantes, ACI.
  • Renaud Colson, « Améliorer l’observance des traités sur le changement climatique », Université de Nantes, ACI.

 

16 H – 16 H 15 (pause café)

 

16 H 15 – 17 H : Débat introduit par :

  • Francis Chateauraynaud, EHESS.

 

17 H  – Conclusion :

  • Mme Mireille Delmas-Marty, (sous réserve), Valeurs et sciences sociales, Professeur au Collège de France.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE :

http://www.droit.univ-nantes.fr/labos/dcs/

Pour plus d’information : katia.barragan@univ-nantes.fr , tél : 02 40 14 15 97.

 

Lieux

  • Faculté de droit et des sciences politiques, amphi F
    Nantes, France

Dates

  • mardi 18 septembre 2007

Mots-clés

  • expertise, gouvernance, changement climatique

Contacts

  • Katia Barragan
    courriel : katia [dot] barragan [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Rafael Encinas de Munagorri
    courriel : rafael [dot] munagorri [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Expertise et gouvenance du changement climatique », Colloque, Calenda, Publié le dimanche 06 mai 2007, http://calenda.org/193056