AccueilLa démocratie participative dans les campagnes électorales de 2007

La démocratie participative dans les campagnes électorales de 2007

Sémianire de l'ACI "Démocratie participative, délibération et mouvements sociaux"

*  *  *

Publié le mercredi 16 mai 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Le thème de la démocratie participative a été présent tout au long de la campagne présidentielle qui vient de s’achever. La proposition de Ségolène Royal de recourir à des jurys populaires pour évaluer la mise en œuvre des politiques publiques et l’action des élus a suscité de très vives polémiques, témoignant souvent, au-delà d’une méfiance traditionnelle à l’égard de tout élargissement de la démocratie, d’une ignorance assez complète des expériences de jurys conduites en Allemagne ou en Espagne par exemple. L’inscription du thème participatif dans la campagne présidentielle proprement dite a été constante, tant explicitement avec les débats participatifs "royalistes" que de manière détournée dans la modification de la forme adoptée par certaines émissions télévisées mettant en présence un public et les candidats. A quelles stratégies ces usages de la préférence participative correspondent-ils, que penser de leur mise en œuvre et quels développements peut-on en attendre au moment où une droite parfois appréciée comme "bonapartiste" vient de l’emporter ?

Annonce

Démocratie participative, délibération et mouvements sociaux

Séminaire organisé par le CSU, le CRH (UMR LOUEST), le CERAPS, et le LAIOS

Séance du 21 mai 2007

De 16h à 19h– Site Pouchet (CNRS), 59-61 Rue Pouchet, 75017 – Paris

Salle de conférence

La démocratie participative dans les campagnes électorales de 2007

Durant les dernières décennies, des dispositifs participatifs ou délibératifs extrêmement divers se sont multipliés dans le monde ouvrant une série d’interrogation sur leurs natures et leurs effets. S’agit-il d’un même phénomène ou de développements hétérogènes ? Quels en sont les acteurs ? S’agit-il d’une mutation de fond de la gestion urbaine ou d’un effet de mode ? Quelle est la part dans cette évolution de l’intégration des revendications des mouvements sociaux ou des logiques de modernisation administratives ?

Ce séminaire interdisciplinaire qui se déroulera sur une période de deux ans vise à engager une réflexion scientifique large sur l’émergence des pratiques et enjeux participatifs dans les politiques publiques.

Une première série de questions portera sur l’ampleur, l’homogénéité et la diversité du phénomène à partir d’une dimension comparative.

Un second axe portera sur la dimension « technique » de la démocratie participative à partir de l’analyse concrète de plusieurs dispositifs.

La troisième série d’interrogations, portera sur la nature des dynamiques engagées : dans quelle mesure la démocratie participative locale est-elle liée, d’un côté, avec un mouvement de modernisation administrative, et de l’autre, avec des mouvements sociaux urbains, et en quoi ces deux articulations sont-elles complémentaires ou contradictoires ?

Enfin, le dernier axe portera sur la façon dont les sciences sociales, dans leurs différents champs et courants, ont réagi à ces développements.

  

Le thème de la démocratie participative a été présent tout au long de la campagne présidentielle qui vient de s’achever. Dès les primaires socialistes, la proposition de Ségolène Royal de recourir à des jurys populaires pour évaluer la mise en œuvre des politiques publiques et l’action des élus a suscité de très vives polémiques, témoignant souvent, au-delà d’une méfiance traditionnelle à l’égard de tout élargissement de la démocratie, d’une ignorance assez complète des expériences de jurys conduites en Allemagne ou en Espagne par exemple.

L’inscription du thème participatif dans la campagne présidentielle proprement dite a été constante, tant explicitement avec les débats participatifs "royalistes" que de manière détournée dans la modification de la forme adoptée par certaines émissions télévisées mettant en présence un public et les candidats.

A quelles stratégies ces usages de la préférence participative correspondent-ils, que penser de leur mise en œuvre et quels développements peut-on en attendre au moment où une droite parfois appréciée comme "bonapartiste" vient tout juste de l’emporter au terme de cette élection ?

Intervenants

. Thierry Vedel (politiste, Cevipof)

. Pierre Lefébure (politiste, chercheur associé au Laboratoire Communication et Politique-CNRS)

Modératrice

Florence Haegel (politiste, Cevipof)

 

Comité scientifique du séminaire : Marie-Hélène Bacqué, Loïc Blondiaux, Marion Carrel, Catherine Neveu, Henri Rey, Yves Sintomer, Isabelle Sommier, Stéphanie Vermeersch.

Pour toute information complémentaire veuillez prendre contact avec Amélie Flamand ou consulter le site http://aci-democratie-participative.cnrs.fr/

 

Catégories

Lieux

  • Site Pouchet, 59-61 rue Pouchet, 75017 Paris
    Paris, France

Dates

  • lundi 21 mai 2007

Mots-clés

  • démocratie participative

Contacts

  • Amélie Flamand
    courriel : amelie [dot] flamand [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

Source de l'information

  • Amélie Flamand
    courriel : amelie [dot] flamand [at] paris-valdeseine [dot] archi [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La démocratie participative dans les campagnes électorales de 2007 », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 16 mai 2007, http://calenda.org/193112