AccueilLes éclats du passé. Memoria e rammemorazione d’Europa

*  *  *

Publié le jeudi 17 mai 2007 par Delphine Cavallo

Résumé

Le colloque cherchera à confronter des cas précis de remémoration en prenant pour fil conducteur la référence à l’Europe et la construction de son réseau d’images et de stéréotypes. Notre but immédiat n’est pas d’aborder directement la dimension théorique (c'est-à-dire épistémologique) du problème. Toutefois, cette dimension est inscrite dans l’approche comparatiste, qui, croisant des champs disciplinaires divers, nous invite à poser des problèmes de caractère général et à mesurer l’efficacité de certaines propositions majeures, comme celle de Walter Benjamin. A de telles questions nous chercherons à répondre par des discussions qui devront constituer le coeur du colloque.

Annonce

«Les éclats du passé. Memoria e rammemorazione d’Europa»

30 et 31 mai, Faculté de Lettres, Palerme

Les études sur la mémoire historique se sont développées de manière considérable ces dernières années. Le colloque se propose d’approfondir la réflexion sur un aspect bien spécifique: le processus de remémoration, c'est-à-dire de récupération des fragments du passé et la déconstruction des représentations ordinaires que les diverses traditions culturelles et les représentations du passé lui-même ont produites, depuis les Mémoires privés et les récits officiels jusqu’aux constructions historiographiques. Le travail de déconstruction concerne le plus souvent les récits linéaires et l’imaginaire généalogique, c'est-à-dire les formes qui, postulant la continuité de l’histoire, essaient, plus ou moins consciemment et pour des raisons diverses, de la créer ou de la reproduire. Ce qu’il s’agit pour nous d’observer et de discuter est la manière dont, dans des lieux et temps même très éloignés, de tels points de vue ont pu se former, et ce qui arrive quand ils sont découverts (et dé-naturalisés), quand, par exemple, on peut en reconstruire la genèse.


Les «éclats du passé», qui peuvent surgir, le plus souvent de manière imprévisible, dans la pratique de tous ceux qui essayent d’écouter le passé (et pas seulement les historiens professionnels), peuvent générer des effets de mémoire involontaire, même s’ils restent toujours, d’une certaine façon, liés au regard de celui qui, dans le présent, cherche à les rendre possibles.


Le colloque cherchera à confronter des cas précis de remémoration en prenant pour fil conducteur la référence à l’Europe et la construction de son réseau d’images et de stéréotypes. Notre but immédiat n’est pas d’aborder directement la dimension théorique (c'est-à-dire épistémologique) du problème. Toutefois, cette dimension est inscrite dans l’approche comparatiste, qui, croisant des champs disciplinaires divers, nous invite à poser des problèmes de caractère général et à mesurer l’efficacité de certaines propositions majeures, comme celle de Walter Benjamin. A de telles questions nous chercherons à répondre par des discussions qui devront constituer le coeur du colloque.


30 maggio, Palermo, Facoltà di Lettere, Aula Consiglio - ore 15,30

-     Saluti e Introduzione ai lavori

-         Michèle Riot-Sarcey, Université de Paris-8 - L'actualité de Benjamin est-elle pensable ?

-         Elisa Romano, Università di Pavia – Roma: la memoria dell’origine

-         Marcello Verga, Università di Firenze – Memorie d’Europa, dopo il muro

Discussione introdotta da Giorgia Alessi (Università di Napoli), E. Igor Mineo (Università di Palermo) e Claudia Moatti (Université de Paris-8 e University of South California)

 31 maggio, Facoltà di Lettere, Aula Consiglio - ore 9,30

-         Monika Bosse, Universität Bielefeld –  Mémoire/mémoires. Quelques cas exemplaires et leurs narrations respectives en Europe

-         Giovanni S. Santangelo, Università di Palermo – Memorie di guerra e narratività nella prima metà del Novecento

-         Gabriele Pedullà, Università di Teramo – La memoria della resistenza in Italia

 Discussione introdotta da Giorgia Alessi, E.Igor Mineo e Claudia Moatti

31 maggio, Facoltà di Lettere, Aula Consiglio - ore 15,30

-         Amedeo De Vincentiis, Università della Tuscia – Archiviare. Strategie dell'oblio nelle città italiane del tardo medioevo

-         Anna Li Vigni, Università di Palermo – Memoria e reminiscenza nell'uso dell'immaginazione secondo Ignazio di Loyola

-         André Stoll, Universität Bielefeld – La memoria dell'Oriente interno europeo (prima età moderna)

 Discussione introdotta da Giorgia Alessi, E.Igor Mineo e Claudia Moatti

Lieux

  • Facoltà di Lettere, Viale delle Scienze
    Palerme, Italie

Dates

  • mercredi 30 mai 2007
  • jeudi 31 mai 2007

Mots-clés

  • mémoire, remémoration, Europe, Walter Benjamin

Contacts

  • E. Igor Mineo
    courriel : imineo [at] unipa [dot] it

Source de l'information

  • E. Igor Mineo
    courriel : imineo [at] unipa [dot] it

Pour citer cette annonce

« Les éclats du passé. Memoria e rammemorazione d’Europa », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 17 mai 2007, http://calenda.org/193116