AccueilSupports et circulations des arts, des représentations et des savoirs en Afrique

Supports et circulations des arts, des représentations et des savoirs en Afrique

Colloque international au Centre d'études africaines (Ehess/Cnrs/ Université de Laval)

*  *  *

Publié le vendredi 18 mai 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Le Centre d’études africaines (EHESS/CNRS) et la Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire (Université de Laval) organisent un colloque international : «Supports et circulations des arts, des représentations et des savoirs en Afrique», du mercredi 30 mai 2007 au vendredi 1er juin 2007 à la MSH – 54 boulevard Raspail 75006 Paris, Salle 015, 2ème sous-sol. Entrée libre dans la mesure des places disponibles. .

Annonce

 

Colloque international

Supports et circulations des arts, des représentations et des savoirs en Afrique

du mercredi 30 mai 2007 au vendredi 1er juin 2007
MSH – 54 boulevard Raspail 75006 Paris, Salle 015, 2ème sous-sol

Organisation : Jean-Paul Colleyn, Éloi Ficquet et Carole Craz du Centre d’études africaines et Bogumil Jewsiewicki, Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire (Université de Laval)

L’analyse de la circulation des arts, des représentations et des savoirs en Afrique à partir des supports (livres, radio, cinéma, vidéo, expositions, théâtre, musique, dessin, peinture, sites internet) jette un nouvel éclairage sur les dynamiques sociales et économiques sous-jacentes aux activités esthétiques et intellectuelles. Par le croisement des diverses approches des sciences sociales (histoire, anthropologie, sociologie, économie, histoire de l’art, études littéraires, linguistique, filmologie), l’observation complète ou sectorielle d’un support permet de retracer les processus de construction et d’organisation d’espaces publics, de marchés et de milieux spécialisés. Grâce à cette orientation nouvelle de la recherche, des circulations de tous ordres peuvent se décrire à des échelles variables et selon deux questionnements : celui des significations anthropologiques de ces productions et celui de leur impact économique et social. Une telle démarche exploratoire invite à interroger et à déborder les catégories préconstruites issue du monde marchand aussi bien que du monde savant (musées, universités, instituts des beaux-arts). L’enquête révèle l’importance d’acteurs africains qui émergent comme producteurs d’un type nouveau, au service de nouvelles formes de patrimonialisation. Une large part des supports des arts et des savoirs en Afrique relève de secteurs socio-économiques dit «informels» dont les pratiques peuvent éclairer des problèmes historiques (séquelle de la traite esclavagiste, liaisons et déliaisons avec les anciennes métropoles) et contemporains (le piratage des ressources, la dématérialisation des supports, le recentrage sur les langues locales.

Programme

Mercredi 30 mai 2007

  • Matinée 9h30- 13h : Les renouveaux de l’écriture (lot n°1)
    9h30 – Ouverture par Michel Agier (IRD-EHESS).
    10h – Aissatou Mbodj (Ater EHESS) - Cahiers paysans en zone Mali-Sud.
    10h30 – Catarina Madeira Santos (Univ. Nova de Lisbonne) - Écrire le Pouvoir en Angola (17e-20e siècles).
    11h15 – Jocelyne Dakhlia (EHESS) - A propos de son livre : Créations artistiques contemporaines en pays d’Islam.
    Discutant : Jean-Claude Penrad (EHESS).
  • Après-midi 14h-19h : La révolution de la vidéo
    14h – Jean-Paul Colleyn (EHESS) - Le défi des nouveaux metteurs en scène africains.
    14h30 – Michèle Fiéloux (CNRS) et Jacques Lombard (IRD) - Produire de la culture pour l’exportation.
    15h – Jean-Claude Penrad (EHESS) - L’Islam des K7. 
    15h30 – Jean-Marie Barbe (Univ. Grenoble) - Les ateliers documentaires au Sénégal.
    16h15 – Anne-Marie Bouttiaux (Musée royal de l’Afrique centrale/ Belgique) – Le corps comme support de savoir. L’apprentissage de la danse.
    Discutant : David-Pierre Fila (cinéaste).

Jeudi 31 mai 2007 

  • Matinée 9h30- 12h30 : Peinture, images circulations belgo-congolaise
    9h30 – Bogumil Jewsiewicki (Univ. Laval) - Les usages de la modernité de l'autre :  l'univers des imagiers et peintres congolais.
    10h – Sabine Cornelis (Musée royal de l’Afrique centrale/Belgique) - Productions et savoirs artistiques des 19e et 20e siècles au Congo et en Belgique : de l'exotisme à l'appropriation, de la marge à l'instrumentalisation.
    10h30 – Mathilde Leduc (Musée royal de l’Afrique centrale/Belgique) - L’Afrique comme Muse : installations de Fred Wilson au pavillon américain de la Biennale de Venise 2003.
    11h15 – Danielle de Lame (Musée royal de l’Afrique centrale/Belgique) - Présenter les cultures populaires urbaines (RD Congo, Kenya, Afrique du Sud) : défis et questions.
    Discutant : Jean-Paul Colleyn (EHESS).
  • Après-midi 14h-16h : Mémoire et engagement politique
    14h00 – Christine Douxami, (Univ. Franche Comté) - La représentation idéelle de l’Afrique dans le théâtre militant afro-brésilien.
    14h30 – Ana Lucia Araujo (doctorante Univ. Laval-EHESS) - Esclavage, candomblé et métissage : la mise en scène du Brésil dans les musées des familles Aguda du Bénin.
    15h00 – Myriam Cottias (CNRS) - La contrainte du public : l’historien entre écriture romancée de l’esclavage et production télévisuelle.
    Discutant : Mamadou Diouf (Université de Columbia)
  • 16h15 -19h : Musique pour soi, musique du Monde
    16h15 – Bob White (Univ. Montréal) - Écouter ensemble et penser tout haut: La musique populaire et l'éveil de la conscience politique au Zaïre de Mobutu (1980-1998).
    16h45 – David Nadeau-Bernatchez (doctorant, Univ. Laval-EHESS) - Kalindula, pleureurs des hommes. Avec projection de film.
    17h15 – Césarine Bolya (Mémoires vives Congo Afrique) et Vincent Kenis (Crammed Discs) - À la recherche des modernités alternatives : l'hindoubill et l'univers de la musique kinoise des années 1950 et 1960 (Ndule ya kala/MRAC).
    Discutant : Bogumil Jewsiewicki (Univ. Laval).

Vendredi 1er juin 2007

  • Matinée 9h30- 11h : Musique pour soi, musique du Monde (suite)
    9h30 – Philippe Conrath (Africolor) - La musique africaine dans les banlieues françaises.
    10h – Francis Falceto (Musicographe) - Les musiques éthiopiennes et leur histoire.
    Discutant : Bernard Lortat-Jacob (Musée de l’Homme).
  • 11h – 13 : Les renouveaux de l’écriture (lot n°2)
    11h00 – Alain Ricard (CNRS) - «Mondoromanzo» : pouvoirs et limites de la littérature.
    11h30 – Maria-Benedita Basto (Institut polytechnique Viana do Castelo, Portugal) - Les relations entre littérature, politique et identité. L’impact de la théorie postcoloniale.
    Discutant : Jean-Pierre Dozon (EHESS/ IRD).
  • Après-midi 14h-19h : Une nouvelle patrimonialisation
    14h00 – Éloi Ficquet (EHESS) - Le festival des arts nègres en 1966 et sa postérité.
    14h30 – Dominique Malaquais (CNRS) - Douala en habit de festival.
    15h00 – Anne Doquet (IRD) - Les mises en scène touristiques de l’authenticité au Mali.
    15h30 – Manthia Diawara (Univ. de New York) - Le nouveau cinéma africain : Nollywood.
    16h15 – Jeanne Mercier (doctorante EHESS) - Les Rencontres Photographiques de Bamako.
    16h45 – Cédric Vincent (doctorant EHESS) - Les enjeux des festivals internationaux d'Afrique.
    17h15 – Ruth Sacks (artiste plasticienne) -The Never-Ending Triennial: Strategic Contemporary Art Mechanisms in Luanda.
    Discutant : Manthia Diawara (Univ. New York).

Lieux

  • MSH, 54 bd Raspail, salle 015, 2e sous-sol
    Paris, France

Dates

  • mercredi 30 mai 2007
  • vendredi 01 juin 2007

Mots-clés

  • écriture, musique, vidéo, mémoire, nouvelle patrimonialisation, Afrique

Contacts

  • Carole Craz
    courriel : craz [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Lidia Meschy
    courriel : Lidia [dot] Meschy [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Supports et circulations des arts, des représentations et des savoirs en Afrique », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 18 mai 2007, http://calenda.org/193122