AccueilPilosité et sang : un imaginaire de la vitalité

*  *  *

Publié le lundi 21 mai 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Cette journée d’étude se propose d’explorer la nature des liens qui existent dans l’imaginaire de plusieurs sociétés humaines entre la pilosité et le sang. Objets de pratiques et de croyances multiples, ces deux productions corporelles, parfois polarisées sexuellement, sont souvent les signes d’une vitalité fantasmée. De nombreux exemples ethnographiques viendront illustrer ces rapprochements.

Annonce

 

Pilosité et sang : un imaginaire de la vitalité

Journée d’étude du Laboratoire d’anthropologie sociale
 (équipe « Corps et affects » dirigée par F. Héritier)

organisée par Dimitri Karadimas

vendredi 22 juin 2007
Salle 2 du Collège de France, 11 place Marcelin Berthelot, Paris 5ème

 

Depuis l’article, classique, de E. Leach Magical Hair sur la pilosité et les cheveux, la thématique a faiblement mobilisé l’anthropologie, sans pour autant se faire oublier de l’ethnographie. La plupart des monographies comprennent quelques lignes, parfois plus, sur les pratiques et les interdits liés à la pilosité en général, à la chevelure et, surtout, aux poils (distinction catégorielle qui, soulignons-le, n’existe pas dans toutes les langues, loin de là).

Dans ces travaux, les questions ayant trait à la pilosité sont souvent redoublées par celles liées aux interdits concernant les humeurs corporelles et, plus particulièrement, au sang : ni vraiment humeurs et pas encore véritablement chair, la pilosité reste la partie la plus facilement détachable et transportable du corps sans, toutefois, qu’elle ne se corrompe.

La proposition thématique est donc d’aborder le sujet de la pilosité suivant, d’une part, une approche comparative liée aux interdits, notamment ceux portant sur les humeurs corporelles et, de l’autre, à l’imaginaire que les deux catégories entretiennent avec cette notion plus globale –mais aussi plus vague– qu’est la vitalité.

Sauvagerie, sexualité et vitalité d’un côté, comportement policé, retenue et abstinence de l’autre ; tels seraient les deux extrêmes du balancier conceptuel entre lesquels oscilleraient la pilosité et le sang dans les pratiques et l’imaginaire humains.

Si tout exemple ethnographique est le bienvenu, il ne saurait pourtant se développer que dans une réflexion anthropologique plus large, c’est-à-dire formuler des propositions générales sur l’humain… ce « singe nu mais chevelu ».

Programme

10h – 13h :

Dimitri Karadimas : présentation et introduction

Priscille Touraille : « Des poils et des hommes : une association rare chez Homo sapiens. Quelles questions pour l'anthropologie du genre? »

Karine Tinat : « Aménorrhée et lanugo. Circulations et représentations de la vitalité dans l'anorexie mentale. »

Nathalie Manrique : « La moustache de la distinction. Pilosité et sang dans les représentations gitanes de la hiérarchie sociale. »

Salvatore d’Onofrio : « Du sang au poil. La construction du corps symbolique en Sicile »

14h30 – 17h30

Anne-Marie Brisebarre : « Le paraître et l’être chez les bestiaux »

Gaëlle Lacaze : « La pilosité et le sang : signes de la capacité de reproduction du corps ou de sa vitalité ? »

Corinne Fortier : « Cheveux et poils ou la vitalité de l’érotisme »

Marika Moisseeff : « Relations, rites et cheveux chez les Aranda »

Françoise Héritier : « A fleur de peau. Kératine, pilosité et fluide vitaux ».

Catégories

Lieux

  • Salle 2 du Collège de France, 11 place Marcelin Berthelot, Paris 5ème
    Paris, France

Dates

  • vendredi 22 juin 2007

Mots-clés

  • pilosité, sang, vitalité, anthropologie, représentations, imaginaire, corps, interdits

Contacts

  • Dimitri Karadimas
    courriel : dimitri [dot] karadimas [at] college-de-france [dot] fr

Source de l'information

  • Dimitri Karadimas
    courriel : dimitri [dot] karadimas [at] college-de-france [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pilosité et sang : un imaginaire de la vitalité », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 21 mai 2007, http://calenda.org/193134