AccueilBiodiversité au Quaternaire : climats, environnements et peuplements

Biodiversité au Quaternaire : climats, environnements et peuplements

Paléoenvironnements et peuplements humains

*  *  *

Publié le mercredi 23 mai 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

La 6ème édition des Colloques « Quaternaire » organisés conjointement par l’AFEQ et le CNFINQUA, se propose de faire le point sur les avancées récentes de la recherche sur les réponses des environnements et des peuplements biologiques et humains aux variations de la contrainte climatique aux différentes échelles spatiales et temporelles. « Q6 » se veut une contribution de la communauté scientifique des Quaternaristes au débat sociétal actuel sur les mutations/évolutions rapides/crises environnementales et leur conséquence sur la biodiversité.

Annonce

AFEQ et CNF-INQUA Colloque Q6 Biodiversité au Quaternaire : Climats, Environnements et Peuplements

 La 6ème édition des Colloques « Quaternaire » organisés conjointement par l’AFEQ et le CNFINQUA, se propose de faire le point sur les avancées récentes de la recherche sur les réponses des environnements et des peuplements biologiques et humains aux variations de la contrainte climatique aux différentes échelles spatiales et temporelles. « Q6 » se veut une contribution de la communauté scientifique des Quaternaristes au débat sociétal actuel sur les mutations/évolutions rapides/crises environnementales et leur conséquence sur la biodiversité.

 Le Colloque se déroulera à Montpellier, au sein de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3 en février 2008. Les échanges seront organisés autour de 4 sessions thématiques et de 2 sessions libres.

Session 1- Littoraux, lagunes et basses plaines alluviales à l’Holocène.

Coord. Ph Blanchemanche, Ch. Jorda et C. Vella

La forte mobilité des littoraux à l’échelle de l’Holocène fait de ces espaces un thème extrêmement riche tant du point de vue géomorphologique, paléoenvironnemental que de la bio-diversité. Le développement des recherches interdisciplinaires entre Sciences de la Terre, du Vivant et de la Société, a montré toute la complexité de ce domaine, renvoyant à la nécessité d’approfondir le croisement des données mais aussi sur le fond, de redéfinir les problématiques. La diversité des milieux est associée à une diversité des approches et les champs disciplinaires concernés sont nombreux : géomorphologie, géoarchéologie, sédimentologie, archéologie, histoire, paléo-écologie (palynologie, anthracologie, malacologie…). Deux approches majeures sont dégagées des recherches sur les marges littorales et seront privilégiées. La première, foncièrement paléoenvironnementale et paléogéographique, s’intéresse à la morphogenèse des littoraux. Les différentes démarches qui seront prises en compte aborderont la mobilité verticale ou latérale du trait de côte sur côte meuble ou rocheuse, la mise en place et l’évolution des systèmes lagunaires, l’édification des cordons littoraux ou encore la construction des deltas et des basses plaine alluviales. La seconde, géoarchéologique, tend à élargir le champ d’observation vers les sociétés humaines. Ces milieux complexes et en constante évolution sont abordés comme des entités géomorphologiques, mais aussi des espaces de conquête, de peuplement et d’échanges, privilégiés. Fleuves, lagunes, chenaux fossiles, plaines d’inondation, deltas, participent de la construction historique des territoires. L’implantation de comptoirs, de zones portuaires ou l’aménagement des basses plaines alluviales témoignent de la vitalité de cet espace clé pour la compréhension des stratégies économiques.

Session 2- Interglaciaires pléistocènes en milieu continental.

Coord. Patrick Auguste et N. Limondin-Lozouet

En liaison avec la cyclicité climatique qui caractérise le Pléistocène, les périodes interglaciaires montrent des différences importantes tant sur leur durée que sur la réponse des écosystèmes continentaux. La session proposée vise à regrouper des communications portant sur la caractérisation de l’évolution climatique et la réponse des environnements interglaciaires au Pléistocène en domaine continental. Les approches privilégiées sont interdisciplinaires et axées sur des reconstitutions environnementales à haute résolution. Des synthèses d’ordre régional sont également souhaitées afin d’envisager l’évolution des paramètres écologiques des différents interglaciaires pléistocènes d’un point de vue diachronique au sein d’une même entité géographique.

Par des comparaisons entre les différents interglaciaires y compris l’Holocène, la réflexion pourra s’orienter vers la mise en évidence des analogies entre les diverses phases tempérées et les variations de la biodiversité, perceptibles à travers l’histoire quaternaire des communautés biologiques.

Session 3- Variabilité climatique haute fréquence et réponse des anciens environnements (continent, océan, glace) pendant le Quaternaire.

Coord. V. Andrieu-Ponel, J.L. de Beaulieu et C. Tzedakis.

Depuis quelques années, les recherches paléoenvironnementales et paléoclimatiques sont menées avec une résolution temporelle très fine qui peut aller de l'échelle de l'année à celle du siècle ou plus, en fonction des archives utilisées ou de leur ancienneté. Grâce à l'usage d'une approche multidisciplinaire intégrée (biologie végétale et animale, sédimentologie, géochimie, isotopes), il a été possible de mettre en évidence, dans les archives continentales (sédiments lacustres, accumulations organiques, bois), océaniques, et celles livrées par les carottes de glace, de très fines fluctuations climatiques et leur impact détaillé sur les paysages, les écosystèmes continentaux ou marins et sur la circulation thermohaline. Nous souhaiterions que ce symposium soit l'occasion d'exposer et de débattre du résultat de ces recherches, et de réunir les paléoenvironnementalistes qui travaillent à une échelle de temps variable (les 2 derniers Ma, le dernier cycle climatique ou les 2000 dernières années….etc….), sur archives variées et avec des méthodes différentes.

Session 4- Paléoenvironnements et peuplements humains

Coord. L. Deschodt, S. Martin et L. Carozza

Au cours du Quaternaire, l’homme a peuplé la planète et a exercé une influence croissante sur son environnement. Toutefois, les sociétés ne peuvent se soustraire ni à l’influence des milieux qu’elles occupent et exploitent, ni aux changements environnementaux. Depuis près de 20 ans l’archéologie préventive a favorisé les recherches sur les paléo-environnements et l'occupation de l'espace par les communautés humaines (depuis la Préhistoire jusqu’aux époques historiques les plus récentes). En s'écartant de plus en plus d'une vision à l'origine quelque peu fixiste des relations entre sociétés et milieux, les travaux récents privilégient les visions dynamiques, les influences réciproques et les scénarios de type co-évolution.

L’un des objectifs de cette session vise à mesurer les acquis de l’archéologie préventive dans le domaine de la connaissance des paléo-environements et des peuplements humains. De manière non exclusive, les communications pourront présenter les résultas acquis dans le cadre d’opérations ponctuelles ou dresser le bilan de projet de plus grande ampleur (différentes échelles spatiales et temporelles peuvent être considérées). Les organisateurs privilégieront toutefois les études portant sur les liens entre les formes, les réseaux de peuplements et les espaces exploités (en particuliers les résultats issus de grands chantiers d’archéologie préventive : linéaires, ZAC, aménagements périurbains…). Les communications peuvent aborder des aspects méthodologiques, notamment relatifs à l’acquisition, au traitement, et la représentation des données paléoenvironnementales dans le cadre de l’archéologie préventive.

Sessions 5 et 6- libres

Responsable

 

Comité d’organisation

Dr. V. Andrieu-Ponel, Université Aix-Marseille 3
Dr. P. Auguste, CNRS, Lille
Dr. Ph. Blanchemanche, CNRS, Montpellier-Lattes
Dr L. Carozza, CNRS, Montpellier-Lattes
Dr L. Chabal, CNRS, Montpellier
Dr L. Dezileau, Université Montpellier 2
Pr. Dominique Jolly, Université Montpellier 2
C. Jorda, INRAP-Méditerranée
Pr. D. Lefèvre, Université Montpellier 3
Dr N. Limondin-Lozouet, CNRS, Paris-Meudon
Dr S. Martin, INRAP-Méditerranée
M. Richard, Université Montpellier 3
Dr C. Vella , Université Aix-Marseille

Comité scientifique (en cours de constitution)

Dr P. Ambert (CNRS, Toulouse)
Dr V. Andrieu-Ponel (Université, Aix-Marseille 3),
Dr P. Auguste (CNRS, Lille)
Dr F. Bazile (CNRS, Montpellier-Lattes)
Dr J.L. de Beaulieu, CNRS Aix-Marseille
Dr P. Blanchemanche (CNRS, Montpellier-Lattes)
Dr J.F. Berger (CNRS, Nice)
Dr J.Ph. Brugal (CNRS, Aix)
Dr L. Carozza (CNRS, Montpellier-Lattes)
Dr F. Chalié (CNRS, Aix)
Dr M.A. Courty (CNRS, Tautavel)
Dr L. Dezileau (Université Montpellier 2)
L. Deschodt (INRAP-Nord Picardie)
Dr A. Gardeisen (CNRS, Montpellier)
Pr D. Jolly (Université Montpellier 2)
C. Jorda (INRAP-Méditerranée)
Pr D. Lefèvre (Université Montpellier 3),
Dr N. Limondin-Lozouet (CNRS, Paris-Meudon)
Dr S. Martin (INRAP-Méditerranée)
Dr D.D. Rousseau (CNRS, Montpellier)
Dr S. Thiébaut (CNRS, Nanterre)
Dr C. Tzedakis, Université de Leeds
Dr C. Vella (Université Aix-Marseille)

Lieu

Université Paul Valéry-Montpellier 3
Route de Mende, Montpellier 

Date :

dans la semaine du 25 au 29 Février 2008

Pr. David Lefèvre, Université Paul Valéry-Montpellier 3,
UMR 5140 « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes ».:

Lieux

  • Université Paul Valéry-Montpellier 3
    Montpellier, France

Dates

  • lundi 25 février 2008
  • vendredi 29 février 2008

Fichiers attachés

Mots-clés

  • biodiversité, quaternaire, holocène, climats, environnements, peuplements, littoral, archéologie

Contacts

  • Muriel Richard
    courriel : muriel [dot] richard [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • laurent carozza
    courriel : laurent [dot] carozza [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Biodiversité au Quaternaire : climats, environnements et peuplements », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 23 mai 2007, http://calenda.org/193152