AccueilHommage à Kasra Vafadari. Journée d’histoire du droit

Hommage à Kasra Vafadari. Journée d’histoire du droit

Orient et Occident, processus d’acculturation. 15 juin 2007

*  *  *

Publié le jeudi 24 mai 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

Quelle peut être l’attitude de l’Etat Nation face aux communautés issues de l’immigration et devant la mise en place d’une forme supranationale ? La question suscite des réponses diverses qui bien souvent en appellent au passé. La réflexion historique est en effet indispensable pour comprendre la constitution des identités nationales. Presque toujours cependant, des présupposés idéologiques envahissent la matière et faussent le débat. En hommage à notre collègue Kasra Vafadari, nous voudrions consacrer cette journée qui lui est dédiée à l’influence qu’ont pu avoir certaines communautés orientales dans le développement des cultures et des droits européens. C’est son exemple que nous tenterons de prolonger. On prétend que les tumulus scythes de l’Altaï s’accroissaient des pierres que les clans nomades apportaient en souvenir des défunts. Pour que la mémoire de Kasra grandisse et que son souvenir transcende l’adversité, la journée du 15 juin 2007 lui est dédiée.

Annonce

Journée d’histoire du droit
« Hommage à Kasra VAFADARI »
15 juin 2007

Orient et Occident, processus d’acculturation 

Journée organisée par G.E.D.E.O.M.
Genèse des Etats et des Droits de l’Europe et de l’Orient Méditerranéen
avec la participation de l’Ecole doctorale de sciences juridiques et politiques
Université de Paris X-Nanterre 200 avenue de la République 92000 Nanterre

Université de Paris X-Nanterre
Bât. F – RdC - Amphithéâtre D 

L’identité de la France – comme d’ailleurs, et pas toujours pour les mêmes raisons, celle de  bien d’autres pays d’Europe - fut un point clé du débat politique. Quelle peut être l’attitude de l’Etat Nation face aux communautés issues de l’immigration et devant la mise en place d’une forme supranationale ? La question suscite des réponses diverses qui bien souvent en appellent au passé. La réflexion historique est en effet indispensable pour comprendre la constitution des identités nationales. Presque toujours cependant, des présupposés idéologiques envahissent la matière et faussent le débat. En hommage à notre collègue Kasra Vafadari, nous voudrions consacrer cette journée qui lui est dédiée à l’influence qu’ont pu avoir certaines communautés orientales dans le développement des cultures et des droits européens.

Plusieurs thématiques sont envisagées :

- Le contexte des flux migratoires : Peut-on repérer des séquences chronologiques d’établissement de communautés orientales vers l’Occident ? S’agit-il de déplacements spontanés ou bien de déportations ? D’où viennent ces populations ? Peut-on repérer le lieu de leur établissement ? Y a t-il eu des oppositions, des frictions ? A plus long terme, les migrants se sont-ils intégrés aux populations locales ou bien ont-ils conservé une autonomie, perpétué des traditions ? y a-t-il eu un processus d’acculturation de part et d’autre.

- Au-delà des mouvements migratoires, comment l’Orient et les Orientaux ont-ils été perçus ? Est-il possible de repérer une évolution des traditions, un emprunt des uns aux autres d’une coutume, d’un trait culturel, d’une conception religieuse ?

- Cette dernière interrogation soulève la question complexe de savoir s’il existe une spécificité culturelle proprement occidentale ou orientale. Y a-t-il des structures, des substrats culturels propres à l’Orient ou à l’Occident, des façons spécifiques de concevoir différents phénomènes, religieux, juridique, un rapport à la musique ou au temps …

Kasra Vafadari était à la fois fidèle à une fort ancienne tradition culturelle iranienne, et en même temps, très ouvert aux cultures occidentales, tant anglaise que française, et plus largement à celles de toute l’humanité. C’est son exemple que nous tenterons de prolonger.

On prétend que les tumulus scythes de l’Altaï s’accroissaient des pierres que les clans nomades apportaient en souvenir des défunts. Pour que la mémoire de Kasra grandisse et que son souvenir transcende l’adversité, la journée du 15 juin 2007 lui est dédiée.

Programme

09.30-12.30 président – Jacques PHYTILIS (Pr Limoges) 

09.30-10.00
Frédéric CONSTANT (ATER Paris X)
« Droit des Ouïghours sous la domination sino-mandchoue (1759-1884) ».

10.00-10.30
Sophie DEMARE-LAFONT (Directrice d’études EPHE)
« L'assyriologie est-elle une invention  de l'Occident? »

10.30-11.00
Bahman MORADIAN (doctorant en Philologie iranienne, EPHE)
« Les listes présentées dans le Y. 65. 7, 8 et 12 et leur interprétation » 

11.00-11.20 Café

11.20-11.50
Andreas HELMIS (Pr Université d’Athènes)
« Justice d'outre-tombe: dieux grecs et perses dans des imprécations funéraires hellénistiques et romaines »

11.50-12.20
Joseph MELEZE-MODRZEJEWSKI (Directeur d’études EPHE) 
« La monarchie lagide est-elle un Etat de droit? La justice royale à l'oeuvre : apotympanismos »

12.20-14.30 Déjeuner Salle « les Jardins » Resto U.

14.30-18.00 président – Jean-Pierre BAUD (Pr Paris X)  

14.30-15.00
Meheran ASKARI (doctorant Paris X)
« La découverte de l’exotisme persan, trois voyageurs français en Iran (XVIIe-XIXe s.) »

15.00-15.30
Georgios KATSENIS (Alloc. Paris X)
« Des cannibales de Maara aux archontes moréotes : Croisés et peuples indigènes »

15.30-15.50 Café

15.50-16.20
René-Marie RAMPELBERG (Pr Paris V)
«  L’influence du droit romain en Extrême-Orient »  

16.20-16.50
Capucine NEMO-PEKELMAN (Dr Paris X)
« Le juge romain face à la persistance d’un droit juif (Halakha) en conflit avec le droit commun (fin du IVe s. ap. J.-C.) » 

16.50-18.00
Despina PAPASTATHI (Pr Université de Thessalonique)
Table ronde : « Les minorités orientales : modalités du processus d'acculturation »

18.15-20.30 présidente – Chantal KOURILSKY (Directrice de recherche honoraire au CNRS)

18.15-18.50
BHAÏ-BHAÏ
court-métrage 2006, réalisation : Olivier KLEIN, montage : Sou ABADI 

18.50-19.30
« Présentation du Centre Zoroastrien de Kasra VAFADARI de YAZD »
(film et diaporama) et discussion avec Cassandra & Ariana VAFADARI

19.30-20.15
Buffet & musique

20.15-20.30
clôture Jean-Pierre POLY (Pr Paris X) 

Accès

Université de Paris X – Nanterre,
200 avenue de la République, 92000 Nanterre
(usage des transports publics recommandé)
SNCF à partir de Paris Saint Lazare
RER A (à partir de Châtelet-Les Halles ou de La Défense, direction Saint Germain en Laye) 

En quittant la gare de Nanterre-Université, descendre la rampe sur la gauche en direction du campus.Prendre tout de suite en bas de la rampe, puis encore à droite avant les terrains de tennis.Le bâtiment F est le premier sur la droite, dans le hall, l’amphithéâtre D est à tout à fait à droite au rez -de-chaussée.

Catégories

Lieux

  • Université Paris X Nanterre Batiment F amphi D RdC - 200 avenue de la République 92000 Nanterre
    Nanterre, France

Dates

  • vendredi 15 juin 2007

Mots-clés

  • Orient,Occident,histoire du droit, acculturation,Iran,Perse,migration

Contacts

  • Nathalie Kalnoky ou Soazick Kerneis
    courriel : nkalnoky [at] numericable [dot] fr

Source de l'information

  • Nathalie Kalnoky
    courriel : nkalnoky [at] numericable [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Hommage à Kasra Vafadari. Journée d’histoire du droit », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 24 mai 2007, http://calenda.org/193163