AccueilLa colonisation en débats : espaces et moments, XVIIIe - XXe siècle

La colonisation en débats : espaces et moments, XVIIIe - XXe siècle

Journée d'étude organisée le 15 juin 2007 à Paris 8 (Vincennes / Saint-Denis) par Emmanuelle Sibeud, Ann Thomson et Caroline Douki

*  *  *

Publié le samedi 26 mai 2007

Résumé

La colonisation est redevenue un objet polémique en France et les débats actuels s’inscrivent de toute évidence dans des continuités et des effets d’écho qui alimentent en partie leur acuité. Pour saisir leur historicité, souvent gommée, cette journée propose d’explorer une séquence chronologique longue, du XVIIIe au XXe siècle, en se demandant comment les principes, les objectifs et les modalités de la domination coloniale ont été discutés par les contemporains ? Quelles continuités et quelles discontinuités peut-on repérer du XVIIIe au XXe siècle dans les réflexions françaises, anglaises ou néerlandaises sur la colonisation ? De quoi débat-on par exemple au début du XIXe siècle, classiquement défini par les historiens comme le moment de passage d’une forme de colonisation à une autre ? Dans quels espaces ces débats se déploient-ils ? Quels acteurs y ont accès, quels autres en sont exclus ? Cette topographie minutieuse des débats invite finalement à se demander comment ils travaillent l’exercice même de la domination coloniale, en définissant et redéfinissant l’identité de certains de ses acteurs, mais aussi en construisant des espaces partagés et/ou âprement disputés qui débordent le couple métropole / colonie(s).

Annonce

 

Université Paris 8 – Vincennes / Saint-Denis

Journée d’étude, 15 juin 2007, salle D. 301

La colonisation en débats :  espaces et moments, 18e – 20e siècles 

Organisée dans le cadre du séminaire « Politique(s) coloniale(s) : acteurs, espaces et pratiques » par Emmanuelle Sibeud et Caroline Douki (Centre de recherches historiques, Paris 8) et par Ann Thomson (Groupe de recherches en histoire intellectuelle, domaine anglophone, Paris 8) avec le soutien de l’Ecole doctorale « Pratique et théorie du sens »

La colonisation est redevenue un objet polémique en France et les débats actuels s’inscrivent de toute évidence dans des continuités et des effets d’écho qui alimentent en partie leur acuité. Pour saisir leur historicité, souvent gommée, cette journée propose d’explorer une séquence chronologique longue, du XVIIIe au XXe siècle, en se demandant comment les principes, les objectifs et les modalités de la domination coloniale ont été discutés par les contemporains ? Quelles continuités et quelles discontinuités peut-on repérer du XVIIIe au XXe siècle dans les réflexions françaises, anglaises ou néerlandaises sur la colonisation ? De quoi débat-on par exemple au début du XIXe siècle, classiquement défini par les historiens comme le moment de passage d’une forme de colonisation à une autre ? Dans quels espaces ces débats se déploient-ils ? Quels acteurs y ont accès, quels autres en sont exclus ? Cette topographie minutieuse des débats invite finalement à se demander comment ils travaillent l’exercice même de la domination coloniale, en définissant et redéfinissant l’identité de certains de ses acteurs, mais aussi en construisant des espaces partagés et/ou âprement disputés qui débordent le couple métropole / colonie(s).

9h30-13h00

Marco Platania (Université Paris 8 et Université de Trieste) : «Le problème colonial en Inde à la fin du XVIIIe siècle : 'doux commerce' ou grands établissements ?»

Hélène Blais (Université Paris X): « Quel territoire coloniser ? L'Algérie dans le débat parlementaire sous la monarchie de Juillet (1830-1848) ».

Richard Drayton (Université de Cambridge) : « Débats sur la moralité de l'expansion coloniale en Grand Bretagne, c. 1780-1950 »

 

14h-17h30

Maggy Hary (Université Paris 8): « Le mandat britannique en Palestine : ‘une mission sacrée de civilisation’ ? (1920-1947). Le progrès en débats. »

Oissila Saaidia (IUFM de Strasbourg) : « Religions et colonisation en débats, le cas algérien »

Romain Bertrand (CERI, FNSP) : « Les Ethicistes et la "réforme morale" du projet colonial néerlandais en Insulinde (c. 1880-1942). Trajectoires idéologiques et alliances tactiques d'un réseau de "réformateurs" coloniaux. »

Vincent Bonnecase (Université Aix-Marseille) : « La colonisation française face aux organisations internationales : l'émergence d'un nouveau savoir sur les niveaux de vie en AOF dans la seconde partie des années 1940».

Christophe Charle (Université Paris I) : Conclusion.

Catégories

Lieux

  • Université Paris 8, bâtiment D, salle 301
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • vendredi 15 juin 2007

Fichiers attachés

Contacts

  • emmanuelle Sibeud
    courriel : esibeud [at] univ-paris8 [dot] fr

Source de l'information

  • emmanuelle Sibeud
    courriel : esibeud [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La colonisation en débats : espaces et moments, XVIIIe - XXe siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le samedi 26 mai 2007, http://calenda.org/193167