AccueilQuel travail de mémoire en Méditerranée ?

*  *  *

Publié le mardi 29 mai 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

En cet espace chargé d’histoire(s) qu’est la Méditerranée, le passé et ses représentations pèsent dans la façon dont les conflits identitaires se déploient. La Méditerranée représente un terrain privilégié pour comprendre à quelles conditions ces conflits identitaires peuvent trouver un début de résolution. Le travail de mémoire contribuerait à faire évoluer le sens que chaque communauté (nationale) donne à son passé pour le présent, de façon à devenir davantage compatible avec celui du voisin. Après une définition autour de « conflit de mémoire » et « travail de mémoire », il conviendra de s’intéresser aux acteurs ou militants de la mémoire qui jouent un rôle spécifique. Comment passe-t-on d’une logique de concurrence des victimes, de mises en récits exclusifs les uns des autres, à une logique de reconnaissance et de compréhension mutuelles ? Cette réflexion sur la transmission de la mémoire sera partagée avec des enseignants.

Annonce

Lundi 4 juin

9h00-12h30

- Discours d’introduction de Thierry Fabre (MMSH, Ramses2), Jean-Marie Guillon (Directeur du laboratoire Telemme, MMSH), Maryline Crivello (MMSH, Ramses2 W.P.S. 1.1),  Kalypso Nicolaïdis (Oxford, Ramses2 W.P.S. 1.3) (40 mn)

- Dimitri Nicolaïdis (MMSH – laboratoire Telemme) : Présentation des journées et de la problématique du « travail de mémoire »  (20 mn)

- Dimitar Bechev (Oxford) : « Myths, Memories and Collective Identities » (20 mn)

Discussion (30 mn)
Pause (11h00-11h15)

Conférence introductive

- Marie-Claire Lavabre (Cevipof, Maison française d’Oxford) : « Peut-on agir sur la mémoire ? »

Discussion (30 mn)

14h00-18h00
Du dévoilement à la reconnaissance : temporalités et modalités du travail de mémoire

(Président de séance : Dimitri Nicolaïdis)

- Benjamin Stora (Inalco) : « La mémoire, par les images, des guerres d'Algérie et d'Indochine »

- Stéphane Michonneau (Univ. de Poitiers) : « Le travail de mémoire entre temporalités disjointes : du témoin à l’historien. (A travers le cas de Los Satrapas en Occidente, d’Antonio Ramos) »

Discussion (30 mn)
Pause (15h45-16h00)

(Président de séance : Othon Anastasakis)

- Kerem Oktem (Oxford) : « The discursive appropriation of mass violence in nation-building and identity formation: Turkey and 1915 »

- Nora Fischer (Oxford) : « Humanism or power politics?: Turkish elites’ perception of calls to ‘confront the past’ » 

- Pierre Sintès (MMSH, Univ. De Provence) : « Retour de mémoire. Le rôle du passé dans la migration des Albanais en Grèce dans les années 1990 et 2000 »

Discussion (30 mn)
19h : Cocktail de bienvenue

Mardi 5 juin

9h00-12h30
La question du genre comme facteur du travail de mémoire en Méditerranée

(Présidente de séance : Ourania Polycandrioti)

- Franziska Brantner (Oxford) : « Gender, Memory and Conflict in the Mediterranean »

- Daniel Meier (IUED) : « Récits de frontières : les couples libano-palestiniens et l’identité nationale libanaise »

Discussion (30 mn)
Pause (10h30-10h45)

- Ghislaine Glasson Deschaumes (revue Transeuropéennes) : « Franchir la guerre, ouvrir les mémoires : action militante des femmes à travers les frontières de l'ex-Yougoslavie »

-  Abderrahmane Moussaoui (Idemec, MMSH) : « Algérie : la mémoire du viol ou l’impossible oubli »

Discussion (30 mn)

14h00-16h30
Post-colonialisme : pour une approche transméditerranéenne du travail de mémoire

(Président de séance : Michael Willis)

- Michèle Baussant (EHESS) : synthèse du séminaire « Postcolonie : travail de mémoire, témoignage et impératif de reconnaissance », Cevipof, 2006-07 

Discussion (30 mn)
Pause (15h00-15h15)

- Ouarda Siari Tengour (CRASC) : « L'historien et les controverses de l'écrit mémoriel »

- Jean-Luc Bonniol (Idemec, MMSH) : « A propos de la "fracture coloniale" française : entre travail de mémoire et oubli du présent… »

Discussion (30 mn)

- Diffusion du documentaire Les Pieds-Noirs : histoire d’une blessure

Débat organisé par Thierry Fabre  autour du réalisateur Gilles Perez, en présence de Michèle Beaussant, Jean-Jacques Jordi et Karima Dirèche.

19h : Repas à la Brasserie Le Léopold


Mercredi 6 juin

9h00-13h00
Recueillir, traduire, transmettre : quelles médiations du travail de mémoire ?

v    Muséifier l’histoire, construire un patrimoine mémoriel

(Présidente de séance : Maryline Crivello)

- Maria Couroucli (LESC, Univ. Paris 10) : « Les nouveaux lieux de mémoire grecs : travail de mémoire et travail d’histoire »

- Myriam Morel (Musée d’Histoire de Marseille) : « Histoire / Mémoire, muséographie et collections »

-  Jean-Jacques Jordi (Mémorial national de la France Outre-Mer) : « Un Mémorial de la France Outre-Mer : pourquoi ? »

Discussion (30 mn)
Pause (11h00-11h15)

v    Enseigner l’histoire, est-ce faire œuvre de mémoire ?

 

- Françoise Lantheaume (ISPEF, Université Louis Lumière Lyon 2) : « L'enseignement de l'histoire des colonisations et décolonisations ou la recherche de la voie étroite entre "devoir de mémoire", politique de la reconnaissance, et savoirs savants »

- Marc-Olivier Gavois (professeur d’histoire-géographie au lycée de l'Empéri, Salon-de-Provence) : « Enseignement de l’histoire et mémoires en Algérie coloniale et de la guerre d’Algérie »

Discussion (30 mn) 
13h : Déjeuner - Cocktail

Lieux

  • Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme, salle Georges Duby
    Aix-en-Provence, France

Dates

  • lundi 04 juin 2007
  • mercredi 06 juin 2007

Mots-clés

  • mémoire, histoire, Méditerranée, identité, conflit, passé, communauté, violence, victimes, resprésentations

Contacts

  • Maryline Crivello
    courriel : crivello [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Source de l'information

  • L. Lablache
    courriel : lablache [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Quel travail de mémoire en Méditerranée ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 29 mai 2007, http://calenda.org/193173