AccueilColloque annuel international des didactiques de la géographie et de l'histoire

Colloque annuel international des didactiques de la géographie et de l'histoire

Théories et expériences dans les didactiques de la géographie et de l’histoire : la question des références pour la recherche et pour la formation

*  *  *

Publié le vendredi 01 juin 2007 par Sylvain Lesage

Résumé

L'objet de ce colloque est d'interroger les relations des didactiques de la géographie et de l'histoire avec les sciences de l'éducation, avec les épistémologies disciplinaires, avec les savoirs d'expérience. Cette interrogation s'inscrit dans la perspective d'une réflexion sur le statut et la place des didactiques dans la formation des enseignants et dans une réflexion plus large sur les enjeux de la formation universitaire des enseignants, sur la place de la recherche dans cette formation. Elle s'inscrit également dans les débats contemporains sur la structuration de la recherche dans les sciences humaines et sociales et spécifiquement dans les sciences de l'éducation, où se pose avec plus ou moins d’acuité selon les disciplines la question des fondements théoriques des didactiques. Elle ne saurait trouver de réponses sans une prise en compte des différents contextes de recherche et des différents acteurs des recherches.

Annonce

Colloque annuel international des didactiques de la géographie et de l'histoire

« Théories et expériences dans les didactiques de la géographie et de l’histoire : la question des références pour la recherche et pour la formation »

Les contributions lors des précédentes journées d'études et colloques, depuis 1999, ont rendu évidente la maturité croissante des recherches dans ces didactiques, et le besoin des chercheurs de s'interroger sur les références théoriques qui étayent leurs recherches, sur le rôle des expérimentations, sur le statut de l’expérience. La réflexion explicite sur la construction des objets de recherche et sur les méthodologies des recherches, les emprunts constatés à différents champs théoriques (épistémologie des sciences sociales, psychologie sociale, psychologie cognitive, sociologie de l’éducation etc.) amorcent la nécessaire interrogation sur ce qu’on pourrait appeler une épistémologie des didactiques de la géographie et de l’histoire. Une telle interrogation vaut également pour l’éducation à la citoyenneté dont l’ancrage théorique, tout comme les références aux pratiques sociales, reste encore à préciser. En même temps s’impose la réflexion sur la réception des produits et des résultats des recherches, en particulier dans le contexte d’une formation à la pratique par la didactique.
Ceci peut se reformuler en deux questions :

Quelles sont / peuvent être / doivent être les relations des didactiques de la géographie et de l'histoire avec les sciences de l'éducation, avec les épistémologies disciplinaires, avec les nouvelles directions de la recherche dans les sciences de référence, avec les savoirs d'expérience ?

Quels sont / peuvent être / doivent être le statut et la place des didactiques dans la formation des enseignants, y compris la formation à l’usage des TICE, d'une part entre formation disciplinaire et formation générale au métier d'enseignant, d'autre part dans une formation par alternance qui associe formation par la pratique et formation par les apports théoriques ?

La thématique « des références pour la recherche et pour la formation » se situe dans la réflexion plus large sur les enjeux de la formation universitaire des enseignants et sur la place de la recherche dans cette formation. Elle s'inscrit aussi dans les débats contemporains sur la structuration de la recherche dans les sciences humaines et sociales et spécifiquement dans les sciences de l'éducation, où se pose avec plus ou moins d’acuité selon les disciplines la question des fondements théoriques des didactiques. Elle ne saurait trouver de réponses sans une prise en compte des différents contextes de recherche et des différents acteurs des recherches. On peut particulièrement valoriser ici les regards croisés sur les situations des didactiques dans divers pays et l’analyse des modalités de l’émergence et de l’affirmation des didactiques dans ces pays.

Les axes suivants ont été retenus pour organiser contributions et discussions :

- axe 1 : les références théoriques mobilisées dans les recherches : lesquelles ? Si elles n'appartiennent pas au champ des didactiques de la géographie, de l'histoire, de l'éducation à la citoyenneté, à quels domaines scientifiques sont-elles empruntées ? Pourquoi ? Au prix de quelles reconfigurations ? Avec quels effets et quels résultats ? avec quelle évolution de la relation à l’histoire / à la géographie ?. Comment s'articulent théorie(s) et recueils de données ? Les contributions peuvent correspondre à des recherches achevées, en cours ou à des projets de recherche.

- Axe 2 : la place des expériences de terrain comme références implicites et explicites en formation et en recherche. « Expériences » peut s'entendre tant sur le versant expérimental que sur le côté « expérience » d'enseignement, de formation, de recherche... et renvoyer au vécu ou/et à l'empirie. Quelles références sont à l'oeuvre dans les recherches et les formations ? Quels statuts sont donnés aux expériences ? Quelle mise en œuvre, quelle valeur (et quelle évaluation) pour les savoirs produits ? Des approches historiques de la lente affirmation, au cours du siècle, des enquêtes de terrain concernant les enseignements de l’histoire et de la géographie sont bienvenues. Les contributions peuvent prendre la forme de recherches, d’études de cas (par exemple sur la formation à la/par la recherche), ou de présentations de recherche-innovation.

Des communications analysant la façon dont s'articulent dans les recherches les deux types de références (expériences de terrain et approches théoriques) sont évidemment souhaitées. Elles peuvent envisager en particulier les mémoires professionnels : comment s'opère dans ces supports essentiels de formation le lien entre références théoriques et travail dans la classe ? Quels sont les effets de l'usage ces deux types de ressources sur la formation et sur la professionnalité ? Si les propositions le permettent, un forum particulier pourrait être consacré à ces questions, dont les enjeux sont actuellement forts. Les communications concernant l'éducation à la citoyenneté, inscrites dans la problématique de ce colloque, sont bienvenues.

Appel à communication

Les propositions de communication devront respecter les règles typographiques suivantes : times New Roman 12, interligne simple, 3500 signes environ (non compris la présentation des auteurs)

Elles devront se conformer aux règles suivantes :

Présentation du ou des auteurs (en tête de la présentation):

  • Le titre de la communication.
  • L’axe auquel elle se rattache (1 – références théoriques / 2 – expériences de terrain).
  • La mention : recherche achevée, en cours, en projet, étude de cas, expérience...
  • Le nom et le prénom du ou des auteurs.
  • Leur rattachement institutionnel.
  • L’adresse de courriel de l’auteur principal.

Les propositions prendront la forme d'un résumé de communication, et préciseront les points suivants:

s'il s'agit d'une recherche aboutie :

  • Quatre mots clés.
  • La problématique.
  • Les références de la recherche mises en discussion lors du colloque.
  • Les principaux résultats obtenus, et les questions qu'ils soulèvent quant aux références.
  • Une sélection bibliographique limitée à 3 ouvrages.

S'il s'agit d'une recherche en cours ou en projet :

  • Quatre mots clés.
  • Le contexte général du travail.
  • La problématique.
  • Les références de la recherche mises en discussion lors du colloque.
  • Une sélection bibliographique limitée à 3 ouvrages.

S'il s'agit d'une étude de cas ou d'une expérience

  • Quatre mots clés.
  • Le contexte général du travail
  • Les références mobilisées dans ce travail et les questions soulevées.
  • Une sélection bibliographique limitée à 3 ouvrages.

Actes et communications

- Les auteurs des propositions retenues devront éventuellement tenir compte des remarques du Comité Scientifique et proposeront leurs contributions définitives (25.000 signes maximum) avant le 14 octobre.
- Les communication écrites reçues seront publiés sur support CDRom ; ce CDRom sera distribué aux inscrits.
- Un ouvrage comprenant des conférences et des communications sélectionnées par le comité scientifique sera proposé pour publication à un éditeur privé, en co-édition avec l'INRP et l'IUFM. Il sera, comme pour le colloque international de 2006 identifié « didactiques de la géographie et de l'histoire : colloque 2007 ».

Dates clés

- Le colloque se déroulera à l’IUFM du Nord Pas de Calais, centre de Valenciennes, le lundi 12 et le mardi 13 novembre 2007.
- Les inscriptions au colloque se feront en ligne, sur le site de l'IUFM du Nord Pas de Calais, à partir de juin 2007 et jusqu'au 30 septembre 2007
- Les propositions de communications devront être envoyées avant le 10 juin 2007.
- Les auteurs de la communication seront informés du résultat de l’évaluation de leur proposition par le conseil scientifique avant le 30 juin 2006.
- Les communications définitives devront être envoyées aux organisateurs du colloque avant le 7 octobre 2007

Partenariats et soutiens scientifiques

Organisateurs
Le colloque annuel international des didactiques de la géographie et de l'histoire, « théories et expériences dans les didactiques de la géographie et de l’histoire : la question des références pour la recherche et pour la formation », est organisé par l’IUFM du Nord Pas de Calais.

En partenariat avec :
- l’Institut National de la Recherche Pédagogique
- l'équipe d’accueil 1764 THEODILE Université Charles De Gaulle – Lille 3 et IUFM du Nord Pas de Calais.

Comité scientifique

Nicole Allieu (INRP Lyon), François Audigier (faculté de psychologie et sciences de l’éducation, Genève), Joan Pagès Blanch (universita autonoma de Catalunya, Barcelone), Jean-François Cardin (université Laval, Québec), Jean-Pierre Chevalier (IUFM de Versailles), Jean-François Condette (IUFM du Nord Pas de Calais), Sylvie Considère (IUFM du Nord Pas de Calais), Marc Deleplace (IUFM de Champagne Ardenne), Gérard Hugonie (IUFM de Paris), Christian Grataloup (université Denis Diderot Paris 7), Françoise Lantheaume, (université Louis Lumière-Lyon 2), Nicole Lautier (université Jules Verne, Amiens), Isabelle Lefort (université Louis Lumière-Lyon 2), Maria Pagoni (université Charles De Gaulle, Lille 3), Jean-Pierre Renard (université d’Artois, Arras), Jean-François Thémines (IUFM de Basse Normandie), Nicole Tutiaux-Guillon (IUFM du Nord Pas de Calais)

Comité d'organisation

Pierre Carion, Jean-Philippe Dalle, Hélène Farcy, Guy Legrand, Nicole Tutiaux-Guillon, IUFM du Nord Pas de Calais

Catégories

Lieux

  • IUFM Nord-Pas-de-Calais
    Valenciennes, France

Dates

  • dimanche 10 juin 2007

Mots-clés

  • didactiique, épistémologie, histoire, géographie, éducation citoyenne

Contacts

  • Nicole Tutiaux-Guillon
    courriel : tutiauxguillon [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Marc Deleplace
    courriel : deleplace [dot] marc [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Colloque annuel international des didactiques de la géographie et de l'histoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 01 juin 2007, http://calenda.org/193198